Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Star Wars : Les derniers Jedi

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Et oui, le voilà, le film qui fait débat, et si j'avais renoncé à le voir la semaine de sa sortie, c'était pour mieux l'apprécier dans une salle assez vide. Bon, 4 semaines d'exploitation quand même, donc ça va, c'est normal. En plus, exploit, pas d'écureuil, allez, si, à un moment y'a une espèce de sous merde qui cherchait ses bonbecs de comme par hasard dans un sachet en plastique, mais ça n'a pas trop duré, donc ça va. Les spectateurs pas chiants, rare sur un gros film, m'ont permis de voir mon troisième film de l'univers Star Wars au cinéma. Après Le réveil de la Force et Rogue One, pas mauvais, distrayants, mais sans plus, que peut bien donner cet épisode huit signé Rian Johnson, tant décrié. Déjà, premier point important, je vais tâcher de ne pas faire de grosses révélations, pourtant, il y en aurait à faire, mais promis, je vais essayer de bien me tenir. Je pourrai lâcher un truc ou deux involontairement, mais rien de compromettant je pense. Ensuite, il vous faut savoir que j'avais vu l'émission du Bazar du Grenier sur ce film, sans et avec spoiler, même pas peur, donc je connaissais les grandes lignes du film, et j'arrivais à comprendre pourquoi ce film divise autant les fans. C'est donc avec une petite appréhension que je suis allé le voir. Mine de rien c'est la troisième fois consécutive que je vois un film de l'univers Star Wars au cinéma, de là à penser que je suis un sale geek. Non, je prends des douches et ne me considère pas comme geek, alors que je le suis plus que certaines personnes se revendiquant ainsi, mais passons. C'est donc parti pour 2h30 de film. Purée, 150 minutes, c'est long, je vais m'endormir je sens. Joie de mon cinéma de campagne, j'ai dû le voir en VF, mais ça ne me dérange pas trop là, en plus entendre Féodor Atkine en Snoke, c'est génial. Par contre à cause du génial doubleur de Hugh Laurie, je n'ai pas su percevoir le regard d'Andy Serkis, je me déçois pour le coup. Mais regardons la bande annonce.

Vidéo de FilmsActu.

Bon, donc cette chronique ira vite vu que je ne peux pas dire de spoiler. Grosso merdo, on va assister à la fuite des derniers rebelles (pas forcément aux cheveux longs comme Lorenzo Llamas), avec une première bataille spatiale, qui introduit le film, jouissive. J'en ai rempli mes sous vêtements.... mais non, ne partez pas voyons, mais putain quel énorme kiffe, ça pète de partout, on ajoute un humour immense se foutant ouvertement de Hux, déjà tête de turc dans l'épisode VII, c'est ce méchant pas charismatique qui veut être Calife à la place du Calife mais qui doit s'écraser comme une merde devant ses supérieurs. Il n'arrête pas d'avoir des revers, et pourtant ne meurt jamais, surprenant. En fin de film il nous offrira aussi une tranche d'humour en mode perroquet, vous comprendrez en voyant le film. Enfin bon, le film débute par de l'action, et quelle action, c'est excellent. Putain, BB-8 est juste parfait, tout du long du film, mais déjà, sur la scène d'intro il déchire, montrant un certain caractère quand il n'arrive pas à réparer la fonction de tir du X-Wing de Poe, et qu'il fini par foncer tête baissée sur le panneau, en chopant une bonne décharge au passage. D'ailleurs Poe Dameron, le pilote d'élite de la rébellion, sous exploité dans le réveil de la Force, est enfin présent de façon satisfaisante à l'écran, il fait penser à Han Solo par son tempérament, le côté mercenaire en moins.

