Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

TSUCHIYA Anna inspi' NANA (BLACK STONES)

TSUCHIYA Anna inspi' NANA (BLACK STONES)

Si vous vous souvenez mon article sur OLIVIA, je risque de me répéter. Wasabi records, version spéciale 2 Cds avec un DVD, rien de bien nouveau donc. Ici, TSUCHIYA Anna profite de devenir l'interprète musicale de Nana (issue de l'anime du même nom) afin de sortir ce qui sera nommé comme son deuxième album. Le problème est le même que pour OLIVIA, à savoir 13 titres répartis sur 2 disques, on ignore encore pourquoi, alors que le premier disque dure 28 minutes et le second 24. Nous verrons cependant que la rythmique est nettement supérieure à celle du groupe « concurrent » dans l'anime.

 

 

Pas de panique, aucun besoin d'avoir vu celui-ci pour apprécier d'entrée, une chanson ultra pêchue, au son rock qui dépote. « rose » est incroyable. Décrassant les oreilles, dynamique, le son est puissant et la voix de la chanteuse s'accorde parfaitement à la composition rock du titre. Excellente chanson, qui mérite le détour. Si « Lovin' you » est plus calme, elle conserve pourtant l'attention, toujours avec une composition impeccable. Le chant est ultra intéressant, prenant, puissant. Il faut reconnaître que cette vois légèrement cassée convient bien au style musical. Le titre n'est pas exceptionnel, mais j'aime bien.

Vidéo de avex.

« Ah ah » avec une basse bien présente en introduction, et ce son, putain le kiffe, comment dire en étant poli, ça pète des poutres. Bonjour l'expression nouvelle. Non, mais le tempo, le son métallique (non, je n'ai pas dit métalleux, attention), un titre qui déménage et nous embarque avec lui, excellent. « Kuroi namida » est, je crois, la plus connue de l'album, plus posée, même ainsi la chanteuse que l'on aurait pu prendre pour une brute avec sa voix, arrive à retranscrire une émotion certaine, ou une certaine émotion, au choix. Cette montée progressive avant le refrain impressionnant, qui lâche les chevaux, c'est prenant, ça chatouille le bide, et forcément il est difficile de ne pas aimer cette chanson, elle aussi exceptionnelle, décidément.

 

Oh, vous verrez que dans le CD 2 il y aura aussi une reprise. Mais là c'est « JUST CAN'T GET ENOUGH », qui, bizarrement, est ralentie, pourtant, je trouve cette version meilleure, la voix de TSUCHIYA Anna apportant un truc en plus. Il est toujours plaisant de voir une nouvelle interprétation de titre connu. Et on enchaîne par un titre qui décolle les tympans, « I'm addicted to you » envoie un gros son. En fait, je m'aperçois d'un truc en retard, c'est que je possède ces disques depuis bientôt 10 ans, et là, je surkiffe comme un cochon à qui on offre un pot de confiture à la fraise. Important la fraise. J'aime la fraise. Passons. Une magnifique chanson qui vous fera hocher la tête, chevelue ou non. J'avais dit que « Kuroi namida » offrait une certaine émotion. Et bien voilà la version qui pousse la larmichette aux yeux. « Kuroi namida (deep sadness emotion) », en changeant les instruments, montre que la chanteuse peut donner de l'émotion. Les violons s'alliant à la guitare électrique, c'est limite si je n'en ai pas mouillé mon pantalon. Une fin de disque absolument magnifique. Supérieure ou non à la version classique ? Honnêtement les deux se valent, mais j'ai une préférence pour ce dernier titre, le mélange violons guitare électrique est vraiment trop bon.

 

Ouch, voilà que le second disque débute à fond. « LUCY », une pure chanson rock où l'on reprendra avec joie les « yeah yeah », ils sont là pour ça hein ? Non ? Pas grave. Le son est excellent, la composition du moins. Et une fois de plus, pour ne pas changer, le voix de TSUCHIYA Anna s'accorde parfaitement avec la musique. Bim, un excellent titre de plus, ça commence à faire là. Heureusement que « better day » calme le jeu, avec une guitare sèche sympa, et une basse bien présente. La voix y est plus douce, mais c'est une merveilleuse chanson pop/rock que l'on a ici. Avec des paroles en anglais, donc si vous êtes allergiques au japonais, bah pourquoi lisez-vous cette chronique ? En tout cas une nouvelle excellente chanson à ajouter au répertoire de la chanteuse.

