Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté

Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté

Que diriez-vous de replonger dans l'univers créé par René Goscinny et Albert Uderzo ? Non pas en bande dessinée, ni en film d'animation traditionnelle, et encore moins en images de synthèses. En film. Avec des actrices et des acteurs. Il y a moins de monde intéressé là, n'est-ce pas ? La faute à un film précédent assez mal ficelé. Je ne vais même pas citer son nom, rendez-vous sur l'article récemment écrit sur celui-ci. Malgré l'échec critique de ce film donc, un quatrième fût lancé. Il regroupera les albums dans lesquels notre duo rencontrait les Bretons et les Normands. En fait les Anglais et les Vikings.

En 2012 Laurent Tirard (connu pour les adaptations réelles du petit Nicolas) se charge de la mise en scène, mais aussi, avec Grégoire Vigneron, du scénario. Il en ressort un film de 1h50 avec un budget confortable. Nous aurons à nouveau droit à un changement d'acteur pour le rôle d'Astérix, vu que l'excellent Édouard Baer en devient le nouvel interprète. Gérard Depardieu reste en Obélix, tandis que Panoramix disparaît de l'œuvre. Petite bande annonce donc.

Vidéo de Les Cinémas Pathé Gaumont

La principale attraction du film précédent était Alain Delon en César. L'empereur Romain a droit à un autre grand acteur en la personne de Fabrice Luchini. Guillaume Gallienne, Vincent Lacoste, Valérie Lemercier, la très jolie Charlotte Le Bon mais aussi la grande Catherine Deneuve, complètent le cast bien fourni en terme de personnages principaux.

Dans sa soif de conquête, César décide de s'offrir la Bretagne, île septentrionale de son empire. Il y met les gros moyens, et découvrira un peuple flegmatique aux mœurs polies. Tous les jours à 17h00, ces derniers s'arrêtent pour prendre l'eau chaude, avec parfois un nuage de lait. L'Empereur va profiter de cette habitude pour faire plier le peuple Breton en attaquant tous les jours à cette heure-ci.

Alors que la reine Cordélia voit son village subir les attaques incessantes des Romains, Jolitorax propose de demander de l'aide aux... Gaulois. D'abord réticente, sa Majesté finira par accepter. Voici ainsi le bras droit de la reine parti pour quémander une assistance. Ce que Astérix et Obélix s'empresseront d'offrir en escortant le citoyen Breton avec un baril de potion magique.

Les deux compères en profiteront pour voyager avec Goudurix, un jeune de Lutèce qu'ils doivent endurcir. Ce dernier est en effet flemmard et peureux, laissant plus parler ses hormones que son courage. En même temps, César fera appel aux Normands afin de s'assurer une victoire totale sur l'île de Bretagne.

Le film est raté au niveau de sa mise en scène. Voilà qui est dit. Pire, il souffre d'un rythme bizarre, qui fait que l'on décroche par moment. Le scénario s'offre de bonnes idées mais est trop hésitant entre blagues pour adulte et gags enfantins. Du coup, le jeune public rira peu, tout comme les plus anciens. Et ce malgré des blagues parfois portées sur le sexe. Voir Astérix chercher à draguer est complétement hors contexte. Je ne comprends pas comment les ayants-droit de la licence ont pu laisser passer cela.

Autre point sur lequel le film est raté, c'est cet accent insupportable que possède les protagonistes Bretons. Oui, dans la BD c'est accentué par des "-ay" en terminaison des mots, mais à entendre, ça fait sourire au début, avant de lasser. Ce qui énerve d'autant plus, c'est que les Normands n'ont pas d'accent. Ils sont justes rustres.

Allez, parlons des Normands avec une révélation. Ils sont à la recherche de la peur, qu'ils n'arrivent pas à ressentir. Ce peuple croit que le jour où ils ressentiront ceci, ils pourront voler. Je vous révèle qu'ils arriveront à ressentir cela, et qu'ils essaieront de voler. Dans une scène qui se veut drôle mais échoue lamentablement. Pire, on peut la voir comme un dénigrement du suicide, ou alors comme le fait que les personnes stupides le sont tellement qu'elles peuvent se suicider involontairement. Le passage avec les Normands est bon au début, mais se clôt de façon misérable. Une fois qu'ils auront sauté de la falaise, nous n'en entendrons plus parler. Même pas genre ils s'en sont sortis et ont compris leur erreur, non, ils semblent vraiment morts. Et ça, c'est complétement con.

