Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Forza Horizon 5

Forza Horizon 5

On le sait, rien de tel qu'un gros jeu pour prouver les capacités d'une nouvelle console. Il y a peu, c'étaient les jeux de tir à la première personne qui servaient de mètre étalon. Seulement, devant un réalisme de plus ne plus poussé, et une fluidité vitale pour apprécier y jouer, les jeux de courses ont aussi souvent servi d'exemple. Mais avant tout, coup de tonnerre chez MicroSoft, alors que nous avions l'habitude d'avoir une sortie permutée entre les Motorsport et Horizon depuis "Forza Motorsport 4" en 2011 et "Forza Horizon" en 2012 et bien déjà, pas de Forza entre 2019 et 2020. On sent la préparation pour la nouvelle génération de console.

Non, le coup de tonnerre, qui prouve que les jeux de course automobile "classiques" ont perdu de leur superbe depuis la génération précédente, et bien "Forza Horizon 5" sort avant "Forza Motorsport" (qui perdrait son 8). Je me souviens encore le plaisir que j'ai pris à faire "Forza Motorsport 6" après avoir fini le décevant "Forza Horizon 2". Les sensations étant plus agréables, mais surtout l'aspect "boum boum pichou" avait disparu.

En effet, on peut dire que Horizon est la version "arcade", moins pointue, de Motorsport. Playground Games étant assisté par Turn 10 pour certaines choses, mais le premier développeur a trouvé un équilibre entre fun, accessibilité, et réalisme. Le gros problème de Horizon est que, sauf pour le premier, on arrive en terrain conquit. La superstar, c'est nous. Regardons une vidéo promotionnelle avant de plonger dans ce jeu qui est sorti le 9 novembre 2021 et était disponible le jour même sur le XBox GamePass (Ultimate ou classique).

Vidéo de Xbox

Horizon, c'est un festival mettant en valeur l'automobile. On choisit une région, et on y pose les valises. Vous êtes une des superstars de ce festival. À vous de montrer votre valeur à travers des courses différentes, qui font le tour de tout ce que l'automobile peut faire. De la course sur route, sur terre, sur surface mixte. En circuit ou sur un tracé ouvert. Les possibilités sont nombreuses, et l'erreur de "Forza Horizon 2" n'est plus commise depuis le troisième épisode. Même si il reste possible de faire des courses sur terre avec une Lamborghini, le jeu conseille plutôt de prendre un véhicule adapté au terrain.

Terrain de jeu qui revient enfin en Amérique. Pas celle du nord, celle des États-Unis, comme pour le premier jeu, mais l'Amérique centrale. Le Mexique. Ce changement de territoire est excellent, et nous allons voir que le pays regorge de surprises. Mais avant tout, les saisons sont préservées. Moins flagrantes que lors de "Forza Horizon 4", elles changent toutes les semaines du monde réel. Avec des défis qui diffèrent à chaque fois, et apportent un challenge temporaire supplémentaire, permettant de relancer sans cesse l'intérêt du jeu.

Mais avant tout, il faut bien débuter. Et l'introduction est tout ce que je déteste dans un jeu de voiture. Démesurée. On vous lance d'un avion cargo et vous avez droit à une présentation de la future zone à explorer ainsi que des différents types de véhicules à piloter. Tout est dans la mise en scène absolument ridicule. Une fois de plus, ça accroche les moins fans des jeux de course, mais personnellement, j'ai horreur de ça. Pire, après avoir conçu votre avatar (avec un choix dingue de possibilité, dont l'apparition de prothèse), vous êtes à nouveau un Dieu ou une Déesse. Quoique ça me paraît moins marqué que précédemment.

Bref, après cette introduction que je n'aime pas, mais qui ne manquera pas de captiver les personnes hostiles aux jeux de voitures, on plongera dans le vif du sujet. Après, je reviens un bref instant sur cette introduction, j'avoue qu'elle est carrément plus sexy et fun que de devoir passer les permis comme c'était le cas dans les Gran Turismo. De plus on appréhende immédiatement le type de surface que l'on va aimer, et celle que l'on aimera moins.

La première grosse nouveauté, c'est l'apparition de tempête. Oui, bon, nouveauté, il y avait bien le contenu téléchargeable "Fortune Island" de "Forza Horizon 4" qui donnait un aperçu, mais là, il y a des gros orages, mais aussi des tempêtes de sable. On en traverse une en introduction, et on a presque l'impression d'étouffer en arrivant dedans. Alors, en 45 heures de jeu, je n'en ai pas traversé des masses. Mais je reconnais que ça impressionne tout de même.

Forza Horizon 5Forza Horizon 5
Forza Horizon 5Forza Horizon 5

Parlons un peu du jeu. On va gagner des points de réputation, qui permettront d'installer de nouvelles infrastructures. Avec de la course sur route, sur terrain mixte ou que du hors piste. Cette fois, les épreuves comme les sauts de danger, les radars tronçons ou normaux, sont à débloquer avec une "antenne" de festival. On trouve une nouveauté, qui vous impose de faire du hors piste, car il faut rejoindre un point le plus rapidement possible. Souvent en ligne droite.

Et là, on touche pour moi un souci. Je n'aime pas le hors piste. Bon, contrairement à "Forza Horizon 2", ici, les obstacles vous arrêtant net seront moins nombreux, mais bon courage pour traverser une forêt indemne. J'ai d'ailleurs fini le jeu par l'antenne Baja, celle du hors piste. Après, quand on trouve le bon véhicule, celui qui nous convient, ça passe.

