Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Joueur du grenier - Saison 3

Le Fan Book.

Le Fan Book.

Et voilà le nouveau Fan Book du Joueur du Grenier, vous savez, ce joueur râleur, un peu rageur, mais qui gagne toujours à la fin, ou non. Toujours édité chez Omaké Books, le support reste identique. 3 DVD dont un bonus. Ce dernier fait la part belle à Papy Grenier, la spin off plus courte et toute aussi hilarante que les épisodes canoniques. Au milieu de ce très beau coffret, on retrouve une entrevue entre Frédéric Molas, Sébastien Rassiat et Nico, l'ingénieur son fraîcheur embarqué sur cette saison. Cette entrevue est toujours aussi bien menée par Florent Gorges. Par contre, je le redis, mais ce n'est pas hyper pratique à lire, un livret détachable, ou escamotable, aurait été plus judicieux je pense. Mais regardons l'excellent menu interactif qui nous est proposé pour ce Fan Book.

Vidéo de OmakeBooks.

Voilà donc près de 5 heures de vidéo qui vous attendent sagement. Si en terme d'épisodes purs, c'est un peu famélique (seulement 8, soit 8 mois de taf, une saison en comportant 11 il me semble... passons), ce qui fait le charme de cette version DVD est le contenu bonux, bonus. Entre un faisant de, euh, making of, la FAQ, une parodie de Pokemon, sans parler d'épisodes inédits (diffusés sur la chaîne YouTube depuis il me semble), il y a de quoi faire. De plus, les épisodes peuvent être commentés, apportant des précisions forts sympathiques. Surtout que, soyons honnête, on a tous vu les épisodes au moins une fois, donc quoi de plus sympa que de les revoir avec les commentaires.

Évidemment Papy Grenier apporte aussi un bonus non négligeable (un DVD complet lui est consacré avec les 9 premiers épisodes). On sent d'ailleurs que le jeu vidéo est plus ou moins mis en arrière plan, ici c'est une histoire délirante avec déguisement à la clé, offrant à Seb une mini émission pour qu'il s'exprime mieux.

Au niveau des épisodes canoniques, rien à redire, oh, si, deux trois blagues qui peuvent ne pas passer, mais sinon ça va. On reste sur le côté "jeux de merde testés par un grincheux qui n'hésite pas à s'exprimer violemment". À ce titre, le tout premier épisode est très bien conçu. Dédié aux RPG, il montre comment le personnage évolue en apprenant des insultes. Pour les jeux, je reconnais que cette fois ci j'en connaissais peu. Disons que je n'avais joué à aucun d'eux et que certains étaient connus par réputation, sans plus. On retrouve un mélange habile de jeu et de mise en scène. Il est surprenant de constater (dans l'entrevue) à quel point les passages de mise en scène effraient l'équipe. Non pas à faire, bien que pour Mass Effect ils aient eu la pression, car obtenant un studio important, donc imposant une discipline professionnelle, alors que, comme le précisera Nico, un tournage est plus "à la bonne franquette". Il est surprenant donc de constater que Fred semble soucieux de la réception du public auprès des passages mis en scène. Je me rappelle une fois, dans une FAQ ou une autre entrevue, avoir entendu Seb dire qu'il avait peur que le fait qu'il apparaisse à l'écran dégoûte les fans du JdG.

D'un côté quand on constate qu'ils ont eu des reproches car ils "copinaient" avec NES Blog, offrant des caméos à certains membres de ce collectif, on comprend qu'ils aient peur de produire le moindre petit changement. Pourtant, désormais, les passages de mise en scène sont aussi importants que les jeux. On le constate dans Papy Grenier, avec cette fois ci un humour en roue libre totale. Proche du personnage de Cranky Kong dans Donkey Kong Country pour celles et ceux qui connaissent. Mais en plus trash. L'épisode tournant en ridicule la saga Zelda est très drôle, et pourtant a été mal accueilli on dirait. Mais en règle générale, tout passe très bien.

Dans l'entrevue j'ai appris avec surprise que Nico, l'ingé son, avait fait un passage au Puy-en-Velay, toujours étonnant de voir sa ville apparaître là où on ne l'attend pas. Hormis cette petite chose, l'entrevue reste une mine d'information que toutes et tous les fans doivent lire. Les deux membres (puis trois quand Nico les rejoint) parlent sans langue de bois, ce qui surprend toujours. On sent qu'ils ont su garder les pieds sur Terre, et on découvre aussi que le monde du JdG n'est pas tout rose. Ainsi Seb et Fred en viennent parfois à s'engueuler pour des détails, passage étonnant.

Le duo/trio revient aussi sur le lancement de la chaîne YouTube "Bazar du Grenier", indiquant que pour moins de travail, elle génère plus de flux, plus rapidement. Il y a aussi cette historie d'horaire idéal pour poster une vidéo, et une autre question de flux tendu, les vidéos étant uploadées dans l'heure qui suit leurs montage. Enfin bon, on apprend plein de chose, et bien que je regarde désormais YouTube sur ma télé (via ma console), revoir les épisodes sur DVD reste un moment sympathique.

Comme à chaque fois, je vais conclure en disant que pour 25€ on a un joli produit, et que si on peut se poser des questions quant à l'utilité d'acheter des émissions visibles gratuitement sur YouTube, je vous réponds toujours pareil. Le produit est joli, en plus les entrevues sont vraiment des sources admirables d'informations sur le fonctionnement de l'émission mais aussi sur les personnalités de ceux qui font le JdG. On soutient les artistes, mais aussi la maison d'édition de Florent Gorges, capable d'offrir de très jolies choses. Si vous adorez le JdG, il vous le faut, que dis-je, si vous adorez cette émission je suis certain que vous avez la saison 4, et même 5 si elle sort enfin (j'écris ces lignes début Juin 2018). Superbe produit, intéressant, d'une émission parfois borderline niveau humour mais efficace et qui s'améliore violemment niveau qualité de production, une franche réussite, à découvrir que vous aimiez ou non le jeu vidéo. J'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article