Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Une virée en enfer

Une virée en enfer

Il y a 20 ans sortait un peu partout un film dans lequel un jeune homme conduit une voiture. Oh non, pas spécialement rapidement comme dans "Fast and Furious", mais il se retrouve de façon un peu étonnante à échanger son billet d'avion contre une antique auto des années 70. Tout ça pour les beaux yeux d'une amie d'enfance, désormais célibataire, qui a quelque difficulté à retourner chez elle à la fin de l'année universitaire.

Réalisé par John Dahl, ce film sort donc la même année que le film cité. Et possède le même acteur en tête d'affiche, à savoir Paul Walker. Enfin, bon, tête d'affiche, le jeune de 28 ans (en 2001) n'est pas encore la superstar et c'est plutôt Steve Zahn qui semble être le plus important. Et pourtant, le personnage principal est bien Lewis Thomas (Paul Walker). Il vient d'achever sa première année d'étude à Berkeley en Californie, et alors qu'il discute avec son amie d'enfance, il prend ses responsabilités, et part en voiture d'occasion pour conduire son crush de lycée à rentrer chez elle.

Seulement, alors qu'il avertit sa maman de son choix (et de pourquoi il va mettre longtemps à rentrer), celle-ci lui annonce que son frère aîné, Fuller (Steve Zahn), est emprisonné à Salt Lake City. Lewis héiste, mais va sortir son frère de prison. Sur le chemin, Fuller fait installer une CiBi, afin de communiquer avec les chauffeurs routiers. Pratique pour savoir si les policiers font des contrôles de vitesse sur l'itinéraire des jeunes hommes.

Et alors qu'ils papotent tranquillement, et que son petit frère lui explique ce qu'il fait sur la route, une petite blague va s'installer. Fuller propose à son frère de se faire passer à la CiBi pour Candy, une routière un peu sexy et chaude. Bon, c'est rigolo 5 minutes, mais il faut bien dormir dans un Motel. Seulement, un des clients est particulièrement désagréable, mieux, il est voisin de chambre des 2 frères. Avant de s'installer, Fuller demande à Candy d'inviter le routier bien chaud à aller dans la chambre du client pas sympa.

J'explique mal, mais en gros, "Vieux Clou" va croire s'offrir une belle partie de plaisir avec une belle blonde, et il tombera sur un géant bedonnant acariâtre. Seulement, la blague va tourner au cauchemar lorsque les frères entendront un bruit sourd, puis plus rien. Inquiets sans trop l'être, le réveil sera plus délicat. La police est sur les lieux, le géant est décédé de façon horrible. Lewis explique alors tout à la police, qui leur demande de déguerpir rapidement de l'État.

Si ceci leur servira de leçon, il se trouve que "Vieux Clou" a parfaitement compris d'où cette blague venait, et il va les poursuivre sans relâche. Ce qui donne la scène qui suit, alors que les frères fuient comme ils peuvent les poids-lourds pourtant nombreux sur la Highway étasunienne. Désolé, c'est en version originale, mais il n'y a pas beaucoup de dialogue. Sachant que j'ai vu ce film en version française sur Prime Video.

Vidéo de Rusty Nail

Et là, je ne vous ai parlé que de la première moitié des 97 minutes du film. Sachant qu'ils vont méchamment se chier dessus juste après la scène que vous venez de voir, mais que bon, "Vieux Clou" leur aura donné une bonne leçon, et ils vont pouvoir récupérer Venna (Leelee Sobieski) afin de rentrer tranquillement. Coscénarisé par J.J. Abrams et Clay Tarver, le film rappelle "Duel" de Steven Spielberg, mais aussi les road trip horrifiques. Et il est plutôt bien foutu.

Oui, on n'échappe pas aux clichés, mais le personnage de Lewis est droit, bon, et il n'hésite pas à tout dire aux forces de l'ordre. Il est même trop bon car il est à deux doigts de se faire piquer la fille de ses rêves par son propre connard de frère. Si Fuller n'est pas le gros boulet habituel, ses idées à la con mettent bien dans la merde la fratrie. Seulement, je repense au passage du bar, avec Venna, dans lequel Fuller réagira correctement afin d'éviter une baston générale.

On se retrouve assez bizarrement happé en fait. Lewis est ultra attachant, et la tension monte progressivement. La seconde partie du film est un peu plus violente, et ce n'est pas déplaisant du tout. Bon, nous ne sommes pas du tout face à un film gore, mais il provoque quelques instants de frisson bien foutus. On sent l'inspiration des Boogeyman (Jason, Michael Myers ou Leatherface) avec cette posture carrée et immortelle de l'antagoniste des héros. On ne verra presque pas son visage, on ne le verra d'ailleurs presque pas, mais Matthew Kimbrough prête sa carrure à ce chauffeur routier complètement ravagé. En version originale c'est Ted Levine qui donne sa voix au Boogeyman.

Il y a peu d'actrices et d'acteurs, et le cast se débrouille bien je trouve. Et c'est d'un bateau ce que je dis, enfin écris plutôt. Non, franchement je n'attendais rien du film et il a su me prendre et me garder attentif. Ce qui est parfois compliqué. Je ne dis pas qu'il est parfait, juste qu'il est efficace sur ma personne et qu'en y regardant bien, bah j'ai aimé. C'est bête à dire mais oui, j'ai aimé. N'empêche, si il existe un petit passage prévisible, il faut reconnaître que la façon de relancer le stress quand les frères ont récupéré Venna est plutôt sympa. N'allez pas me dire que c'est impossible, car je considère "Vieux Clou" comme un Boogeyman, donc personnage capable de faire, de sentir, de voir des trucs que nous ne voyons pas. Pour parler plus clair, c'est un film d'horreur qui ne s'embête pas trop avec ce qui est plausible ou non.

Mais "Vendredi 13", "Massacre à la tronçonneuse" (malgré son inspiration de faits réels), "Halloween : La nuit des masques" sont-ils plausibles ? En y regardant bien, dans les suites de "Vendredi 13", Jason est immortel, et même quand il meurt, il retrouve toujours un souffle de vie. Même si c'est pour les besoins des producteurs, reconnaissons que ces films n'en sont pas moins divertissants pour autant. Donc ça marche aussi avec "Une virée en enfer". Là, il me faut conclure car je pars de traviole, c'est impressionnant.

Non, c'est loin d'être un excellent film, mais ce mélange de "Duel", de film d'horreur avec des Boogeyman, et aussi avec l'enrobage pas trop sanglant des "Scream", bah ça marche. Certes Fuller n'est pas trop sympathique, un peu trop à vouloir faire le rigolo, mais malgré tout on se retrouve happé par le récit, la réalisation ne m'a pas paru mauvaise, et c'était bien divertissant. Après, j'étais peut-être dans de bonne condition pour le voir, je ne sais pas. Si vous aimé les thriller pas trop sanglants, bah essayez de le voir, il peut vous plaire. J'ai aimé.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article