Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

K2000 - Saison 4

K2000 - Saison 4

Et voilà. Toutes les bonnes choses ont une fin. Allez, je reconnais qu'en disant "bonnes", c'est plutôt le petit garçon de moins de 10 piges qui parle. Car oui, l'effet nostalgique est important afin de replonger dans une série des années 80. Ainsi, la quatrième saison de "K2000" ("Knight Rider" en version originale), diffusée de 1985 à 1986 aux États-Unis d'Amérique, sera la dernière. Enfin, là aussi, le mot "dernière" sera fallacieux quand on sait qu'une tentative de "reboot" aura lieu en 2008. Sans parler de la fausse suite en téléfilm datant de 2001. Mais passons. Car aujourd'hui, en ce premier jour de 2022, nous allons célébrer une fin de série.

Alors que la voiture "autonome" se profile, malgré de nombreux soucis, on peut dire que KITT, le nom de l'intelligence artificielle qui meut la sublime Pontiac Firebird Trans Am est particulièrement visionnaire. De plus, ne peut-on pas voir en Siri, Cortana ou Alexa des dignes descendant.e.s de KITT ? J'extrapole, mais replonger dans cette série permet de voir à quel point c'était avant-gardiste. Bon, dans les années 80, on pensait qu'en l'an 2000 les voitures voleraient aussi. Et d'ailleurs, on va voir que le turbo boost qui permet à KITT de faire des sauts gigantesques sera remplacé par tout autre chose. Mais, petit extrait bien tendu en version française.

Vidéo de 圭

Version française car je n'ai pas de version originale sur ces DVD. Peu importe, ceci permet d'avoir la série dans son jus, comme lors de sa diffusion sur La Cinq ou TF1. Cette saison est composée de 22 épisodes de 46 minutes. Il s'introduit sur le seul épisode double, ici rabiboché afin d'offrir un téléfilm de 1h30. Ainsi, dans les années 80, pas de cliffangher en fin de saison. Mais une obligation d'attirer le chaland en promettant de la nouveauté dans la continuité.

Donc, je vais essentiellement rester sur ce premier épisode. Ceci évitant d'éventuelles révélations fortuites, et précisons que de toutes façons, les épisodes sont indépendants à partir du moment où vous avez vu les changements principaux dans ce premier épisode double. Car ici, sans trop bouleverser l'architecture de la série, on va en profiter pour remodeler KITT et le rendre plus spectaculaire. Mieux, on va affubler Michael Knight (David Hasselhoff) d'un buddy un peu casse cou que l'on découvre dans le début de cette saison.

Ainsi, quoi de plus efficace pour remodeler le héros de cette série (je parle de KITT), que de le détruire. Des pas gentils ont mis au point un char bélier d'une efficacité diabolique. Si on reconnait aisément un engin de l'armée étasunienne maquillée en couleur argent afin de le rendre futuriste, on ne comprend pas pourquoi il change de couleur par la suite.

Du coup, au milieu du téléfilm (à la fin de l'épisode 1 quoi), KITT est en miette. Bonnie (Patricia McPherson) va devoir se retrousser les manches. Heureusement, des petites frappes de Chicago (la ville de l'action de cet épisode) vont assister l'ingénieure de Knight Technologies et la Fundation for Law And Government (FLAG). Nous allons suivre aussi un héros de l'ombre, qui va rejoindre l'équipe dans la suite de la saison, RC3 (Peter Parros).

Honnêtement, il ne servira qu'en de rare occasion, mais apporte un petit vent de fraîcheur. On retrouve aussi Devon Miles (Edward Mulhare), sorte de Bosley plus âgé, en charge de confier les missions à Michael Knight. La voix de KITT est assurée par Guy Chapelier en version française (William Daniels en version originale). On retrouvera même dans cette saison un amour de Michael, dont j'ai perdu le nom, dans un épisode assez éprouvant sentimentalement parlant.

KITT démantelé, notre fine équipe va le reconstruire, afin que Michael éradique les méchants pas gentils. Avec quelques options supplémentaires. La possibilité de se transformer en pure décapotable, ou alors d'avoir un mode méga vitesse (j'ai plus le nom précis désolé) qui a certainement inspiré Luc Besson pour son scénario de "Taxi" dans la transformation ridicule du véhicule. Avec un super freinage absolument risible. Cette possibilité sera souvent employée malheureusement, le scénario justifiant de prendre des....480 km/h, même en ville ou avec des virages à angle droit...

Une fois cette capacité encaissée, on se retrouve face à une série classique, avec une enquête et des méchants à appréhender. Ils veulent souvent extorquer ou profiter des plus faibles. Ils tombent toujours. Comme ce passage dans l'univers de la sylviculture. Ou le fait que des riches banquiers (ou chais plus quoi) veulent racheter des commerces...non, je confonds avec "L'Agence tous risques" là. Bref, les épisodes se suivent, les situations changent, mais le procédé reste le même.

Pourtant, ceci ne lasse pas. Il faut dire que les courses poursuite, les explosions, les cascades, tout est réel ici. Le nombre de Firebird Tran Am qui a dû être cassée, c'est assez effrayant. On retrouve aussi en partie le sexisme des années 80, mais étonnement compensé par Bonnie qui est vraiment douée. La fin de saison part un peu en couille, avec une histoire de ninja, de fantôme sur des plateaux de tournage, avec Robert (Freddy Krueger) Englund, et le dernier épisode s'offre un passage dans les croyances Vaudous, mais avec une explication rationnelle.

Que dire. En 2022, c'est totalement dépassé. Il faut avoir connu la diffusion dans les années 80 et la fascination que KITT pouvait donner aux gens (surtout aux enfants), pour avoir une once d'amour pour ce show. Les épisodes s'enchaînent et se ressemblent pour la plupart, il n'y a pas de gros fil rouge, on peut tout voir dans le sens qu'on le souhaite du moment que l'on a vu le premier double épisode. Pire, le dernier épisode de la série est ennuyeux dans sa mise en place et n'offre pas de final à la hauteur des 4 années offertes par le show. C'est dommage, mais c'est ainsi.

Au final, la série ne mérite pas d'être vue de nos jours. Sauf si effectivement vous l'avez connue lors de sa diffusion originale. Une piqûre nostalgique sympathique, mais aujourd'hui il y a tellement de série sublime à voir que "K2000" ne doit pas être une priorité. Malgré l'aspect avant-gardiste, malgré les cascades vraiment impressionnantes. J'ai adoré revoir cette série, mais j'avoue qu'elle est par moment ennuyeuse et trop prévisible. Une Madeleine de Proust à savourer avec modération. En vous souhaitant le meilleur pour cette nouvelle année 2022. On se revoit rapidement pour la suite des évènements sur Ashou, et KITT reviendra bientôt avec sa tentative de "reboot", promis.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article