Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Assassination Classroom - Saison 2

Assassination Classroom - Saison 2

L'animation japonaise a cette particularité si étonnante, de pouvoir conter des histoires complexes, comme pour "Neon Genesis Evangelion", des histoires pouvant partir dans le n'importe quoi le plus total, par exemple pour "Gurren Lagann", ou alors juste une tranche de vie simple, drôle et lente dans "Azumanga Daioh". Qu'importe l'histoire, le genre, le public visé, il y a une qualité narrative capable de nous happer et nous garder jusqu'à la fin de la saison ou de la série. Souvent entre 13 et 26 épisodes.

"Assassination Classroom" s'offre deux saisons, bien distinctes, et qui montrent la qualité incroyable de l'animation japonaise. Alors, en fait, c'est faux, vu que le matériaux de base, le manga de MATSUI Yûsei, possède déjà toutes les qualités narratives. Mais animer et faire parler des personnages s'avère toujours un exercice délicat. Il faut aussi bien choisir les musiques, et le tempo, car il faut tenir 22 minutes par épisodes et que le tout soit cohérent.

Mais je me perds. Comme Jena Lee. Pardon. Donc, après une première saison posant largement les bases, la série revient dans une ultime saison, cette fois-ci composée de 25 épisodes. Nous l'avions vu à la fin de la saison précédente, le ton sera plus violent. Après tout, des élèves à la limite de la déscolarisation doivent tout faire pour assassiner leur professeur. Sinon, la Terre partira en fumée. Malheureusement, le prof Koro, est un poulpe particulièrement agile et rapide. Mais sa sympathie et son amour de l'enseignement font que l'on s'attache à ce monstre menaçant. Regardons le premier opening de la saison 2.

Vidéo de Crunchyroll Dubs

Cette saison est partagée en 2. Jusqu'à sa moitié, on retrouve la légèreté que l'on apprécie tant, avec tout de même la violence scolaire abordée frontalement. Karuma affrontera même Asano pour la place de numéro un du collège lors de certaines épreuves. Les examens sont toujours présentés comme une lutte contre un monstre à assassiner, ce qui n'est pas bien loin de la réalité.

On va découvrir le passé du papa de Asano, qui se nomme Asano et est directeur de ce collège. Oui, les Japonais aiment bien appeler les gens par leurs noms, en signe de respect, ce qui donne des choses parfois bizarres. Mais la famille Asano verra son histoire passionnante, et on notera un étonnant retournement de situation à la fin de l'anime.

La bascule s'effectuera vers la moitié de la saison, quand un élève, ou une élève (qui sait ?), va révéler sa vraie nature. Le choc est impressionnant, c'est une chose que nous n'avions pas vu venir. Surtout que ça intervient après l'affrontement choquant face un Shinigami supervisé par le mystérieux Shiro (et assisté par une personne bien connue, qui n'arrêtera pas de changer de camp). D'ailleurs, la première moitié sera close par cette affrontement face au Shinigami. Qui trouvera une réponse dans la seconde moitié.

Cette dernière débute avec la révélation d'un ennemi présent depuis le début dans les rangs des élèves. Et c'est là (disons plutôt depuis l'affrontement face à Shinigami, qui veut dire Dieu de la mort au fait) que la bascule est faite. On sent que l'on se rapproche de l'instant fatidique, et on commence à douter de cette mission périlleuse.

Dès lors, on nous offre les explications que nous attendions depuis le début. Qui est prof Koro ? D'où vient-il ? Pourquoi est-il si doué et d'où vient cette bienveillance et cette qualité de meurtrier ? Toutes les réponses seront offertes dans ce qui ne sera plus nommée Saison 2, mais Saison Finale. L'opening change à nouveau, et le ton devient dès lors nettement plus sérieux et émouvant.

Donc, je n'ai pas trop envie d'en dire plus, car ce serait dommage. Juste, je dirai que l'épisode 24, on le devine très tôt. Dès le début de la série j'ai deviné que ça allait se terminer ainsi. C'était flagrant. Mais je ne vous raconte pas l'émotion. C'est là que l'animation japonaise du studio Lerche (et le doublage) est excellent. Arriver à nous faire pleurer, en appuyant juste ce qu'il faut pour provoquer un torrent de larmes, sans trop en faire, c'est parfait. Même si on en devine l'issue rapidement, ça fonctionne. Tout fonctionne.

Seulement, à la fin de l'épisode 24, on ne comprend pas trop comment il peut y avoir un 25è épisode. Un épisode à prendre comme un épilogue. Comme la dernière heure de "Le Seigneur des anneaux : Le retour du Roi". C'est posé, calme, et ça nous montre "l'après". Nettement moins riche en émotion, il reste intéressant à voir. Cependant, le climax est atteint lors de l'épisode 24. Qui lui aussi est plus posé après le déchaînement et le combat abusé des épisodes précédents.

Oui, ce gros combat est abusé. Il semble ne rien avoir à faire dans cet anime, et il surprend. Il atteint un sommet de n'importe quoi, mais ne dépasse jamais la limite qui nous ferait dire "c'est totalement débile". Un peu comme pour "Gurren Lagann", on croit à cette baston pourtant nettement trop puissante pour exister. C'est effectivement un tour de force, qui voit l'émotion reprendre le pas sur l'action dans l'épisode 24 de cette seconde saison.

Parlant des problèmes pouvant survenir dès le collège, "Assassination Classroom" offre un divertissement qui nous fera passer par tous les états possibles. Débutant sur beaucoup d'humour accompagné avec de l'action, on appréciera une fin capable de prendre son temps. Certes, le combat final sera nettement trop puissant et inspiré de "Dragon Ball Z". Mais le reste est parfaitement géré. On a même droit à un épisode bonus qui sert d'épilogue et qui n'était pas obligatoire. Comme pour mieux conclure cet anime de 47 épisodes en tout, disponible sur Netflix, et qui ne manquera pas de vous faire rire comme pleurer. J'ai adoré, surtout que la saison 2 prend le temps d’approfondir quelques personnages importants de l'anime, sans oublier pourtant les seconds rôles. Kanzaki ressemble beaucoup trop à Osaka de l'anime/manga "Azumanga Daioh" pour que je n'en parle pas. D'ailleurs ce sera ma conclusion. Un anime à voir, j'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article