Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Phantom Blood - JoJo's Bizarre Adventure : Tome 03

Phantom Blood - JoJo's Bizarre Adventure : Tome 03

Ah, ce ne sont pas loin de 200 pages contant 10 chapitres de l'histoire de Jonathan Joestar qui nous attendent. C'est pour cela que nous n'allons pas trop nous attarder. Tout comme ARAKI Hirohiko d'ailleurs. Car après avoir lutté farouchement contre son demi frère d'adoption Dio Brando, on retrouve Jonathan sur pied qui ne retrouve aucune trace du masque de pierre maléfique. Alors que les 2 premiers tomes posaient les personnages de Dio et Jonathan, nous offrant une lutte hallucinante. Ici, on va approfondir l'univers de JoJo's Bizarre Adventure.

Déjà que c'était "bizarre", mais avec Lord Zeppeli, ça va prendre une autre tournure. Mais avant tout, le tome s'introduit sur un meurtrier qui sévit dans les rues de la grande ville. Nous sommes à la fin du XIXè siècle, et Jack the Ripper sévit violemment. Il sera "engagé" par un Dio convalescent. Et nous voilà partis voir ce qu'il advient de Jonathan et son infirmière personnelle, Erina.

Jonathan n'arrive pas à trouver le masque et se doute que Dio est toujours vivant. Un drôle de personnage bougeant de façon surprenante intervient. C'est le début d'une amitié qui va tout d'abord être un rapport de maître-élève. Car Lord Zeppeli va montrer à Jonathan qu'il possède un pouvoir particulier. Celui de manipuler les ondes. Bon, si j'ai bien compris, tout le monde a se pouvoir, mais chez le jeune Joestar, il y a un talent naturel à l'exploiter que Zeppeli détecte immédiatement.

Normalement, cette partie est longue et chiante dans les mangas. Au point que des ellipses sont employées. La fameuse chambre blanche de "Dragon Ball" par exemple. Ici, il n'en est rien. Tout va vite, et malgré pas mal d'explication, on arrive à saisir le principal. De plus, on entre très rapidement dans le vif du sujet, et Speedwagon va rapidement rejoindre le groupe.

Alors qu'ils cherchent à se rendre en ville, certainement le lieu choisi par Dio pour recouvrir sa force, notre fine équipe doit traverser un tunnel. Idéal pour une attaque de "zombie" craignant le Soleil. Ce sera le cas. L'occasion pour Zeppeli de mettre en action les leçons données à Jonathan. Ce dernier sera chargé de finir le travail avec une contrainte particulière. Jack the Ripper ne sera plus, et notre équipe arrive dans un endroit proche d'une étendue d'eau.

Ici, un enfant va les voler, seulement il s'agira d'un piège de Dio, qui semble avoir presque totalement recouvré ses forces. Une lutte fera rage entre Dio et Zeppeli, mais le premier préfère partir, n'étant pas intéressé par le menu fretin que forme Jonathan, Speedwagon et Zeppeli. Il est ultra puissant, et refuse de s'abaisser à finir le travail.

Ceci sera la charge de Bruford et Tarkus, des protecteurs de Marie Stuart, qui aurait dû être Reine à la place de Elizabeth I. Les deux compères paieront chèrement leur dévouement à Marie Stuart, étant décapités par la garde de la nouvelle Reine. Et le tome s'achève sur la présentation des deux adversaires de Jonathan. Sachant que Speedwagon se bat bien, mais n'est pas de taille contre ces monstres, et que Zeppeli a pris cher contre Dio.

Le combat qui s'annonce va être exceptionnel et va pousser Jonathan loin dans ses retranchements. Quand on a vu l'anime, on sait que ça va être immense. Justement, quelle utilité de lire le manga après coup ? Déjà, l'anime permet de comprendre un peu plus facilement le principe d'onde je trouve. Ça reste plus facile à suivre, et surtout l'animation est plus récente, et donc ne pique pas trop. Car le dessin est surprenant. Mais magnifique. Le seul point négatif reste cette découpe de l'action qui parfois est difficile à suivre.

Le manga n'est donc pas spécialement utile, mais il me semble qu'il va plus vite que l'anime. On va droit au but et ça s'enchaîne encore plus rapidement. Pourtant, je trouvais que l'anime ne perdait pas trop de temps, mais il allonge certaines scènes par rapport au manga. Enfin, je dis ça de mémoire, peut-être me trompe-je ? Tout comme sa version en mouvement, le manga se lit, se parcourt, se suit avidement. Tout nous happe ici. Jonathan est très attachant, tout comme les personnages secondaires que sont Zeppeli et Speedwagon.

Il me semble que ce dernier fait un peu moins de commentaires, mais il continue un petit peu. Ceci permet d'ajouter un brin d'humour, de parodie, volontaire ou non, au récit. Certaines postures restent improbables, les poses sont à la limite du ridicule, mais sans jamais l'atteindre. C'est un équilibre très délicat à obtenir, et ARAKI y arrive à la perfection.

Ici, malgré une explication qui aurait pu être lourde (concernant les ondes), nous avons énormément d'action, et un récit qui avance. De plus, le combat à venir sera épique, et devrait, je pense, s'achever dans le tome 4. Avant un final dingue. Mais ce sera pour le cinquième et dernier tome de "Phantom Blood". En attendant, les pages se tournent avec avidité, le récit est passionnant, et on pardonne quelques erreurs de mise en scène, qui, au contraire, participent au charme de ce manga. Indéniablement une histoire à lire ou voir. Sachant que les deux supports (papier ou vidéo) sont très bons. J'adore.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article