Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Judge - Tome 4

Judge - Tome 4

C'est alors que nous franchissons la moitié des 6 tomes que compte cette série de TONOGAI Yoshiki que l'histoire devient enfin plus profonde. En effet, nous avions pu constater que les 3 premiers tomes, bien que rapidement lus, n'offraient pas un récit profond. Il était difficile de s'attacher aux personnages. Je vous rappelle que 9 personnes se sont retrouvées enfermées dans ce qui semble être un palais de justice abandonné. Pour un jeu macabre, sur les 9 personnes, 5 périront, mais pas n'importe comment. Ce sera suite à un vote, un "jugement" que lesdites victimes devront donner.

Heureusement, la première besogne fût accomplit rapidement par une personne dont on nous donne l'identité lors du précédent tome. Et c'est alors que l'on se retrouve à 6, que l'on reprend l'histoire. Le truc un peu angoissant étant que 2 clans s'opposent, offrant un futur 3 contre 3 assez tendu. Lors des 3 premiers tomes, on a appris que chacune des personnes a commis un péché. Seulement, le gros problème étant que l'on en sait guère plus sur les victimes.

Le premier condamné, l'est dès le début de la série. On ignore son nom. Pour le deuxième, il y aura bien un court flashback nous indiquant la raison de sa présence ici, mais sans plus. Je n'ai même pas eu le temps d'apprendre son nom. Pour le troisième (oui, ce ne sont que des hommes qui décèdent jusque là, offrant une parité 3 hommes et 3 femmes au début de ce tome 4), c'est différent. Assurez-vous de ne pas vouloir être "divulgâché.e" avant de continuer cette chronique, car dans le tome 3, un évènement important va se produire.

Hiro, le héros, et Kazu se sont liés d'amitié. Ce n'est pas pour rien que j'ai retenu ces deux noms d'ailleurs. Du moins diminutif de leurs noms. Ainsi, le tome 1 débute par l'histoire de Hiro, juste avant qu'il ne s'éveille avec un masque de lapin dans le lieu lugubre. Kazu, va expliquer pourquoi il pense être ici. Il est homosexuel, et à priori sa famille l'a mal vécu. En plus, dans le tome 3, on apprend qu'il a injecté un liquide dans le premier ôtant son masque. Provoquant sans le vouloir la mort de l'homme au masque de cochon. On découvre aussi que sa maman est menacée par le tortionnaire des 9 personnes. Cependant, suite à un tour de passe passe macabre, le groupe adverse de Hiro et Kazu (qui se compose de 2 femmes en plus) va découvrir avec effroi que c'est ce dernier qui est désigné comme prochaine victime.

Hiro commet l'erreur de laisser son nouvel ami seul, avant de le retrouver pendu. On découvre au début du tome 4 que c'est car sa maman s'est faites assassinée, de quoi provoquer la pulsion suicidaire du jeune homme. Hiro va devoir expliquer à ses amies tout ce qu'il savait sur Hiro. Et elles se montreront compréhensives. Ce que j'ai oublié de préciser, c'est que l'homme le plus virulent a trouvé un pistolet, et n'hésitera pas à s'en servir.

Comme pour menacer une des femmes afin d'assouvir une pulsion sexuelle. Une tentative de viol désamorcée par la femme qui avait tenté de séduire Hiro. C'est ici que nous comprendrons une partie de son passé, et c'est triste. Cette histoire de cendrier permet de comprendre pourquoi elle est intervenue. Dès lors, il ne fait aucun doute que l'homme au pistolet doit être le prochain à mourir. D'autant plus que l'on apprend son identité, et qu'il était connu pour ses frasques dans la presse dites "people".

On constate, à travers ce résumé des premiers des 5 chapitres de ce tome, que l'on en apprend enfin plus sur les victimes de ce jeu. Enfin on se concentre sur les autres personnes qui accompagnent notre héros dans cette histoire horrible. On découvre plus que jamais que l'homme au masque de lion est un fin calculateur, que la jeune femme qui a fait des avances à Hiro n'est pas si mauvaise que cela, et surtout, surtout, qu'il y a bien un ou une complice du bourreau présent ou présent parmi les 6 survivant.e.s.

Comme à chaque fois, il y aura un décès dans ce tome. Et cette mort sera d'une violence, avec une forme d'agonie qui ne se voit pas trop, mais se ressent aisément. Ceci laisse présager d'un verdict final lors du prochain tome, à moins que l'on ne s'attarde sur les passifs de tous les personnages encore en vie ? En tout cas c'est enfin rythmé, enfin plaisant à lire, et on va pourtant moins vite en terme de pages tournées. Mauvaises expression, mais le tome se lit moins vite que les précédents, car un peu plus verbeux, et surtout plus passionnant.

Dire que la conclusion va se faire en 2 tomes est un peu présomptueux de ma part. Mais on se rapproche inexorablement du final, et on en apprend enfin plus sur toutes les victimes. Ceci les rend attachantes, même si je n'ai toujours pas retenu tous les noms. Il me semble que la jolie blonde "cendrier" se nomme Asami. On en découvre plus sur l'architecture des lieux, avec une pièce secrète. Bref, ce tome nous offre enfin un bon rythme entre récit qui avance juste ce qu'il faut, tout en nous en dévoilant plus sur les victimes. Il était temps. Je l'ai beaucoup aimé et j'ai hâte de lire le prochain.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article