Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

L'attaque des Titans - Tome 25

L'attaque des Titans - Tome 25

Laissez-moi vous dire une chose. En temps normal, je lis un tome en 2, voire 3 fois. Un tome normal de 200 pages je veux dire, les plus gros je mets plus de temps. Pour "L'attaque des Titans", le manga de ISAYAMA Hajime, je faisais 3 chapitres par jour quand il s'agissait des tomes doubles de chez France Loisirs (donc en 3 fois, vu qu'il y a 8 chapitres), et je n'en lis plus que 2 depuis que je suis retourné chez Pika édition. Donc lecture assurée en 2 soirées.

Depuis le tome 21, voire plutôt 22, on devine que l'œuvre de ISAYAMA prend une autre tournure. Plus ouverte vers le continent, car nous y découvrions que nos héros et héroïnes vivaient certes entre 3 murs, mais surtout que tout ce petit monde évoluait sur l'île dites "Paradis". Nom étrange pour en fonction que les Mahrs y évacuent leurs personnes bannies en les changeant en Titans afin de maintenir la pression sur le roi Fritz et sa descendance.

Le tome 23  changeait tout. Plus de Eren, Mikasa, Armin (qui venait d'être sauvé de la mort grâce à Livaï). Mais de nouvelles personnes. Aspirantes à servir de réceptacle à des Titans importants. Comme le cuirassé (dont Reiner va bientôt perdre le contrôle, sa date limite approchant à grand pas) ou le bestial. Ce dernier est actuellement en "possession" de Seig, le demi-frère de Eren. Nous avons découvert son passé, ou du moins celui de Grisha, le père en commun des deux hommes, ce qui permit d'expliquer beaucoup de choses.

Ensuite, et bien nous restions au même endroit, sur le continent, et nous avions des retours en arrière instructifs, qui permettaient de se rafraîchir la mémoire. Nous y voyions les 4 jeunes Eldiens envoyés par Mahr pour récupérer le Titan originel sur l'île Paradis. Annie, Bertolt et Reiner (j'ai perdu le nom du quatrième). C'était passionnant, un peu trop verbeux, mais c'est surtout la dernière page qui offrait une révélation folle.

Allez, je suis gentil, je ne vais rien dire ici. Sachez que ce tome 25 débute par un discours important de Teyber, issu de la dynastie du même nom, qui possède le Titan Marteau. Dynastie qui est normalement très discrète, c'est pourquoi il y a du beau monde pour écouter ce discours. Le truc sympa, c'est que Teyber va faire un rapide résumé de la situation. En expliquant comment les Eldiens ont dominé le monde, avec leur connaissance des Titans (et comment se transformer en eux), mais aussi le fait que le roi Fritz fût contraint à l'exil sur l'île Paradis. Un exil pas si subit que cela selon les dires de Teyber.

Teyber veut déclencher une guerre contre les Eldiens restants sur l'île Paradis. Et évidemment, avec autant de pontes du continent, il y a moyen de deviner ce qu'il va se produire, surtout avec la révélation de la dernière page du tome 24. Teyber consent à se sacrifier, si cela permet au monde du continent de s'allier afin de lutter contre les personnes de l'île Paradis. Ce n'est pas très clair dit ainsi, mais je vous assure que même si je n'ai pas tout retenu, tout est limpide sous l'écriture de ISAYAMA.

Le tome 24 offrait peu, voire pas, d'action. Et bien ici, après une montée en puissance du premier chapitre, les 3 autres vont offrir une baston qui sera loin de s'achever. Car oui, le tome s'arrête en plein milieu d'une bataille épique. Avec ce mélange de baston titanesque, et plus à taille d'humain. C'est compliqué à expliquer. Mais les différences de tailles restent parfaitement bien gérées, et le trait de l'auteur offre un dynamisme puissant, on ressent les coups. Comme toujours, un dessin qui donne une impression d'action, de gestuelle, rapide et folle.

On se mange des pages pleines recherchées et sublimes. Je ne vous raconte pas. Le fin du chapitre 102 (le troisième de ce tome) offre un frisson de malade. On a envie de crier tellement on est content. La double page qui intervient sur la fin de ce chapitre est incroyable. Tout comme le reste du combat en vérité. Qui s'avère très plaisant. Jusqu'au moment où on se rend compte que le tome est fini.

Car oui, mon introduction pas terrible existe pour nous mener là. J'ai tellement été captivé par ce tome et cette baston monumentale, que je l'ai parcouru d'une traite. Le début est posé et explicatif. Il fait bien monter la pression avant un déluge impressionnant. En fait, on attendait ça depuis que l'on a découvert cette vie sur le continent. Seulement, on sent que la situation sera bien compliquée, et il nous tardera de lire le tome 26. Car c'est bien là le seul défaut de ce tome, de s'achever au beau milieu d'une baston épique et réjouissante.

Plus que jamais, je vous conseille "L'attaque des Titans" en manga. J'avoue que j'ai hâte de débuter l'anime, car depuis le tome 21-22, l'auteur nous remémore le début du manga, ce qui s'avère être un moment opportun pour débuter avec son adaptation animée je pense. Ne vous étonnez pas si "L'attaque des Titans" arrive dans sa version télévisée sur Ashou. En attendant, rien à redire, on est capté.e.s par le récit, avec un déluge d'action qui ne semble pas vouloir s'achever dans le tome 26 tant cela semble dingue. J'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article