Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Princess of Mana - Tome 01

Princess of Mana - Tome 01

Nombreuses sont les maisons d'éditions françaises à se lancer dans l'univers spécifique du jeu vidéo et de la culture asiatique (notamment japonaise). Nous pourrions citer pêle-mêle Pix'n love éditions, Omaké Books et Soleil Manga pour les plus connues ici. Il y en a évidemment d'autres (Third éditions par exemple), mais ces 3 là font parties des valeurs dites sûres. En 2017, un nouvel éditeur débarqua. Plus centré sur les grands et beaux livres, il fit rapidement du manga.

Mana Books édite des artbooks somptueux sur des jeux vidéo cultes. Les "Seiken Densetsu" en tête. Le "Art of Mana" est à tomber. Tout comme les Ultimania consacrés aux Final Fantasy. "Final Fantasy VX - Official Works" vient de chez eux d'ailleurs. Une grande qualité est apportée aux versions françaises...francophones plutôt de leurs œuvres. Si vous trouvez que le prix est trop élevé, sachez qu'il est justifié et que vous pouvez foncer les yeux fermés si la saga traitée vous plait.

Ceci vaut pour les livres, souvent artbooks, consacrés aux jeux vidéo. Mais qu'en est-il du Mana Books éditeur de manga ? Nous avons vu Omaké Books étendre son catalogue avec talent dans cet univers fortement concurrentiel en France (deuxième marché mondial du manga derrière le Japon). Et bien déjà, niveau tarifs, ils sont dans la norme. 6,90€ pour un tome de "Princess of Mana", ça va, il n'y a rien à dire. Rien à redire non plus en terme de format et de qualité, aussi bien du papier que de la surcouverture. Le papier est épais, agréable à ressentir en main.

La localisation de Tony Sanchez est excellente, pas de mots trop complexes ni trop simples sont employés, le tout est compréhensif. Avec un texte ni trop long, ni trop court. On parcourt avec plaisir les pages de cette aventure qui se profile devant nous. Sachez que la version française n'arrivera qu'en 2018, alors que la série date de 2006 en prépublication. En tout, ce sont 5 tomes qui nous attendent, mais voyons donc de quoi il en retourne.

Après une brève présentation du monde de Mana, et plus particulièrement du passé de l'île d'Illusia (ce qui positionne le récit après le jeu Children of Mana, comme indiqué dans un bonus de la couverture), nous allons découvrir Ian, un guerrier descendant d'un héros mythique dont j'ai paumé le nom (pardon). Il est en charge de protéger les prêtresses jumelles, la téméraire Emma et la plus calme Nico. Un premier point surprend avec le dessin des personnages. Très fin, rappelant presque les Shôjô. Les postures sont parfois bizarres. Mais ça passe.

On sent que les prêtresses ont leurs caractères et qu'elles aiment bien ne rien faire sur Illusia. Lire des romans fleur bleu pour Nico, étudier les animaux de façon brutale pour Emma. Mais le destin va mettre ce trio en quête du héros de Mana, afin de, je crois, sauver le monde d'une menace que nous ne percevons pas au début. L'humour est fortement présent, et il est même un peu lourd par moment. C'est à base classique de personnage qui réagit différemment de ce que l'on imagine, ou qui va bouder dans un coin.

Ceci ne fonctionne pas trop mal, bien que le premier chapitre soit délicat à parcourir. La faute à un rythme mal maîtrisé je trouve. On passe du coq à l'âne sans parfaitement saisir ce que l'on vient de voir. Car au début, on ne connaît pas bien les personnages, et il est difficile de les différencier. Surtout que Ian, avec son visage fin et ses cheveux longs ne cesse de rappeler une fille. Oui, c'est dégueulasse à dire, mais regardez bien la couverture. Pour vous, c'est un garçon ou une fille ? Bon, si vous avez dit garçon tout de suite c'est que je dois être mauvais.

Le résultat est que l'on se perd fréquemment dans les personnages. Et ce sera pire quand Fir, au début hostile envers le trio, va les rejoindre dans la quête. Oui, bah j'identifie les personnages aux cheveux, et Fir a les cheveux longs. Je n'y peux rien. L'arrivée au premier village sera donc hostile à notre trio, avant que ne soit rétablie la vérité concernant les prêtresses.

Seulement ce village est attaqué par un être mystérieux. Athanor, qui est l'esprit du feu (comme vous le savez certainement si vous connaissez les jeux), et si l'on croit que le beau Dieu de la Mort contre lequel va se battre Ian un court instant, est un méchant, il n'en sera rien. Alors, j'explique mal, mais en fait un groupe démoniaque de 5 guerriers s'élève et va partir à la recherche des prêtresses. Ils se nomment les Exhatios et sont habillés de noir. D'ailleurs je soupçonne qu'une femme soit dans le lot, et même que ce soit la cheffe. Mais on l'ignore pour l'instant.

Les Exhatios dérèglent tout, ce qui explique pourquoi Athanor a attaqué le village. Mais nous n'en serons pas plus, nos héros traversant la mer après une petite galère dans la ville portuaire de Lorimar. L'occasion de rajouter un cinquième Laron en la personne du pirate Wrangler de Diesel. Un nom de Jeep avec un carburant... sans rire.

Si le début est poussif, les présentations étant ultra exhaustives, trop rapides pour vraiment comprendre les noms et les visages, l'histoire reste pourtant intéressante. Surtout que Ian semble être issu d'un peuple haït (comme on peut le lire dans le quatrième et dernier chapitre de ce tome). Par contre j'ai un problème avec le dessin, essentiellement car je lis plus que je n'observe les images. Le problème vient aussi dans la découpe des cases, qui parfois changent du tout au tout, et je me retrouve perdu.

Pourtant, l'idée que l'histoire ne se déroule que sur 5 tomes, et le monde de Mana bien respecté permettent de dire que ce premier tome, si il n'est pas une réussite, donne envie d'en savoir plus. On y trouve de l'action, de l'humour (parfois téléphoné et pas drôle, mais parfois efficace) et une belle dose d'aventure plaisante. Si à la fin de ce tome, je n'ai pas encore bien retenu tous les noms, je suis assez attaché aux personnages pour vouloir connaître la suite. Ce qui arrivera sur Ashou sachant qu'à ce jour j'ai les 3 premiers tomes. Un manga que je vous conseille, en sachant que le premier tome est un peu poussif à mon goût, mais plaisant. J'ai aimé.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article