On suivra aussi Rei qui tentera tout pour convaincre Luke de rejoindre la résistance, ce que refuse le maître Jedi en bloc. Je spoil, mais il tiendra parole jusqu'au bout. Idem, sans avoir vu le film, vous ne pouvez pas comprendre. Ici, il est parfait, du début à la fin. Sauf quand il s'époussète la cape façon "même pas mal", assez ridicule. Et des passages ridicules on en aura, Leïa nous en offre deux, un façon super héros, même disons le, façon Superman, risible, et l'autre quand elle fait genre "c'est à moi que vous parlez" en regardant derrière elle, complètement naze. Pourtant, là aussi, c'est un plaisir de voir ce personnage et son interprète Carrie Fisher une dernière fois, l'actrice étant décédée. Mais revenons à Rei, qui va pouvoir communiquer avec le concombre sans aucun charisme qu'est Kylo Ren. Putain de méchant de merde à la con de merde qui pue. C'est fou d'essayer de nous faire croire que ce mec peut être effrayant, même à la fin quand il doit laisser exploser sa colère, on pleure de rire devant son charisme digne d'un poulpe sorti de l'eau. On pleure aussi de rire quand, dans une des nombreuses communications télépathes qu'il a avec Rei, notre grand méchant se retrouve torse nu, mais là encore est ridicule.

Sur l'île de Luke, il y a aussi les fameuses cash machine de Disney, les pingouins lapins qui volent. Les Porgs, voilà. Ça ressemble à rien, ça se veut mignon, et c'est aussi risible. Et pourtant, les scènes avec Chewbacca sont excellentes et drôles, de plus, si les Porgs sont au final pas mal présents, il ne sont pas trop envahissants, donc ça va. Alors que Rei tente en vain de convaincre Luke, que la résistance fuit mais va manquer de carburant, Finn décide avec Rose, d'aller désactiver le traceur directement chez l'ennemi. Je n'expliquerai pas le plan, mais grosso merdo, ils vont aller sur une planète, dans un casino, pour rechercher un décrypteur hyper balèze. D'ailleurs on aperçoit rapidement Maz qui les enverra sur cette planète, où les riches personnes jouent au casino et parient sur des courses d'animaux. L'occasion pour le réalisateur scénariste de chier sur la haute société des riches, se divertissants avec une course alors que les animaux sont torturés pour la faire, les animaux et les enfants humains qui sont leurs écuyers en quelque sorte. Ceci permettra de resserrer le lien entre Finn et Rose, expliquant une des scènes sublime en fin de film. Bon, on verra un voleur alcoolique joué par Benicio del Toro, mais franchement, le personnage est abjecte et ridicule.

Bah, à force de dire que ci ou ça est ridicule, vous allez croire que je n'ai pas aimé, et bien c'est faux, j'ai même adoré. Déjà, c'est mon Star Wars préféré au cinéma, en même temps je n'ai vu aucun des 6 premiers en salles obscures (mwahaha comme le côté... putain de blague de merde), et ce film est clairement supérieur à la copie carbone de J.J. Abrams qui le précède. Le défaut du producteur de la série Lost est qu'il était trop fan, ou alors Disney lui a demandé de ne pas décevoir les fans en leur offrant ce qu'ils veulent, à savoir les anciens héros, ainsi on voyait un Papi Han Solo qui faisait de la peine à voir, un Luke Skywalker qui ne sera là que 5 minutes chrono, une princesse Leïa bien seule. Seul Cewbacca arrivait à être sympa en fait. C'était en plus le retour des effets physiques (en partie) après le vomi numérique que George Lucas avait gerbé sur sa prélogie. Mais J.J. Abrams n'offrait aucune surprise, pire, le fait que Rei soit si puissante a gêné pas mal de gens, alors que moi non, j'm'en foutais, on voyait une héroïne balèze, un ancien Stormtrooper désemparé, et ces nouveaux personnages m'ont de suite plu. Et bien ici Rian Johnson prend des risques, il casse le jouet de J.J. Abrams (marrant de voir que ce dernier est crédité comme producteur), je pense à la scène du casque de Kylo Ren, Snoke se foutant de sa gueule à propos de cet accessoire, le jeune imberbe se retrouve à le fracasser contre un mur (le casque hein). Comme si Johnson voulait casser le jouet de Abrams, mais je l'ai déjà dit.

