Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Petits meurtres entre amis

Petits meurtres entre amis

Ah, enfin, revoilà Danny Boyle sur Ashou. J'ai en effet profité de ce mois spécial cinéma pour revoir le tout premier long métrage du réalisateur Britannique. Nous avions vu "Steve Jobs", "127 Heures", "Slumdog Millionaire" et bien sûr, "28 jours plus tard". "Petits meurtres entre amis" sort en 1995, et se compose d'un fort joli cast, avec Ewan McGregor, Kerry Fox et Christopher Ecclestone (le fantastique Dr Who de la toute première saison moderne du show).

Nous verrons que le style Danny Boyle apparaît dès sa première œuvre cinématographique. Avec des personnages ordinaires qui vont partir dans l'horreur suite à un évènement qui fera basculer leurs vies. Le film n'est pas très long (ici il dure 88 minutes), mais offre de bon gros moment d'angoisse et même d'horreur, ceci sans être sanglant.

Vidéo de Films YouTube

Juliet, David et Alex font passer des entretiens pour louer la quatrième chambre de leur appartement. Les trois amis s'amusent de ces entretiens, et le début du film se veut donc comique, voire mesquin contre certaines personnes venant passer une sorte d'audition perdue d'avance. Alex, le journaliste, aime bien se moquer des gens. Et si David le comptable est ennuyé par tout ce désordre, Juliet la médecin s'en amuse aussi.

C'est d'ailleurs elle qui trouvera le colocataire parfait en la personne d'Hugo. Le monsieur ne fait pas de bruit et paye cash. De plus il semble cultivé, et se retrouve donc à louer la chambre. À un moment, Alex ne supporte pas de ne pas le croiser et décide avec ses amis de forcer la porte. La scène qu'ils découvrent va changer leurs vies.

Que faire quand on retrouve un inconnu nu sur son lit, froid comme la mort, mais avec une mallette contenant des millions de livres (l'argent Britannique, pas les trucs avec des mots) ? Appeler les secours ? Ou au contraire, profiter de tout ceci ? La question tournera longtemps dans l'esprit de David, avant qu'un évènement à son travail lui fasse accepter la proposition d'Alex.

David s'est pris une charge par son patron, alors qu'il est consciencieux dans son travail. Du coup, voilà nos trois amis contraints de faire des courses pour se débarrasser du corps. Ceci passera par lui couper les pieds et les mains, pour les faire brûler. Mais aussi lui arracher les dents, avant de l'enterrer dans une forêt. Alors qu'il perd à la courte paille, c'est David qui se voit contraint de la basse besogne. Ceci va le changer. Il ne pensera plus qu'à protéger cet argent qui lui a pris son équilibre mental. Quitte à se cacher dans le grenier avec les millions.

Les amis ne se demandent jamais d'où viennent l'argent, et il se trouve qu'un duo de malfrat interroge beaucoup de monde, non sans oublier de les tuer au passage, concernant une chose. On suppose qu'ils recherchent Hugo et son argent.

le film se présente comme une comédie sombre, très sombre, qui montrera comment même sans commettre un crime, les gens peuvent changer. L'horreur que devra faire David pour que ses amis et lui-même profitent de l'argent le marquera à jamais, et on pense au pétage de plomb du personnage de Leonardo DiCaprio dans "La Plage" avec David. Les prémices de ce personnage sont déjà là.

Voir Alex et Juliet ne pas être marqués plus que cela montre que tout le monde ne réagit pas de la même façon. Cependant, quand le duo de meurtrier retrouvera la trace de Hugo, ça pourrait être une toute autre histoire. Il y a aussi ce moment où les policiers arrivent pour une simple histoire arrivée dans le voisinage et qu'ils sentent que quelque chose cloche. Du moins, c'est ce que croit David, qui sera menaçant auprès de Juliet, quitte à limite la violer, même si ce n'est pas dit ainsi, on perçoit ça. David en profitera pour jauger de la fidélité d'Alex. En le menaçant lui aussi.

Dès lors on devine aisément que la fratrie va imploser, et on les regarde en train de se détruire pour voir qui va en sortir vainqueur. Car une de ces personnes va gagner. Mais avant cela il faudra subir la violence de certaines scènes, dont le final qui lui, est sanglant. Si le film est propre tout du long, à la fin ça part en sucette. Mettant un terme à l'angoissant huis clos installé depuis un long moment.

Car on sort assez peu de l'appartement en vérité. Le film pourrait presque être une pièce de théâtre. De plus il y a peu de personnages, le récit tournant autour des trois personnages principaux. La mise en scène monte progressivement dans l'horreur. Le fait de voir les enquêteurs comme bizarrement perspicaces me fait dire que ce sont les personnages qui sont paranoïaques.

Par contre il y a deux points qui m'ont paru un peu obscurs. Comment David ne se rend-il pas compte du subterfuge de l'argent ? Même si on peut dire qu'il est dans le noir, ça me paraît bizarre. Mais aussi, pourquoi le personnage poignardé n'est-il pas achevé ? Ceci n'entache pas la vision du film, mais on a tendance à se poser ces questions.

Débutant tranquillement, le film vire dans la situation extraordinaire avant de partir complètement dans l'horreur et la folie. Avec une ambiance angoissante qui se pose lentement, mais surement, le long de l'heure trente que prend le film. Le scénario de John Hodge est habilement mis en image par Danny Boyle, et on se retrouve face à un petit film loin d'être désagréable à voir. D'ailleurs ce film doit être vu, une fois suffit je pense, mais c'est une expérience sympathique et surprenante que j'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article