Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Un coup de pouce pour apprendre le japonais ?

Images du site www.maison-des-drapeaux.comImages du site www.maison-des-drapeaux.com

Images du site www.maison-des-drapeaux.com

Allez, avouez-le, vous avez toujours rêver d'aller dans l'archipel qui vit naître KIKKAWA You, mais votre connaissance en langue japonaise se limite à "Baka" et "Hentai". Sachez qu'il existe des solutions gratuites, ludiques et bien conçues pour progresser plus rapidement. Et surtout conserver une volonté intacte tout du long.

Ah, le monde moderne a cela de merveilleux que désormais, grâce à internet, on a accès à une quantité de connaissance incroyable. Je vais jouer au vieux con, mais à mon époque, où il fallait encore attendre qu'un vieux modem 33k fasse du boucan durant 1 minute pour avoir un accès (limité) à la toile mondiale, à mon époque donc, nous n'avions pas tout ce matériel moderne et performant. Alors qu'aujourd'hui, si vous voulez voir une publicité Indienne, un résumé vidéo de la Primera Division du Paraguay, ou tout simplement un clip vidéo de Staircase Paradox, c'est d'une simplicité enfantine.

Alors pour apprendre une langue, même si elle n'est pas enseignée dans votre établissement scolaire, ou que vous êtes dans un trou paumé, genre la Lozère, bah c'est possible. Ainsi, dans cet article, je ne vais pas vous parler des méthodes "clé en main" que l'on peut trouver en livre (souvent combiné avec un disque audio), ou des livres de grammaire, ceci sera pour plus tard. Non, ici on va parler de quelques comptes à suivre, fait par des gens au talent monstrueux et qui offrent leur savoir à quiconque veut bien le prendre.

Ainsi, nous débuterons par la méthode douce. Depuis début janvier 2019, Mari organise un rendez-vous quotidien (en semaine) sur Instagram, où l'on trouvera des mots ou expression à apprendre. Mélangeant habillement écriture en hiragana/katakana/kanji et romaji, la Franco-Japonaise utilise à la perfection les outils offert par le réseau social afin de rendre la leçon du jour simple, attractive, ludique et donc efficace. Ceci permet en plus d'avoir un rendez-vous quotidien afin de ne pas décrocher par un manque de motivation. Ces leçons deviendront rapidement vos meilleures alliées afin de bien mettre le pied à l'étrier pour apprendre en douceur le japonais. Vous trouverez le lien ci dessous.

De plus elle possède de nombreux comptes sur les réseaux sociaux, dont vous trouverez tous les liens en fin d'article. Elle fait partie des personnes à suivre si vous aimez un minimum le Japon. La jeune femme peut aussi assurer des traductions de texte, pour en connaître les conditions, n'hésitez pas à la contacter en MP ou par e-mail : cahierdujapon@gmail.com

Mais regardez donc sa vidéo de présentation.

Vidéo de Mari Cahier du Japon

Une fois bien échauffé, vous pourrez passer à l'étape supérieure. Pas forcément plus complexe, mais plus poussée. Julien Fontanier offre son expertise à quiconque est capable de regarder une vidéo sur YouTube. À travers des cours allant de 5 à 30 minutes, il est le plus apte à vous faire progresser en japonais sans trop fournir d'effort. Ses vidéos sont concises, agréables, claires. Il trouve même des techniques pour encore plus motiver ses... comment on dit... youtubetatrices et youtubetateurs. Hein ? Ses followers, ses abonné.e.s. Ah oui. C'est mieux.

Ses vidéos étant assez courtes, même avec une connexion ADSL moyenne (en Lozère par exemple), on arrive à les suivre. Par contre, comme pour tout apprentissage d'une langue, ici il faut être dans un coin calme et silencieux (comme la Lozère, décidément) et concentré.e. Ce n'est pas parce que c'est ludique et facile qu'il faut écouter Ilona Mitrecey à fond. Vous ignorez qui est Ilona Mitrecey ? Faites donc une recherche sur internet. Mwahahahaha.

Pardon. Mince, c'est censé être un article sérieux quoi. En tout cas, depuis 3 ans, Julien Fontanier enseigne avec talent une langue qui s'avère pas si complexe à apprendre que cela. Regardez donc la présentation de ses cours de japonais. Vous verrez que ses vidéos sont, si possible, à suivre dans l'ordre.

Vidéo de Cours de japonais !

Si, malgré les efforts de Mari et Julien, vous avez du mal avec les hiraganas et katakanas, laissez-moi vous conseiller une application d'une efficacité diabolique. Ce n'est pas toujours rigolo d'apprendre sur le papier, surtout que ce dernier ne vit pas comme un smartphone ou une tablette. Ainsi, sur Android, il existe une application très pratique permettant d'apprendre ces alphabets.