 

« Dance with me » est plus spéciale dans son rythme, haché, limite on ajoute du synthé et ça pourrait être chanté par des Johnny's. Il y a un air de Kylie Minogue (oui bon, c'est vite dit aussi). Et le refrain est très pop. Mais ultra kiffant. Une voix moins cassée, mais voilà un titre qui nous change du son 100% rock servit jusque là. Le pire étant que ce titre aussi est génial. Oh, une jolie balade après un titre pop, pourquoi pas. « stand by me » choque. Après avoir eut autant de titres remuant, se poser de cette manière fait bizarre. Et si j'avais dit que « Kuroi namida » donnait de l'émotion aux auditrices et auditeurs, sachez qu'émotionnellement parlant, c'est du pipi de chat à côté de cette chanson. Une formidable balade. Ce qui me fait dire que cet album est une pépite inconnue de ma discographie, et ce depuis longtemps. C'est fou quand même d'avoir une telle qualité et de ne pas l'écouter plus que cela.

 

Le prochain titre est la seconde reprise. Et pas n'importe laquelle. Dès les premières notes je me suis pensé « je connais », bah oui « ANARCHY IN THE UK » des Sex Pistols est connue. Bon, il n'y a pas le timbre délirant du chanteur punk (j'ai paumé son nom, pardon), et surtout, ça me semble un peu plus mou. C'est horrible de se dire que la plus mauvaise chanson est une reprise d'un groupe punk. Autant la précédente reprise sur le CD1 était sympa voire supérieure, autant ici ça ne fonctionne pas. Je lui préfère l'originale. Seul raté de l'album. Car « scream » retrouve un rythme de head banger, je ne sais pas si c'est ainsi que l'on écrit, mais je m'en moque. J'entends du Rage Against The Machine ici, un son puissant, bien rythmé, une voix modifiée de façon moche (en saturation ou un truc du genre, je ne suis pas doué en musique). Un titre qui clôt correctement l'album. Pas parfait, mais qui s'écoute bien.

 

Terminons par ce que je nommerai le « bonus sympa mais pas utile » de l'album version Wasabi Records. Le DVD contient 4 clips, dont un en double. 3 en live et un animé. Dans « rose » on ne reconnaît pas la chanteuse, bon, le clip n'est pas mémorable, classique, mais c'est toujours marrant de voir comment est mise en image cette chanson pêchue. « Kuroi namida » se la joue nuances de gris, avec grosse émotion. Le titre est déjà très bon seul, mais le clip euh... bah non, il n'ajoute rien en fait. Il est bien réalisé cependant. Voilà que je vais refaire la même remarque qu'avec OLIVIA, mais dire que je possédais des DVD avec clips de J-Music dedans et que je ne les avais jamais vu avant, fô être con. On prendra enfin une double dose de « LUCY ». Version live, avec des musicosses qui m'ont fait rigolé. Vous savez, ils jouent comme Green Day ou les Sum 41, façon presque punk mais pas tout à fait. En tout cas la chanson est déjà excellente à la base et le clip, simple, mais marrant aussi. Et on finit par une petite pub pour l'anime, avec la version animée. Moins de 2 minutes ne rendent pas un grand hommage à cette chanson, mais le montage est efficace et donne presque envie de voir cet anime.

 

Et bien, si vous découvrez l'OST de l'anime à travers TSUCHIYA Anna, un conseil, n'allez jamais voir OLIVIA. La chanteuse vue aujourd'hui est clairement rock, avec des titres pêchus, ce qui ne l'empêche pas de donner de l'émotion sur « stand by me ». OLIVIA paraît insipide à côté. Déjà qu'en stand alone elle n'était pas top, mais après avoir écouté l'album du jour, vous pouvez l'oublier sans soucis. Si vous voulez découvrir la J-Music et plus précisément la J-Rock, voilà l'album parfait. Excellent en tout point, avec une petite déception sur « ANARCHY IN THE UK », je crois que vous pourrez trouver la version Wasabi Records a petit prix, vu qu'elle ne s'est pas vendue, et c'est dommage. Bon, après il y le con qui le possède sur son étagère mais ne l'écoute pas parce qu'il est con, mais ça c'est de la connerie de con. Un petit bijou de musique, tout court, pas besoin de n'aimer que le Japon pour aimer ce son, c'est universel et le petit bouquin dedans traduit tout en anglais, alors allez-y, achetez le, c'est largement du niveau des OST « Beck » et « Keith » de l'anime du même nom. Un indispensable. J'adore.

 

@+

Vidéo de avex.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article