Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

World Rally Championship

Le jeu.

Le jeu.

Alors que Codemasters dominait les jeux de courses spécialisés dans le rallye sur PlayStation avec l'excellent Colin McRae Rally 2.0, que même Polyphony Digitals n'arriva pas à contrer avec l'espèce de truc bonus dans Gran Turismo 2, plus là pour faire obstacle à un V-Rally qu'au jeu poussé de Codemasters, Sony décide donc de prendre le taureau par les cornes et de mettre la main à la poche (deux expressions à la con d'affilée, nouveau record) en s'offrant pas moins que la licence du World Rally Championship, plus connu sous le nom de WRC. D'ailleurs pas de brainstorming infernal sur le titre du jeu comme vous avez pu le constater. C'est développé par Evolution studios. Regardons l'introduction du jeu.

Vidéo de dam-soft.

On retrouve donc toutes les épreuves, écuries et pilotes de la saison 2001 (le jeu sort en novembre de cette année), tous ? Non, il manque Colin McRae à l'appel, logique vu qu'il a donné son nom a une série de jeu. Du coup on voit un "pilote Ford". Ok. Si vous voulez. Ceci me rappelle le pilote Williams de Formula One 97 à la place du futur champion du monde Jacques Villeneuve. Seul petit point noir pour la licence. Une fois de plus, j'estime, à l'instar de PES et sa licence Ligue des Champions et Europa Ligue, que quand tu achètes une licence d'une compétition, tu dois avoir accès à tout, mais genre tout. On sait que pour Konami ce sont certains clubs anglais qui refusent d'apparaître dans le jeu (allez savoir pourquoi), et bien ici, même si on comprend pourquoi, pas de Colin McRae. Je trouve ça débile mais bon. Il y a tous les constructeurs, et les pistes sont là, les pays du moins, car ils n'ont pas tout mis dans le jeu. Ainsi on parcourt avec plaisir les 14 épreuves de ce championnat. Perso j'ai fait une saison complète avec la 206 de Gilles Panizzi en mode normal, et j'ai presque tout gagné, un poil trop facile pour le coup, mais bon.

Presque car il y a un défaut assez effrayant, c'est que par moment, sans comprendre d'où ni comment, on se prend 10 secondes entre deux points de contrôle. Avant de reprendre 12 secondes lors du point suivant. Totalement incohérent. Et, encore par moment, on n'arrivera jamais à prendre du temps sur le premier. Ainsi je n'ai jamais pu inquiéter Burns lors du dernier rallye, sans faire d'erreur pourtant, mais non, la console avait décidé de gagner. Autre chose d'énervant, en rallye, on a un copilote, car ça va super vite et on ne peut pas retenir par cœur un tracé comme en Formule Un par exemple. Et bien ici, votre copilote, va, je dirai 1 fois sur 4, vous donner une indication erronée ou en retard, de quoi perdre du temps, ou carrément se retrouver dans le décor. Un décor moche, répétitif, et où des arbres seuls se retrouvent pile poil sur votre trop large trajectoire, à croire qu'il est mis là pour faire chier. Et en plus cette arbre équivaut à un mur en béton, il ne bougera pas et vous stoppera net.

Menu.Menu.
Menu.Menu.

Menu.

C'est méchant de dire que c'est moche, mais pas de reflets sur la carrosserie, des dégâts très mal gérés, tout juste vous péterez une vitre, ou un phare, nous sommes à des années lumières de Colin McRae Rally 2.0 sur... PlayStation première du nom. Oui, je le dis, malgré des graphismes plus fins (moins pixélisés), le jeu de Codemasters est plus joli, avec des environnements variés, des voitures jolies, destructibles, avec des reflets dans les vitres, en gros CMR 2.0 est supérieur en tout point.