Ce qui énerve aussi est le fait que Gérard Depardieu, Fabrice Luchini et Édouard Baer sont excellents, alors que le film est moyen. Le premier est parfait en Obélix. Un nounours. Voilà ce qu'il est. Et l'acteur Français convient parfaitement au rôle, c'est un régal à voir. Les deux suivants auront droit à une scène commune filant des frissons. C'est bête à dire, mais ce passage dans lequel César propose à Astérix une alliance, bah j'ai bien aimé. Passons sur le "Je suis ton père" complètement débile. On voit ici que nous avons à faire à deux grands acteurs.

Par contre, pour les actrices et acteurs jouant des rôles Bretons, rien n'y fait. Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon, Valérie Lemercier et Catherine Deneuve voient leurs prestations (pourtant très bonnes) foutues en l'air par cet accent insupportablement lourd. L'humour qu'il offre lasse, et du coup on passe outre sur les performances des actrices et acteurs, ce qui est dommage je trouve.

On reconnaîtra Simon Astier en soldat Romain, il apparaît brièvement, mais c'est sympa de le voir ici. Tout comme Stéphane De Groodt, très drôle. Quel plaisir aussi de revoir Jean Rochefort dans un film. Son passage m'a foutu un petit pincement au cœur j'avoue. Sinon, pour le reste, bah Danyboon est au départ méconnaissable, avant qu'il ne refasse du Danyboon. Gérard Jugnot s'offre deux ou trois scènes comme Barbe-Rouge, rien de folichon.

Par contre voir Bouli Lanners en Olaf, ça, ça le fait. Tout comme cet excellent personnage, que l'on croit cliché au début, mais qui s'avère attachant. En effet, Atmen Kelif joue un Pindépis qui aura un rôle important et est le personnage le plus attachant du film. Pour être totalement complet, la fête finale se joue avec les B.B. Brunes, et ils ne s'en tirent pas trop mal.

Cependant pour Vincent Lacoste, bah non, je n'arrive pas à apprécier son personnage et encore moins sa performance. J'ignore pourquoi. Mais peu importe. Parlons rapidement des effets visuels. Ils sont réussis. Voilà. C'était rapide. Non, mais une fois de plus ils mettent en image de façon efficace la BD. L'univers est, me semble-t-il, respecté, à travers des costumes (de Pierre-Jean Laroque) et décors (de Catherine Pujol et Denis Rouden) efficaces eux aussi. Sur le point de vue technique, à part la réalisation, tout est propre.

Laurent Tirard cherche trop à en faire. Comme cette scène d'ouverture dans laquelle la flotte de César brise le bateau de Barbe-Rouge. On ne ressent pas la puissance du truc. Il en sera de même dans la lutte finale, qui se veut proche du Seigneur des Anneaux, mais en pauvre, très pauvre. Non pas en terme d'implication des acteurs, et encore moins en terme scénaristique (qui pour le coup, réalise l'exploit d'être bon sur ce passage), mais bien en terme de réalisation. Et de montage aussi. La découpe des plans est trop poussive, voire en retard, pour faire monter la pression et le stress. Du coup, tout ce qui est posé avant (le discours d'Astérix qui bluffe, puis motive le peureux Goudurix), échoue dans cette scène qui aurait pu être tellement épique.

Bon, encore j'oublie pas mal de chose, mais pour le coup, malgré une réalisation molle, malgré des gags ne sachant pas à qui s'adresser (adulte ou enfant ?), malgré un accent des personnages Bretons irritant, le film est sympathique. Au niveau de "Astérix et Obélix contre César". Oui, nous ne sommes pas au niveau du film d'Alain Chabat, "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre" restant le meilleur film live de la licence, mais pas le naufrage du troisième film. D'un point de vue personnel, j'estime que le film d'animation "Astérix et le domaine des Dieux" reste le plus drôle. Mais pour vous dire à quel point "Astérix et le secret de la potion magique" m'a déçu, je préfère le film vu aujourd'hui à celui du duo Astier-Clichy. "Astérix et Obélix au service de sa Majesté" se regarde. Bon, il ne faut pas trop lui en demander, ça reste une comédie taillée pour le marché français, qui donc ne me fait pas rire. Le résultat est tout de même à découvrir, si possible gratuitement lors d'une diffusion à la télé, car il ne mérite pas l'achat en DVD ou BluRay, et encore moins d'y mettre plus de 2€ en VOD. Je n'ai pas aimé, mais j'ai tout de même passé un joli petit moment.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article