Hiragana Pro est gratuite (tout comme Katakana Pro), avec de la publicité, ou payante sans annonces. Sachez que la pub ne gêne en rien et n'est pas envahissante. Le procédé est simple. On installe l'application, en anglais (mais simple), et on lance le programme. Un sigle apparaît et à nous de choisir parmi trois propositions. Bon, en fait on nous apprend d'abord 3 ou 4 hiraganas (ou katakanas selon votre choix), avec le son que produit la syllabe. Dès lors, à vous de les retenir.

On débutera par le choix multiple, avant de passer à l'étape supérieur, à savoir l'écriture directe en alphabet occidental. Ensuite, il existe encore une autre étape, où on aura que le son. Il vaut mieux débuter par les hiraganas, puis passer aux katakanas une fois les premiers bien maîtrisés. Cette application est ludique, simple et rapide. Cinq minutes par jour suffisent à progresser rapidement. En effet, au bout d'une semaine tout vous paraîtra plus fluide, plus facile. Constater de tels résultats en si peu de temps est très gratifiant et motive encore plus.

Concernant les Kanjis, je n'ai trouvé qu'une seule solution, le livre "Kanji & Kana" des auteur.e.s Wolfgang Hadamitzky, Pierre Durmous et Violaine Mochizuki. Mais je reconnais ne pas encore être au stade où j'apprends ces caractères. Chaque chose en son temps.

Un coup de pouce pour apprendre le japonais ?

Enfin, pour bien réviser et bien se motiver, rien ne vaut de voir et entendre des anime, films et musiques venant de l'archipel Nippon. Il existe des clips en version karaoké, disons avec les paroles en japonais qui défilent dessous. Souvent non officiels, ils sont pourtant très pratiques et motivants quand on reconnaît un mot.

Durant une convention locale, l'année dernière, j'avais pu assister à une initiation au japonais. Avec des bases simples, dont le vocabulaire m'était familier, mais une chose m'a marqué. L'intonation. Le fait de devoir parler fortement, d'être droit, et quand on dit "bonjour", il ne faut pas le faire d'une voix toute timide, il faut le penser et rendre ce bonjour dynamique. C'est comme pour bonne nuit, il faut au contraire être plus suave, plus calme. C'est con je sais, mais ça m'avait marqué.

Vous voilà désormais équipé.e.s pour obtenir des bases solides. Je parlerai peut-être plus tard des méthodes avec livre et disque, sachant que j'en ai quelques unes. Mais pour le moment je bosse tranquillement mon japonais à travers tout ce que je vais ai montré aujourd'hui. N'hésitez pas à exercer votre oreille sur des musiques ou autres supports ludiques. Films, anime, jeux vidéo. Nous sommes dans un monde moderne où on a accès à différentes cultures en un clic. La VF n'est plus une obligation, le DVD (et BluRay) dépassant les capacités de l'antique cassette vidéo. Pire, être "gruick" n'est plus une plaie. Vous ne passerez pas pour un.e alien si vous dites que vous regardez un film en japonais sous titré français, ou un anime. Profitez donc d'internet et de cette technologie pour apprendre correctement, et non pas passer votre temps à diffuser des fake news, regarder du porno, jeter votre haine sur les réseaux sociaux ou vous esclaffer devant des vidéos de chat. Bon, pour ce dernier point j'avoue que l'on peut obtenir une dérogation.

Et pour rêver un peu de votre futur voyage au Japon (en vacances ou non, pour 1 semaine, 1 mois, 1 an), je vous laisse la vidéo teaser 2019 de Ichiban Japan. Si vous ne connaissez pas encore Guillaume Jamar, c'est l'occasion de découvrir ce passionné du Japon qui vous fera parcourir l'archipel à travers ses vidéos à la fois drôles et informatives. Une nouvelle façon de faire des documentaires, avec des rencontres, des coins peu touristiques mais sublimes. Bref, une autre façon de découvrir le Japon que par les réseaux médiatiques conventionnels (et souvent clichés). De quoi patienter en attendant d'avoir le niveau de japonais pour aller sur l'archipel.

@+

P.S. : Flûte Sébastien, j'ai oublié de vous parler d'un autre point facile et sympathique pour apprendre le japonais. Suivre des artistes, sportives, sportifs, ou juste des personnes, y résidant. Si possible sur Twitter, le nombre de caractères limités permet d'être certain.e de tomber sur des messages courts et souvent concis. Une autre méthode fluide et agréable que notre monde moderne nous offre. Comme quoi ce n'était pas forcément mieux avant.

Chaîne YouTube de Ichiban Japan

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article