Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

South Park - Saison 13

South Park - Saison 13

Depuis 1997 Matt Stone et Trey Parker nous content les histoires ordinaires ou non d'une petite bourgade située dans le Colorado. "South Park" est rapidement devenue la série anti-Simpson, nettement moins conventionnelle que le show de Matt Groening, ceci n'empêche pas cette satire acerbe de parfois viser juste. Ainsi, la saison 13 contient 14 épisodes. Exploit, ils sont tous sur Prime Video. Ils durent environ 22 minutes.

Lors de sa diffusion initiale sur le territoire étasunien, en 2009, elle fut scindée en deux, pile en son centre, avec une pause de 6 mois entre les épisodes 7 et 8. Le moins que l'on puisse dire, c'est que durant cette saison, il va s'en passer des choses. On aura même une rencontre du troisième type. Un massacre de dauphin et baleine. Toujours vue en version française, de grande qualité. Aussi bien dans ses comédiens et comédiennes de doublage (qui font parfois plusieurs voix, comme dans la version originale), que de l'adaptation. Regardons un court extrait, qui intervient dans le onzième épisode.

Vidéo de Gaetan HERCE

Ce qu'il faut bien savoir c'est que quand on débute un épisode de "South Park", ça va forcément partir en sucette. Les enfants de cette petite ville n'ayant pas leur langue dans leur poche, on aura droit à un débit de gros mots assez invraisemblable. Mais aussi du sexe et de la violence. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le premier épisode de cette treizième saison met dans le bain d'emblée.

Et ce sont les Jonas Brothers qui vont prendre chers. Avec un public de (très) jeunes filles surexcitées. Mais si les Jonas Brothers sont présentés comme des jeunes hommes un peu dépassés et n'appréciant pas trop ce qu'ils font, c'est Disney qui va le plus se faire injurier. Avec un Mickey Mouse président absolument dégueulasse, prêt à tout pour faire du pognon. Les garçons seront d'ailleurs dépassés par la situation, ne comprenant pas tout. Ils vont pourtant aider à démasquer les vraies intentions de la souris.

"Le Coon" est plus classique comme épisode. Moins virulent, mais il va se centrer sur Cartman qui se voit comme le seul héros de South Park. Sauf qu'un adversaire lui fait de l'ombre. Dès lors, une alliance impossible avec son pire ennemi, Chaos (Butters avec un costume ridicule) va devoir se faire. L'épisode est marrant mais sans plus. Une belle parodie des super héros. "Margaritaville" va prendre le pari d'expliquer la crise de subprimes de 2008. Comme le film "The Big Short : Le casse du siècle" mais en encore plus simple. Une fois de plus, c'est difficile à comprendre, surtout quand Stan va devoir demander à l'administration étasunienne de rembourser le Margaritaville de son papa.

On y perçoit une énorme critique de la gestion de cette crise par les institutions. Les banques, le gouvernement mais aussi les gens eux-mêmes prennent chers. Et l'analyse est étonnamment convaincante. L'épisode suivant va nous parler de guerre des sexes. Les garçons et hommes trouvent les pets drôles, seulement, les filles et femmes préfèrent le Frout. Ainsi, le dessin animé canadien "Terrance & Philippe " est remplacé par des sœurs qui froutent. Qui font du bruit avec leurs vagins. Des pets vaginaux quoi. Les hommes vont s'insurger contre cette manie qu'ils estiment dégueulasse alors qu'ils trouvent les pets drôles. Très bon épisode j'ai trouvé.

Ensuite, c'est un peu plus oubliable. Jimmy va trouver une blague imparable, en compagnie de Cartman. Seulement, si ce dernier n'a servi à rien dans le processus créatif, il va s'adjuger la cocréation de cette blague. Une vanne qui déplait fortement à Kanye West, qui sera humilié dans cet épisode. Déjà en 2009 il n'était pas du tout aimé. Assez surprenant comme épisode. C'est aussi le cas de "Le Derby de Pinewood", qui verra les extraterrestres débarquer sur Terre, à South Park, suite à une série de tricheries de Randy Marsh, le père de Stan. Afin que ce dernier remporte une course de voiture en bois. L'épisode montre à quel point mentir peut mener loin, ceci impliquera toutes les plus grandes personnalités mondiales, dont Nicolas Sarkozy (président de la France en 2009).

