Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Six feet under - Saison 3

La box DVD.

La box DVD.

La série relatant le vie de la famille Fisher gérant des pompes funèbres avec leur associé Frederico Diaz revient pour une troisième saison plus dramatique que le ton vu dans les saisons précédentes. Il faut dire que la famille a dû affronter pas mal de calvaire entre la mort du patriarche qui a réuni tout le monde dont Nate le fils aîné qui gérait une entreprise de transports à Seattle et se retrouve à devoir collaborer avec son frère, David, qui n'a pas du tout la même façon de penser que lui. Il y avait aussi la concurrence du grand groupe dont nous n'entendrons pas parler dans cette saison. Claire, la benjamine, cherchant sa voie, sa place même, et la mère, Ruth, qui essayait tant bien que mal de tenir tout ce petit monde ensemble.

Après le coming out de David, les expériences de Claire, et aussi celles de Ruth, sans oublier Nate qui découvrit qu'il était père alors qu'il entretient une relation quelque peu surprenante mais fusionnelle avec Brenda, rien n'avait préparé les Fisher à affronter la maladie de Nate. Découverte à la fin de la première saison, le final de la saison qui suivit concernait l'opération de Nate. Nous ignorions si il allait s'en sortir ou non. En vrai, on ne pouvait que s'en douter, vu que Peter Krause était encore au générique des trois dernières saisons. Cependant comme Richard Jenkins, jouant le patriarche Fisher, est lui aussi présent au cast malgré le décès prématuré de son personnage, nous ne pouvions pas affirmer à 100% que Nate allait s'en sortir.

Vidéo de Dywas.

Surtout que le premier épisode est, ébouriffant. Oui, ça ne veut rien dire. Mais cette lutte du personnage contre la mort, ces différents embranchements pris en fonction du résultat de l'opération, le tout accompagné par son père mort, le premier épisode est marquant. Jouant sans cesse avec la téléspectatrice et le téléspectateur, il n'y a rien à redire. On se pose tous et toutes cette question "et si .. ?" Ici, durant son anesthésie, le personnage se pose plein de questions, si il finit comme un légume, si il meurt, si il s'en sort. Et d'ailleurs, la fin de l'épisode nous laisse plein de questions. Car devant le côté improbable de la chose, on croit toujours le personnage dans un coma, ou en train de se faire opérer.

En plus le sentiment de "déjà-vu" qui apparaît nous fait clairement dire que les scénaristes se jouent de nous. Mais je divulgâche, il n'en sera rien. Je suis contrains de vous révéler ceci car c'est vital pour la suite, surtout la fin, de la saison. S'étant rangé et menant un vie quasi parfaite avec sa femme, Lisa, la mère de sa fille, il a délaissé Brenda. Nate semble s'épanouir dans son boulot, et même si la boss de sa femme est casse noisette, tou.te.s s'accommodent de ça. On sent pourtant que le couple vacillera par moment, mais semble tenir.

Pour les autres membres de la famille, c'est tout aussi complexe. Claire pense avoir atteint le lieu parfait dans son école d'art, et même mieux, le nouveau professeur est juste incroyable, capable de révéler chaque artiste sommeillant en ses élèves. Elle va rencontrer le membre d'un groupe, qui s'occupe aussi du crématorium, et mènera une belle vie, avant que tout ne s'effondre. Et si on voit la tournure que cela prendra, la benjamine des Fisher sera responsable de votre plus gros chagrin, arrivant à vous faire pleurer à la fin de la saison, pour une raison que vous verrez. Sachez que le fait qu'elle s'effondre en larme ne signifie pas du tout qu'elle est heureuse pour le bonheur de son proche, mais plus un cri de douleur vis à vis de ce qu'elle a dû faire (heureusement aidée par Brenda). C'est obscur, mais vous comprendrez en voyant la saison.

Brenda elle, apparaît plus tard dans la saison, via la mort de son père, offrant un affrontement avec Nate des plus tendu. Sans parler des problèmes que lui causeront son frère, mais je passe rapidement. Elle est ici aussi un personnage attachant. Tout comme David. Ce dernier s'embourbe dans sa relation avec Keith, mais assume pleinement son homosexualité, ce qui démontre un immense changement par rapport au début de la série. Sa conversation avec Rico sur pourquoi les homosexuels s'épilent est.... comment dire, marrante, sarcastique, je ne sais pas le terme exact, mais l'associé des Fisher regrettera d'avoir posé la question.

