Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

A Silent Voice tome 07

A Silent Voice tome 07

Enfin, nous abordons donc l'ultime tome du manga signé ÔIMA Yoshitoki. On peut se demander à quoi bon avoir ces mangas après avoir vu le film. Et bien sachez que cette histoire, éditée chez Ki-Oon Shônen en France, est plus approfondie. On y verra, sur le format papier, une histoire de film conçu par la bande d'amis. Il me semble que cette histoire n'était que trop peu abordée dans le film de YAMADA Naoko.

Donc ce manga s'acheva en 2014 au Japon. Et comme vous le savez déjà, il y est question d'un garçon, Shoya, qui va maltraiter une camarade de classe sourde-muette nommée Shoko. La bêtise enfantine dans toute sa splendeur. On verra ainsi les brimades parfois violentes subies par la pauvre handicapée. Cependant, Shoya n'est pas le seul tortionnaire. Et alors qu'il va décidément trop loin, c'est lui qui va se retrouver à la place de la victime.

Les années passent, et Shoya grandit seul. Après une tentative d'excuse maladroite auprès de Shoko, notre héros va essayer de mettre fin à ses jours. En vain. Dès lors, il va remonter la pente en se rapprochant de son ancienne victime. Et nous prenons le tome 7 après qu'un énorme clash a fait exploser la jeune équipe qui avait pourtant permis à Shoya de commencer à retrouver une vie normale. Un soir de fête, le jeune adolescent va se retrouver à devoir sauver Shoko. Quitte à se retrouver dans le coma. Pardon, le tome 7 débute en fait lors du réveil du héros.

Et dès lors, nous allons voir comment il va affronter à nouveau ses anciens amis. Et comment tout le monde va se reconstruire lentement, mais surement. La fin est nettement plus poussée que dans le film. Question de temps et de place aussi. L'émotion reste intacte, et ce qui plaît le plus c'est que les réactions de tous les personnages sont compréhensibles. Nous ressentons une forme d'empathie, même pour Naoka, Miki ou Tomohiro. La scène du pont, oh punaise, l'émotion est très puissante ici et devrait vous arracher quelques larmes. Shoya exprime clairement sa honte d'avoir maltraité Shoko, et indique même pourquoi il a voulu essayer d'en finir. Si on ne voit toujours pas la sœur de Shoya, Maria, la nièce du héros, et même Pedro, qui était parti fût un temps, sont bien présents. Leurs apparitions restent toujours drôles et sympathiques.

Mais ce qui intéresse le plus ici, au delà du fait que tout fini par s'arranger, c'est que nous voyons les aspirations des personnages. Ce qu'ils vont devenir plus tard. Pour Sahara et Naoka ce sera le milieu de la mode. Tomohiro persiste dans la réalisation de film, tandis que Miki et Satoshi jouent au couple parfait, même si ce dernier n'arrive pas à savoir ce qu'il veut faire. Yuzuru fera de la photographie, et Shoko et Shoya suivront une voie similaire assez surprenante. Même si vous avez vu le film. Malheureusement, pas de fin ultra romantique à la façon des U.S.A., mais tout de même, la dernière image reste assez explicite je pense.

Le dessin, le rythme, la découpe des cases, tout est excellent. Ce n'est pas parce que ce tome est riche en émotion qu'il est triste. Au contraire même. Je pense que c'est un des plus heureux de la série. Ce qui fait plaisir à voir. Si j'avais trouvé la fin de "Ça : Partie 2" un peu trop mignonne, je trouve que pour "A Silent Voice" ça passe très bien.

Argh, mais j'en ai beaucoup trop dit en vérité. Sachez que oui, "A Silent Voice" est une œuvre à découvrir, aussi bien dans sa version animée que papier. Je préfère cette dernière tout de même, approfondissant plus les personnages. Qui permet de mieux comprendre certaines réactions, et possède une fin plus précise. J'ai adoré parcourir ces 7 tomes, qui parfois peuvent rendre triste c'est vrai. Le sujet est très fort, entre maltraitance scolaire, suicide et handicap, mais ceci passe grâce au dessin et surtout à des personnages qui cherchent à s'en sortir, mais aussi à s'excuser de leurs erreurs passées. À lire et à posséder, j'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article