On conserve aussi les affrontements improbables, contre des jets skis ou un train. Là, ces épreuves sont pipées. On est tout le temps derrière et quand arrive la ligne droite finale, notre/nos adversaire/s ralentissent pour une photo finish sensationnelle mais qui me frustre. Ce trucage m'énerve. Et le système de Drivatar (qui permet de calquer l'intelligence artificielle sur le pilotage de vrai.e joueur.se) se permet ce genre de triche. Le mode de difficulté à choisir permet juste de savoir à quelle vitesse vos adversaires vous mettront la pression et si ils pourront vous doubler.

Pourtant, le jeu est entièrement paramétrable. Ceci permet de le modeler à sa façon de jouer. Avec ou sans flashback, quelles assistances de conduites à activer, la difficulté des adversaires. Et, sauf la triche sur les Drivatars, ça fonctionne super bien. On retrouve le principe de classe, qui permet de voir les performances de sa voiture d'un coup d'œil, et l'évolution automatique de celle-ci. Pas besoin de mettre les main dans le cambouis ou d'avoir des notions de mécanique pour modifier sa voiture. Le jeu conserve tout de même une partie pointue, étonnante pour un jeu de course arcade, et on sent le côté "Forza Motorsport" dans ce cas là.

Après, on remplit des jauges. On gagne des sous, de l'expérience, de la réputation, des points de cascade (j'ai paumé le nom pardon). Et sur ce point, le jeu prend des aspects de RPG (jeu de rôle), avec une évolution de son avatar qui permet d'avoir accès à des tirages. On y gagnera des crédits, des automobiles, des postures pour son avatar, des fringues, des klaxons. Bon courage pour tout débloquer.

On retrouve aussi toute la partie jeu en ligne, toujours aussi poussée. C'est agréable de pouvoir ne jouer qu'en solo, qu'en ligne à plusieurs, ou de combiner les deux mondes. L'éliminator, le mode Battle Royale, est toujours là, toujours aussi bon. Ici aussi, tout accomplir prendra un temps monstrueux. Il y a presque 600 voitures, dont, malheureusement, certaines téléchargeables contre des euros, micros transactions de merde. Mais sachez que les micros transactions ne vous empêcheront pas de savourer le jeu ni même d'avancer dans celui-ci.

Les graphismes sont sublimes, même sur XBox Series S, et la maniabilité, en restant accessible, varie en fonction du type de véhicule piloté, de la surface et du temps. Il est étonnant de trouver cette part de réalisme dans un jeu arcade. Comme d'habitude, on trouvera sa vue, sa voiture, et on s'amusera instantanément en parcourant ce monde ouvert gigantesque.

Forza Horizon 5Forza Horizon 5
Forza Horizon 5Forza Horizon 5

Oui, je n'aime toujours pas ce côté "festival pichou boum boum" de Horizon. Et encore moins que l'on soit une superstar ici. J'oubliais, point cool, il y a aussi le fait que le jeu ne cesse jamais de te récompenser. Tu pète un poteau téléphonique, tu gagnes des points, tu finis juste une épreuve, tu gagnes des points. En gros, que l'on joue mal ou bien, on ne cesse d'avancer. Certes, les meilleur.e.s avanceront plus vite, mais si on n'est pas très fort.e, on avance quand même. Ce n'est pas comme un Motorsport où l'on se retrouve en difficulté si on n'arrive pas à gagner des courses.

La version française est plutôt bonne j'ai trouvé. On retrouve les radios, qui parfois doubleront vos points de prouesses (les points de cascade dont j'avais paumé le nom un peu plus haut). Les trésors de grange, l'aspect exploration, qui ici est sublime car l'environnement est incroyable. On passe de la jungle, aux plages paradisiaques, à un volcan, une ville mexicaine, et même un désert. Ce dernier est trop petit mais offre de belles sensations.

Oui, techniquement, c'est très bon. Quoique j'ai cru voir un peu de clipping par moment sur Series S. Mais c'est beau, fluide, et maniable. Le terrain de jeu est magnifique, et offre des épreuves variées. De plus, nous ne sommes pas obligé.e.s de tout finir pour arriver à la fin du jeu, atteindre le "Hall Of Fame". On a des épreuves d'histoires assez rigolotes, et la carte sera rapidement surchargée de défis et courses à accomplir. C'est assez étourdissant tout ce qu'il y a à faire ici. Après, oui, je n'aime pas le côté "festival", peut être trop "m'as-tu vu", je ne sais pas. Mais ceci ne m'a pas empêché d'apprécier y jouer, et même d'y retourner après cette chronique.

Un jeu entièrement paramétrable selon votre façon de jouer. Qui est capable de faire cohabiter novices comme professionnel.le.s, à l'heure du débat sur les "Souls-like" doivent-ils, ou non, avoir un mode facile, avouez que c'est un tour de force. C'est beau, fun, on n'arrête pas d'avancer, c'est donc très addictif. J'ai beaucoup aimé y jouer, même si je préfère les jeux de course automobile plus classiques. Un très bon jeu qui montre ce que la Series peut faire. À essayer que l'on aime ou non l'automobile.

@+

Forza Horizon 5Forza Horizon 5
Forza Horizon 5Forza Horizon 5Forza Horizon 5
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article