Grosse déception, et ce sera un des rares spoiler que je ferai ici, promis, c'est la mort du général Akbar qui passe totalement inaperçue. Putain, j'ai failli en chialer quoi. Genre on le voit à peine, puis un peu plus tard, au détour d'une conversation, on apprend qu'il est mort. Non quoi, merde. C'est en plus après la scène Superman quoi. Autre point un peu sombre, le fait que Kylo fasse sa pucelle de 15 ans qui ne sait pas ce qu'elle veut, côté obscur, lumière, oh, je ne sais pas, je doute, genre a un moment, j'me suis dit le type il va faire plouf plouf ou consulter son horoscope. Mais quelle plaie ce personnage. Et pourtant, il nous offrira un combat magnifique, non, je ne dirai pas, allez, si, quand il s'alliera à Rei, putain la choré, excellente, j'ai pris mon pied là j'avoue. Bon, j'ai lâché un peu trop de spoiler, donc promis, là j'arrête.

On retrouvera la classique infiltration dans le vaisseau ennemi, et aussi la scène de combat terrestre à la fin, avec l'idée de cette Terre, blanchie en surface mais rouge en dessus, ça offre un effet des plus spectaculaire je trouve, c'est d'ailleurs dans cette scène que Finn et Rose m'ont offert un grand moment d'émotion, la vache. Mais vous verrez, trouverez peut-être cela ridicule, moi j'ai adoré. Une fois de plus lors de la fuite des gentils du vaisseau ennemi, on verra un BB-8 inventif et hilarant. En fait le robot est juste excellent ici, il ne se contente pas d'être un jouet à vendre et ça fait plaisir. Putain, il y a sa scène dans la prison aussi, avec les pièces, non, mais ça me revient, trop bien. Merde, vous ne pouvez pas comprendre pardon. Mais bon, ce robot est génial et on voit un peu R2-D2 et C-3PO, mais pas de façon gênante ou envahissante, ils sont présents juste ce qu'il faut à l'écran je trouve. On appréciera aussi les antiques objets retrouvés dans la cache secrète abandonnée en fin de film. Mais chut, concluons.

Oui, ce Star Wars est excellent, la prise de risque est grande, tout ce qui est fait de marquant y est fait avec brio. Après on n'échappe pas aux trucs ridicules, surtout ce qui concerne Kylo Ren. Par contre quel plaisir de retrouver Rei et Finn, toujours aussi géniaux, on voit enfin plus Poe et BB-8, ce qui n'est pas du tout pour me déplaire. Les fans des épisodes IV à VI seront aux anges quand ils verront certains personnages, vaisseaux, bases, mais ici c'est mieux intégré et équilibré que chez Abrams je trouve. Le film dure 2h30 et je ne les ai pas vu passées, on alterne phase d'action avec moments plus posés, on visite quand même d'autres planète alors que c'est surtout une fuite que nous relate le film, ce qui me fait penser à la série BattleStar Galactica. Si le film est loin d'être parfait, nous sommes à des années lumières de l'étronique (mot nouveau) épisode I. Après si vous êtes trop fan de Star Wars (IV à VI) des choses vont vous choquer, c'est sûr, et si vous n'êtes pas du tout fans, des choses vous échapperont, moi je suis entre les deux, pas archi fan au point de relater toutes les incohérences du film par rapport à la saga, mais assez fan pour voir les clins d'œil et les apprécier. Un film divertissant, que j'ai bien aimé, même presque adoré, je dirai ça en l'ayant revu en BluRay. En attendant vous pouvez aller le voir, ne serait-ce que pour vous faire une opinion. Je suis juste déçu du retour de J.J. Abrams pour l'épisode IX car je pense que Rian Johnson est juste fan ce qu'il faut pour offrir un grand film, Abrams est beaucoup beaucoup trop fan. On verra ça en 2019.

@+

Le ticket.

Le ticket.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article