D'ailleurs, il sera encore question de la France dans l'épisode suivant. Cartman voulant être à tout prix pirate, il part avec une petite bande en Somalie, haut lieu de la piraterie. Évidemment ce n'est pas la même chose à laquelle pense le jeune garçon. Mais pourtant il arrivera à s'imposer avec son équipe, arrivant à piquer un bateau français. On notera la très bonne vanne concernant les Français "ils se sont rendus tout de suite". J'avoue, c'était bien trouvé. L'épisode parle de la pauvreté africaine mine de rien, un sujet sérieux.

Après la pause estivale de 6 mois, "South Park" revient en grande forme avec Ike, le petit frère de Kyle, qui voit des gens morts, partout. Mickael Jackson prendra carrément le contrôle du corps du jeune garçon et Kyle, Stan, Kenny ainsi que Cartman vont tout faire pour l'exorciser. En lui faisant passer un concours de beauté pour petites filles. Ici, il faudra s'accrocher quand les 2 hommes du jury commenceront à se masturber devant tant de beauté. Des pédophiles qui seront envoyés en taule. Un épisode marrant, mais un peu gore par moment.

Quoique le suivant est balèze. Butters va devenir un mac, en ayant des filles qui donneront des bisous rémunérés. Ainsi, la Police sera rapidement sur le coup, le réseau de proxénétisme devant tomber à tout prix. Le sergent Yates va ainsi devenir une prostituée pour démanteler ce réseau. Une plongée dans la prostitution assez drôle, sauf quand on constate que pour prendre en flagrant délit les clients, le sergent Yates va jusqu'au bout du bout. Ce moment où, à la fin d'une partouze, il chie littéralement du sperme comme preuve à conviction est très très trèèèèèèès gerbant.

On aura une plongée dans le monde du catch. Suite au passage de Raw (un show de la WWE) à Denver. Les garçons reproduiront des scénarios écrit par Cartman et auront rapidement une aura qui remontera jusqu'à McMahon, le big boss de la WWE. Malgré la tentative du professeur de lutte (Wrestling et Wrestling, la lutte, quoi, c'est un jeu de mots en anglais si j'ai bien compris) de faire capoter tout ça. Il passera pour un homme aimant le porno gay, sachant qu'il est vrai que la lutte greco-romaine est assez, tactile on va dire. L'épisode est sympa.

Arrive "Putain de Baleines !", dans lequel les Japonais anéantissent sans aucun tact des baleines et dauphins. Ce qui va offusquer Stan. Il va partir dans une lutte violente contre le peuple Nippon. Alors que l'on se dit que Trey Parker (auteur et réalisateur de cet épisode) est un putain de raciste, il arrive par miracle à retomber sur ses pattes et nous offrir une superbe explication qui se clôt par un pied de nez aux peuples mangeant des poulets et vaches. Je vous laisse découvrir comment, mais le twist m'a bluffé.

Les enfants de "South Park" vont redéfinir le mot "Fiottes", avec une immense humiliation des gros durs qui aiment faire du bruit avec leurs Harley Davidson. L'épisode est très drôle. On pourrait croire à de l'homophobie, mais une fois de plus, ce n'est absolument pas le cas. Tout comme "Danse avec les Schtroumpfs" va voir Cartman devenir un journaliste, farouche opposant de Wendy. On verra la manipulation des médias, et une scène introductive sur un meurtrier à l'école assez choquante.

Reste "Pipi", qui va de façon hilarante nous parler des gens qui font pipi dans les piscines ou parcs aquatiques. Le moment où les sauveteurs cherches un remède contre le fait qu'être au contact du pipi rend les gens enragés est absolument dingue. Je vous laisse découvrir pourquoi, mais si l'épisode paraît assez "pipi/caca", il est pourtant drôle.

Cette saison est loin d'être mauvaise. On se marre franchement par moment. De la bêtise des adultes de "South Park" en vérité. Les enfants ayant une forme de naïveté déconcertante. Butters a droit à de beaux rôles, parfois même des épisodes, comme celui sur la prostitution, et il me semble que l'on voit un peu moins Kenny. L'humour est parfois inutilement trash. On nous montre des choses violentes et dégueulasses pour justifier que la série est plus trash que ses adversaires. Pourtant, on tombe sur des réflexions bien menées (l'épisode sur la crise de 2008 n'est pas parfait mais bluffant). Et au final on passe un bon moment. J'ai bien aimé cette saison.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article