En mode normal sur WRC, on ne jouera jamais une super spéciale, je crois qu'il faut être au niveau supérieur pour cela, résultat on enchaîne 5 épreuves par rallye, et voilà. Puis niveau réalisme on repassera. Parlons de la gestion des dégâts, si ils sont peu visibles, sauf si vous fracassez votre bagnole, auquel cas elle deviendra injouable, avec la roue qui tire d'un côté, et bien ils sont automatiquement réparés entre les spéciales. Pas de temps à respecter, pas de choix à faire comme chez le concurrent principal. Pire, niveau réglage c'est le néant, on peut choisir parmi 3 possibilités si je me souviens bien, pas de précision. En plus les pistes ne seront pas variées. Entièrement en asphalte, enneigée ou avec des graviers. Putain, mais sur PlayStation on pouvait se retrouver à devoir faire un choix de pneus car il fallait anticiper sur 2 spéciales, et même sur certaines d'entre elles, on pouvait trouver 40% de gravier et 60% d'asphalte, en quoi c'est compliqué à comprendre ?

Surtout que c'est dommage, on a l'habillage officiel du WRC, et de bonnes sensations pad en main. Car oui, si au niveau du son on se retrouve devant des tondeuses à gazon (avec un bruit différent par constructeur par contre), et que l'on choisira sa vue préférée avec les spectaculaires vues du pilote ou du cockpit par exemple, et bien à piloter, on prend vite ses marques. Quand le copilote donne de bonnes indications, on se régale même à enchaîner les virages en dérapant. Je trouve que la voiture glisse trop sur asphalte, mais passons. Par contre, au début, on reproche la trop grande largeur des pistes, c'est une autoroute, qui deviendra intéressante sur les pays finaux. Mais on comprend vite que c'est pour offrir une tolérance aux joueur et joueuse, car on est vite sorti de la piste sinon. En plus ça compense la stupidité du copilote. Si la piste avait été aussi étroite que chez RAC Rally Championship ou Colin McRae Rally, on pouvait vite s'énerver.

Il y a quelques épreuves de nuit, pénibles à cause du copilote, et parfois on jouera sous la pluie, sans trop ressentir de différence en vérité. Ah, et puis cette chose qui énerve, le fait que la piste soit gondolée, oh, je vous entends d'ici "bah c'est réaliste", mon cul, c'est pour avoir un brin de difficulté artificielle, surtout que comme les réglages sur la voiture sont succincts, bah votre auto fait un peu ce qu'elle veut. Ce ne sont pas toutes les pistes qui font ça, mais c'est assez pénible quand ça arrive et n'offre aucun réalisme pour autant.

Différentes vues.Différentes vues.
Différentes vues.Différentes vues.

Différentes vues.

Oui, vous allez me reprocher de trop comparer avec Colin MacRae Rally 2.0 alors que Codemasters améliore son jeu sans cesse et que là c'est une première. Pas un échec pour autant, mais franchement, l'aspect des graviers, sur PlayStation c'est mieux fait, même au niveau du son la première console de Sony (avec la série de Codemasters) fait mieux. Même un jeu PC de 1996 fait mieux, 5 ans avant on faisait mieux, et on avait accès aux sous catégories des petites auto, ici non, c'est WRC point final. Les pistes sont trop larges, on mettra tout le temps en doute le copilote, on ne sent pas assez la différence entre la neige et l'asphalte, les épreuves se ressemblent toutes, il y a une mauvaise gestion des dégâts, des bruitages loupés. Bref, que des défauts. Et pourtant, je l'ai trouvé amusant, grâce à cette jouabilité accessible, permettant de se prendre pour un grand pilote alors que nous sommes une grosse tanche. Aujourd'hui le jeu est dépassé, mais c'est normal, avec l'évolution de la technique, pourtant il reste fluide, mais ce qui n'est pas normal, c'est qu'à l'époque il était dépassé par un jeu de la console précédente. La licence ne justifie pas l'achat de ce jeu, sorte de brouillon marrant, mais largement en dessous de ce que faisait la concurrence à l'époque. Je m'y suis amusé, mais je n'aime pas pourtant, trop de défauts.

@+

Plusieurs environnements.Plusieurs environnements.
Plusieurs environnements.Plusieurs environnements.

Plusieurs environnements.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article