Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Blood : Franz Ferdinand

Blood : Franz Ferdinand

Non, il n'est pas question d'horreur ici, le titre de ce faux album n'ayant rien d'effrayant. Oh, en fait, si, car après un très bon virage pris avec "Tonight", ajoutant pas mal d'électro dans les compositions des chansons, "Blood" va plus loin, offrant une sorte de remix des titres du troisième album des Franz Ferdinand. Ce sont 9 pistes, pour 38 minutes d'un son nouveau avec des chansons connues pourtant.

"Feel the pressure" reprend une compo hallucinogène façon "Lucid dreams" avec les paroles de "What she came for", et malgré un gros son, un boum..... boum, lent mais puissant, la chanson est massacrée. En fait, je comprends le terme "Blood", nos oreilles en viendraient presque à saigner, j'abuse beaucoup, mais c'est assez triste de constater comment il est possible de saborder à ce point son propre travail. Mr Dan et Raf Daddy (qui assiste le premier uniquement sur "Die on the floor") s'occupent donc de remixer les titres de "Tonight", frôlant le massacre. Justement "Die on the floor" ne trompe personne, on obtient un son électro encore plus poussé, encore plus piou piou, on se croirait dans un film de science fiction des années 70-80. Oh, c'est "Can't stop the feeling" qui décède sous les platines de Mr Dan et Raf Daddy au fait.

Seulement deux titres, et l'envie de tout stopper nous prend déjà. Sauf que, sérieux oblige, on se force à écouter la suite. "The vaguest of feeling" fait moins peur, ici, c'est du Beck (Hansen) que l'on entend. Plus posé, moins électro, ce remix de "Live alone" est audible. Même excellent je dirai. Une belle surprise pour le coup. Le côté calme de la chanson originale aide je pense, et même si ça sonne encore film d'horreur des années 80, oui, c'est un très bon remix, plaisant à écouter. On dirait même du Air, le groupe électro Français, j'aime bien. "If I can't have you then nobody can", en plus de se payer le titre de plus long titre de l'album, possède une composition euh, lassante. Casse noix si vous préférez. On a vraiment l'impression de filer un mauvais coton, ou bad trip comme ils disent en Écosse. Avec ce son, comment dire, venant des années 80, mais plus moderne. Reprenant "Turn it on" nous passerons rapidement sur ce titre pour reconnaître "No you girls" sur "Katherine hit me". Bon, bah là l'un des meilleurs titres de "Tonight" est ouvertement violé sans protections. Il faut vous préparer psychologiquement devant l'inutile massacre que l'on nous offre ici. Si les sons expérimentaux fonctionnent chez Beck, ici rien ne va, c'est la traviole attitude, je ne vois pas d'autres explications. Et cette modification de la voix de Nicolas qui devient incompréhensible, vite, zappons, j'hyperventile et me sens pas bien du tout.

"Backwards on my face" reprend un son classique.J'ignore si c'est la goutte d'huile essentielle de menthe poivrée que je viens de prendre ou le son moins affreux, mais ça va mieux. Bel hommage aux Daft Punk soit dit au passage. On ne comprend rien aux paroles, mais la musique est calme donc on se détend quelque peu. La basse fait du bien aux oreilles, et c'est ça de pris. Oublions vite les effets merdiques par contre, et le côté répétitif... et non, le titre ne fonctionne pas, énerve presque, c'est fou. Purée, le titre du remix suivant me fout la flippe "Feeling kind of anxious", d'un côté c'est réaliste. Peut-être avaient-ils eux aussi écouté les premières pistes dégueulasses de ce truc inaudible. Cette fois ci c'est un son à la Mr Oizo que nous offre Mr Dan. Sur "Ulysses" en plus. Bon, j'adore "Flat beat" du DJ Français, mais ici, ça ne fonctionne pas, purée, si votre but était de nous faire saigner des oreilles, sachez que je pleure des larmes de sang devant cette chose immonde. Heureusement le couplet musical bien connu de "Ulysses" offre un rayon de soleil dans une composition brumeuse donnant la nausée.

"Feel the envy", ok, après l'anxiété, l'envie, mais bon, ce n'est pas ce sentiment qui ressort. Le dodo plutôt. Un amas de son, un jeu sur la résonance du son, vous savez, comme quand sur la première PlayStation on mettait le lecteur CD et qu'on testait les effet "Hall" ou "Church". Bah là les effets sont identiques, la honte. N'empêche, on est raccord, on reste sur la même pauvreté depuis le début. La cohérence est totale, mais alors que "Be afraid" sonne la fin du calvaire, je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi ? Bordel, pourquoi j'ai acheté ce disque ? Sans rire. Que dire de ce dernier titre, je n'ai même pas envie d'aller à la fin. On retrouve les expérimentation de Beck mais avec nettement moins de talent que l'artiste étasunien. Haaaaa mais non, y'a du piou piou qui pète les oreilles et bien peurrave a un moment, punaise. Comment c'était naze.

Enfin, enfin, la platine s'arrête de tourner, mes enceintes vont pouvoir arrêter d'accoucher d'un son crispant, enculant à sec les compositions géniales de "Tonight", offrant l'exploit de me dégoûter du groupe Écossais. "Blood" sera le liquide qui sortira de vos oreilles, devant ce son mauvais, sans queue ni tête. Les fans du groupe auront en plus droit aux larmes de ce même liquide, les plus allergiques au virage pris par le groupe avec "Tonight" vomiront, pisseront et chieront du sang. Cet album de remixes porte donc bien son nom. Comment peut-on vendre un tel étron massacrant ouvertement la musique de Franz Ferdinand ? Comment peut-on laisser passer ça en se disant que "c'est trop génial" ? Peut-être suis-je trop fan du groupe pour être objectif. J'ai aimé le virage électro pris en 2009, mais si "Blood" sort la même année, il est indéfendable. Une galette inutile, qui mérite de finir accrochée sur un épouvantail pour effrayer les oiseaux malveillants des cultures nourries au Glyphosate qui tue les abeilles. Il y sera à sa place, parmi les merdes capables de provoquer des hémorragies. Essayez de boire du Glyphosate, vous verrez si vous ne saignez pas. Non, n'essayez pas hein, c'est une image, c'est dangereux. Et pourtant c'est ce qu'on fait en bouffant de la merde. Et c'est ce qui arrive avec "Blood", on nourrit nos oreilles avec de la merde, si vous aimez, tant mieux, moi je ne peux pas supporter ça plus longtemps, à vomir.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article