Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Tout Schuss

Le DVD.

Le DVD.

Euh. Bon, primo je vais expliquer pourquoi j'ai ce film en DVD, vous n'ignorez pas que j'avais particulièrement apprécié le film À fond avec notamment José Garcia, je l'avais loué pour 1 centime sur wuaki, et j'ai donc voulu l'avoir en DVD. Or, il existe parfois des offres groupant des DVD, c'est ainsi que pour 15€ remise 50%, soit 7,50€, j'ai obtenu À fond, mais aussi le DVD du film du jour. Oui, ça n'excuse pas mon geste, car seul en occasion, le film de Nicolas Benamou doit se trouver pour 3€, mais bon, j'ai voulu essayer, et parfois, la curiosité n'est pas bonne conseillère. Déjà, comédie française se déroulant au ski.... oui, même Les Bronzés font du ski n'est pas aussi bon que cela, juste une repompe du premier film de la troupe de comédien, ils l'avouent eux-mêmes qu'ils ne se sont pas cassé la tête. Pourtant, Good luck Algéria m'avait prouvé l'inverse. Seulement, quand vous verrez la bande annonce qui suit, vous comprendrez tout de suite la pauvreté du truc. D'ailleurs on la regarde, car cette première chronique cinéma de l'année ne restera pas dans les annales.

Vidéo de SND.

Oui, j'emploie un jeu de mot issu du film quand Max parle du nouveau mari de sa femme. Mais retour en arrière pour parler de l'histoire. Max Salinger est un écrivain reconnu, membre de la Jet Set, son futur livre "Trash" est voué à des ventes records, surtout quand une productrice étasunienne s'y intéresse. Seulement, Max a une fille, Rosalie, 15 ans, et qui se voit contrainte de quitter Paris et ses amis lors des vacances de noël, pour aller à Vierzon, où vont s'installer sa mère et son beau père (proctologue et qui aura son propre cabinet dans le Cher). Ce n'est pas que Yann soit un mauvais beau père, au contraire, il s'implique et est parfait pour Rosalie, seulement elle aimerait bien finir l'année scolaire avec ses ami.e.s, et surtout ne pas partir trop loin de son petit ami dont j'ai paumé le nom. Seulement, si il existe bien une solution, il faudrait que Rosalie convainc son daron de la laisser habiter avec lui. Or ce dernier ne supporte pas les ados, et endosse donc le rôle du père indigne.

Via un stratagème con, Rosalie va pousser son père à la suivre dans la classe de neige prévue comme un voyage d'adieu. Elle effacera le roman "Trash" de son ordi, avant d'embarquer la clé USB contenant l'œuvre de Max. Dès lors, il sera contraint de se rendre à la montagne pour obtenir son bien (surtout que les ricains sont pressés de signer), ainsi que le cœur de sa fille. Oui, c'est débile dit ainsi, mais c'est exactement ce qu'il va se passer.

José Garcia semble en roue libre dans ce rôle d'artiste ingrat auprès de sa famille, en jouant un écrivain très métrosexuel, qui aime faire la fête, l'alcool, fumer un joint de temps en temps, et être séducteur. On devine donc tout facilement. Surtout quand il élimine Yann de façon bizarre, un passage qui va même virer au racisme anti-polonais, oui, clairement, les polonais sont décris comme des hommes gros, mal rasés, buvant des bières et de la vodka, et ayant un sens de l'humour très délicat. Pire, ils passeront même que pour des personnes cherchant à émigrer, notamment dans le final très dégueulasse. Mais bon, une comédie française sans côté raciste ne serait pas une comédie française.

Dès lors, Max va jouer le jeu de sa fille, cette dernière cherchant à le faire réagir en lui faisant croire qu'elle veut tomber enceinte pour ne pas avoir à quitter Paris (sur un conseil de sa copine). Et ça fonctionne. Puisqu'il va modifier le dentifrice du bellâtre afin que ce dernier ne schlingue du camembert tout du long. Ah, et niveau personnage, je passerai rapidement sur le mono puceau à la coiffure improbable, et encore moins de la jeune femme aux chicots dégueux et fringuées comme une sorcière. Cette fois ci ce n'est pas du racisme hors frontière auquel nous assistons, mais bien de la vision qu'ont certains parisien.ne.s de la province. C'est beau quand même. Les non citadins passent, une fois de plus, pour des gros bouseux laids ou puceaux, au choix.

Je vais vite parler du cast aussi, pas celui du film, mais bien celui des personnages. On retrouve l'ado ne trouvant pas son look, passant du skater au gothique, le bellâtre, les filles qui font des trucs de filles, la gamine (fille de la prof de sport qui accompagne tout le monde), la maladroite, la grosse (j'adore Melha Bedia, mais les gags peuvent être vus comme grossophobes), et le jeune fragile, qui a perdu son père et ignore tout de la vie du coup. Logique, si tu n'as pas eu de papa, tu ignores pourquoi tu as des poils au pubis qui poussent, et autres joyeusetés de la vie. Ah là là, on accumule tous les clichés dégueulasses des comédies françaises en 1 seul film. C'est beau quand même..

Bon, alors, que se passe-t-il du coup ? Pas grand chose, lentement Max va apprendre à devenir père, sans trop le voir venir (alors que le téléspectateur le voit, lui (ou elle, pardon mesdames)), et on va assister à des gags pas drôle. Pire, des passages de films connus seront repris, on verra le chalet des Bronzés font du ski, ou alors le côté "je te tire dessus" de Kick Ass, oui, j'avoue, arriver à citer Kick Ass ici c'est, c'est mon esprit un peu bizarre qui fait le rapprochement. Je préfère même carrément oublier la fin, car en fait, dès les premières minutes du film, vous la connaissez, sans parler du ski cross hein...

Quel est le point positif de ce film pas drôle ? Oui, il n'y en a qu'un seul, la présence de la brillante Anne Girouard, qui ne peut pas faire grand chose pour sauver le film malheureusement. Cela m'a fait plaisir de la voir, même dans une bouse pareil. Ah, vous ne savez qui elle est ? Guenièvre de Kaamelott bande d'inculte.

Je préfère conclure tôt, car je vais devenir insultant sinon. Scénario prévisible en ne voyant que la bande annonce, gags pas drôles, à la fois racistes, grossophobes, clichés, violent envers les provinciaux, bref, on accumule toutes les conneries de la majorité des comédies françaises. Si on ajoute à cela une réalisation digne d'un téléfilm d'un lundi soir de TF1, et bien on arrive facilement à ce constat, je n'ai pas aimé ce film. C'est même un fort bel étron je dirai, jamais drôle, José Garcia étant loin, mais loiiiiin, on ignore où il est, mais jamais dans le film. Les autres acteurs s'en tirent pas trop mal par contre, mais des personnages trop clichés empêchent vraiment d'apprécier ce qu'il se passe à l'écran. Bref, un film à louper, d'ailleurs c'est magique, j'ai déjà tout oublié. Même pas un bon divertissement, sauf, sauf si vous aimez le téléfilm de TF1 du lundi soir, là vous kifferez, mais bon, sachez qu'il existe des films tellement plus drôles et divertissants, essayez de vous renseigner. Je n'ai pas aimé et vous le déconseille fortement.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article