Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Dragons

Dragons

Nous voilà donc à la fin de cette semaine spéciale cinéma d'animation, avant de voir 3 grosses semaines en compagnie de... vous verrez qui demain, il me fallait parler du film le plus intéressant des studios DreamWorks, ceux là même qui avaient changé la donne avec "Shrek", offrant plus de maturité aux récits des films d'animation en images de synthèse. Peut-être que d'autres studios (dont Disney) l'ont fait avant, mais j'avoue que dans ma tête, ce sont les studios DreamWorks qui ont fait ce que Sony réalisa pour le jeu vidéo avec sa PlayStation, c'est à dire parler aussi bien à des adultes qu'à des enfants.

Il est marrant de voir que le titre original est "How to train your Dragon", soit comment apprivoiser un Dragon. Rien que ça. Et ce titre va à ravir au film. Bon, en France c'est trop compliqué, on réserve les titres longs aux films chiants, du coup "Dragons" va bien aussi. Ce film date de 2010 et est réalisé par Dean DeBlois et Chris Sanders. On part donc dans une aventure épique de 1h38.

Vidéo de 3DmaniaTV.

Sur les îles de Beurk, vit une communauté de Vikings. Ils sont pépères, bien organisés, les femmes sont les égales des hommes, bref, tout va bien. Seulement c'est sans compter sur une faune spécifique et redoutable. En effets, ces îles possèdent un nid de Dragons tout proche et ses derniers mènent souvent des raids afin de voler les vivres de la paisible communauté, tels des poissons et autres moutons.

Enfin paisible, les Vikings possèdent un sens inné de la chasse de Dragon, ils/elles sont fort.e.s, robustes, et ces grosses bêtes ailées ne les effraient en rien. Harold est chétif. Ah, oui, alors que j'ai vu ce film en VOSTFr, je parlerai des noms Français, car les sous titres font ainsi. Harold est chétif, de plus il jouit d'une protection, faisant qu'il ne participe jamais à la lutte contre les adversaires. Pourtant il veut tout faire pour rendre fier le chef de son village, et ainsi mériter de sortir avec une fille. Oui, c'est un ado aussi.

Si il n'est pas bien fort, il est intelligent, ingénieux du moins. Il crée des objet avec ses mains, et a conçu une catapulte lance-corde efficace. La preuve, il arrive à toucher un Dragon hyper rapide, je ne sais plus son nom. Cependant, alors que les Vikings prennent le dessus sur l'attaque en cours, Harold va commettre une maladresse, permettant aux Dragons de se barrer avec les vivres du village.

On comprend pourquoi il est protégé ainsi, une histoire concernant la mort de sa mère notamment et l'identité de son père, et il sera bien décidé à aller voir où est tombée sa proie, un Dragon furtif n'ayant jamais été touché par un humain. Dès lors va débuter une histoire d'amitié, où Harold va apprivoiser Krokmou, et le jeune ado va se rendre compte que si les Dragons commettent tous ces vols, c'est pour une raison de survie et non pas de haine envers les humains.

Harold va se voir finalement autorisé à subir l'entraînement des jeunes, ceci alors même qu'il avait changé d'avis sur sa volonté de tuer du Dragon. Son amitié avec Krokmou va lui offrir des trucs et astuces pour apprivoiser les Dragons, qui feront fureur à l'école. Idéal pour draguer la jolie Astrid, guerrière adolescente redoutable, qui veut devenir la meilleure, celle qui aura le droit parmi les étudiant.e.s, de tuer le Dragon afin de finir majore de sa promo. Ou un truc du genre.

Voilà, le scénario n'est pas aussi simple que cela, mais en gros, c'est juste l'histoire d'un jeune ado fluet qui veut lutter avec les hommes, puis se rend compte qu'il est en fait incapable de tuer un Dragon, mais verra son père le pousser à devenir un guerrier. Magnifique de tolérance envers les animaux, on s'attache à tout le monde, tous les personnages, Vikings ou Dragons. Voir ces derniers réagir comme des animaux domestiques (ils seront nommés "pets" à la fin, soit l'équivalent en anglais d'animaux domestiques), devant des gratouilles ou de l'herbe, les rendent encore plus attachants malgré leur aspect effrayant.

Si le scénario offre une magnifique historie d'amitié humains/animaux, le film donne des sensations sublimes. Les scènes de vols, euh, pas de pillage hein, de vols dans les cieux, bah ces scènes sont magnifiques. Encore plus belles en BluRay. Tout y est fluide, et la réalisation est claire. J'oubliais, dans le film, il y est aussi question de handicap, à deux reprises en plus. Mais vous verrez bien.

Car, si sur les 5 films vus cette semaine, "Arthur et les Minimoys" est la seule purge, "Dragons" est bien le meilleur. C'est le plus récent aussi. Oui, j'ai fait par ordre chronologique. Mais il fait même partie pour moi, des meilleurs films d'animation, avec "Zootopie", et si il ne révolutionne pas l'animation, il reste aussi marquant qu'un "Toy Story", "Shrek" ou "La reine des neiges". Un film à posséder, en BluRay si possible. Car en fait, si je fais une chronique très courte, c'est parce qu'il n'y a rien à redire de ce film, il est juste à découvrir et à savourer, car j'aurai pu vous parler du grand méchant de l'histoire, rendant le film encore plus spectaculaire, mais je préfère vous laisser la joie de la surprise.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article