Ce dernier d'ailleurs connaîtra de grandes difficultés avec sa femme, qui déprime violemment. À travers la réaction d'un client, Rico aura même peur que Vanessa ne se suicide. D'où le fait qu'il essaie de tout faire pour la reprendre en main. Même si le coup des poux montrera que parfois, il ne faut pas trop rager contre celles et ceux que l'on aime. Sa peur de perdre sa femme lui fera passer sur la présence de la sœur de celle-ci. Un véritable parasite qui aboutira sur un acte que l'on ignorait être possible de la part de ce personnage. Non, il ne tuera pas sa belle-sœur, ce sera plus soft, un peu comique même devant sa gaucherie, mais ça étonne.

C'est d'ailleurs Rico qui engagera le stagiaire, Arthur (Rainn Wilson, le faux super héros de "Super") est ce que l'on nomme un pur geek. Non pas parce qu'il aime les jeux vidéo et je ne sais quoi d'autre, mais car il semble un peu dérangé. Très droit, et maniéré, il vivra chez les Fisher, vu que comme stagiaire il ne coûte quasiment rien. Il entretiendra malgré lui une sorte de relation/flirt avec Ruth, qui n'ira cependant pas bien loin.

Enfin, la matriarche Fisher va passer par tous les états. S'occupant en premier lieu de sa sœur malade et rencontrant une amie de celle-ci, interprétée par la superbe Kathy Bates (qui en profitera pour réaliser quelques épisodes). Ruth l'aidera dans la tentative de faire décrocher sa sœur de la drogue. Se payant du bon temps au passage. Elle flirtera plus ou moins avec Arthur donc, prenant peur de passer pour une perverse même. Avant finalement de rencontrer un personnage que je trouve inquiétant. George arrive comme ça, sans que personne ne le voit venir, et va, semble-t-il, s'imposer dans la famille Fisher. La réaction de Arthur le découvrant me fait dire que George n'a pas tout dit, mais nous verrons cela dans la saison 4.

Un évènement majeur va mener un personnage vers une chute inexorable. Ce sera le fil rouge d'ailleurs. Attention, je divulgâche (violent en plus celui ci donc je vous laisse un peu de temps pour changer de paragraphe, non, mais il est vraiment violent en plus), la disparition de Lisa va faire sombrer Nate, qui était mon personnage préféré, dans un creux inimaginable. Retranscrivant à la perfection ce que peuvent subirent les proches de gens disparaissant, sans avoir la moindre nouvelle. On verra donc ce personnage partir loin, très loin, complètement à l'ouest, envoyant chier les clients (dont un Russe qui a perdu sa femme à travers ce que je nommerais un violent effet papillon). Et alors que les autres tentent de l'aider au mieux, malgré leurs problèmes (David ne sais plus où il en est avec Keith, Claire... je ne le dirais pas mais c'est tout aussi violent), Nate semble perdu. J'adore ce passage où il envoie chier Brenda alors qu'elle ignore tout de la situation et qu'elle même a des ennuis. Nate fait preuve d'un égoïsme assez gerbant, surtout avec la prise de bec qu'il a avec sa mère, ou sa façon de parler à Claire, que l'on jugera inadmissible.

Le dernier épisode verra Claire vivre une expérience métaphysique ou non, où elle verra les morts et conversera avec eux (les effets de son "opération"???), le sermon de Ruth envers Nate disant qu'il faut rester optimiste, Rico lui aussi ayant des soucis. Tout est juste. Rien n'est surjoué. On comprend pourquoi les personnages réagissent et interagissent ainsi entre elles et eux. L'humour présent ici est sombre, très sombre. Le coup de la "glace bleue" fait autant rire qu'il ne choque, et on peut dire que nous sommes ici face à une série dramatique teintée de rares moments de comédie. Pourtant tout est juste, les réactions sont parfaites et on ne manquera jamais un moment pour ressentir de la compassion envers les personnages, même si l'un d'entre eu décevra par sa descente inexorable dans les profondeurs de l'enfer. La fin de saison offre malgré la mauvaise nouvelle, une lueur d'espoir, pour tous les personnages. Vivement la saison 4. Je conseille évidemment de voir cette série, même si elle a beaucoup perdu en comédie (les rires sont trop rares), les personnages, situations et réactions excellent et on en redemande. À voir donc.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article