Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

L'histoire de Nintendo - Volume 1 : 1889-1980 : Des cartes à jouer aux Game & Watch - Florent Gorges

Le livre.

Le livre.

Quelle douloureuse entreprise de la part de Florent Gorges que d'élaborer un historique d'une des plus grandes sociétés du jeu vidéo. Il faut reconnaître que Nintendo possède une histoire incroyable dont, au final, nous ne connaissons que son côté le plus moderne. Mais avant la Famicom/NES, avant le carton Switch (et Nintendo Labo, vous avez le jeux de mot pourri ou non ? ), et bien la firme de Kyôtô s'est lancée en 1889 dans le jeu de carte. Ce premier recueil va, à travers ses presque 280 pages, passer presque 1 siècle de Nintendo.

Si le choix de stopper en 1980, quand, pour la plupart d'entre nous, ça devient enfin intéressant, peut paraître surprenant, pourtant il y a une logique à cela. Sachant que le volume 2 sera consacré aux Game & Watch, et, dans le mille Émile, ces derniers furent lancés en 1980. Mais quand je sous entend que la période pré-1980 est inintéressante, sachez que j'ai tort, et que ce volume 1 va le prouver à toutes et tous.

Déjà, le format est étonnant. On pourrait s'attendre à un gros livre avec des illustrations en pagaille, et bien nous avons un petit livre sympathique, format A5, avec, truc excellent, un protège cahier. Si, la couverture protectrice transparente amovible. Cela offre un confort de lecture et surtout une impression de qualité gratifiante pour les lectrices et lecteurs. Les pages internes sont glacées, et, croyez moi, l'objet vaut plus que les 25€ demandés.

Ensuite, si vous vous demandez qu'est ce donc que cet outil orange sur la couverture, et bien l'auteur ne répondra à cette question que sur la fin du livre. Avant ça, nous passerons par les différentes situations du Japon à travers le temps, ceci conté en parallèle avec l'histoire de cette entreprise qu'est Nintendo. On passera les guerres mondiales, le tutorat étasunien, les crises du jeu vidéo et le développement des jouets, obtenant l'électronique dans les années 60-70.

Ce qui nous intéresse, si nous voulons mieux en connaître sur Nintendo c'est car nous sommes joueurs/ses, c'est comment la firme dirigée par un Yamauchi depuis sa création jusqu'à récemment, en est venue à faire du jeu vidéo. Une fois de plus la réponse arrive tardivement dans ce premier volume, avec les Laser Gun, menant Nintendo vers l'Arcade, puis le salon avec notamment les Color TV Game 6 (ou 15). Les Game & Watch seront survolés en fin de livre, car faisant l'objet, comme je l'ai précisé plus haut, d'un volume complet.

Mais alors qu'apprend-on ? Plein de chose, des débuts artisanaux au développement en grosse société ayant un impact mondial, ces 91 années du début de l'entreprise sont riches. Et richement illustré avec des documents d'époque, photo ou publicité, set de carte et même certaines publicités télévisuelles. Je ne pourrai malheureusement pas trop parler des ajouts de cette édition 2017, version améliorée et augmentée.

On constatera toute l'audace de Yamauchi Hiroshi, signant avec Disney un contrat d'exclusivité pour mieux vendre des cartes aux enfants, procédé qui fonctionne à la perfection et permet à Nintendo de se développer encore plus. D'ailleurs celui qui sera le président de Nintendo durant 53 ans possède une histoire particulière. Tandis que son père Inaba Shikanojo avait épousé la petite fille de Yamauchi Fusajiro, ce premier décida qu'il ne voulait pas de cette vie de dirigeant. Kaneda Sekiryo comptait sur son gendre pour reprendre la société. Lui qui dû prendre le nom de Yamauchi quand il épousa Yamauchi Tai, fille unique du fondateur de Nintendo. Je vous assure, je raconte mal, mais dans le livre c'est limpide comme tout.

Pour en revenir au jeune Yamauchi, il préfère étudier le droit et n'a guère envie de prendre les rênes d'une société qui fit fuir son géniteur quand il était petit. Pourtant, quand son grand père (Kaneda/Yamauchi Sekiryo, je sais, c'est dur à suivre) décéda, Hiroshi, 22-23 ans, se retrouva propulsé directeur puis président de Nintendo. Et il va faire bouger les choses. Diversifier la firme, tout ceci d'une poigne de fer, allant jusqu'à provoquer une grève dans ses usines. Oui. Usines situées à Kyôtô au Japon. Oui. Pas en France. Une fois le conflit achevé, Yamauchi Hiroshi tenta des choses, plus ou moins heureuses, mais les carte de jeux Disney, la diversification avec des jeux de sociétés, des jeux électroniques, même une poussette, sans parler des entrées en bourse de Kyôtô, Ôsaka et plus tard Tôkyô, qui permettront à la firme de traverser les crises, finalement assez nombreuses.

Enfin bon, vous avez compris que même si il n'est pas encore question de jeu vidéo, l'historique de Nintendo est passionnant. Surtout le passage Yamauchi Hiroshi, passionnant. Je l'ai déjà dit, pardon. Que dire de plus, si ce n'est que le style d'écriture de Florent Gorges reste toujours aussi agréable à lire. Rien n'est trop lourd, rien n'est redondant, rien n'ennuie. Qu'est ce que j'aimerai écrire comme lui. Le livre se dévore rapidement, et jouit d'une précision et d'une recherche hallucinante. Quel énorme travail de la part du journaliste, car là c'est un boulot de journaliste. Il fût assisté par YAMAZAKI Isao, VOSKUIL Erik et HEILIG Fabrice comme c'est précisé dès le début du livre. Il est incroyable que Nintendo n'en face pas un livre officiel tant c'est juste brillant. En attendant, si vous avez 25€ et que vous voulez en apprendre plus sur Nintendo, voilà un achat indispensable. Évidemment je ne ferai pas l'affront de dire que les fans de SEGA, Sony ou Microsoft se doivent de le lire, mais je pense que la firme Kyotoïte possède un passé incroyable et passionnant, bien conté et illustré qui plus est. Donc se dire fan de jeu vidéo en boudant l'histoire d'un des principaux acteurs ayant permis la vulgarisation de ce média, c'est une connerie. Comme dire que parce que l'on joue à "Angry Birds" sur son AïeFone (dont le prix revient à une Switch+XBoxOne ou Switch+PS4 avec pas mal de jeux), et bien on est "gruick" (ou geek au choix) et qu'on est trop balèze en jeu vidéo. De la connerie. Après j'avoue que j'aimerai bien avoir un historique sur SEGA aussi fournit et bien écrit. En attendant, faites des économies, car il y a, aujourd'hui, 3 volumes disponibles, et un quatrième à venir. Nous en reparlerons bientôt. Ah, j'oubliais le principal, c'est édité chez Omaké Books.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article