Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Mariés : Deux enfants - Saison 6

Intégrale DVD.

Intégrale DVD.

Mais voilà que nous dépassons la moitié de la série avec cette sixième saison (sur onze), la première comportant 26 épisodes, toujours d'environ 23 minutes. Ainsi les Bundy restent la famille se détestant le plus que la télévision a pu nous offrir, du moins lors de sa diffusion dans les années 80-90. Ici, je ne peux pas m'empêcher de faire le rapprochement avec le dessin animé "Les Simpson", surtout que par moment on aura droit aux scènes d'étranglement typiques entre Homer et Bart, limite le personnage tirera la langue, c'est assez étonnant. Mais comme je répète ceci à chaque fois, venons en à la saison. Et on aura droit à un grosse surprise en début de saison. Mais je vous laisse avec le générique de la saison 2 je crois.

Vidéo de missdo57.

Vous le savez, Al est un vendeur de chaussure qui déteste sa vie, en plus d'avoir un boulot de merde, surtout la faute à ses clientes, souvent obèses et désirant une pointure d'enfant, quand il rentre à la maison c'est pire. Sa femme Peggy est une femme au foyer qui ne fait rien. Les tâches ménagères, elle ne connaît pas. Faire la cuisine ? Qu'est ce donc que ceci. Mais pour l'humilier ou dépenser sa paye, là elle sait faire. Les enfants ne sont pas meilleurs, entre Kelly la pure blonde, belle mais quelque peu stupide (mais qui aime Garfield, le chat créé par Jim Davis), et Bud qui rêve de perdre son pucelage, sans jamais y arriver, on a un portrait de famille étasunienne moyenne typique.

Les séries et autres films ont pour habitude de nous montrer une perfection irréelle, là les personnages se lancent des vannes, n'aiment pas leur vie mais s'en accommodent, et si les premières saisons pouvaient être déprimantes par moment (difficile de rire de gens qui ont faim), le show a trouvé un bon rythme, et on s'habitue à cette famille spéciale, mais pas si lointaine de la vérité.

La saison débute par une grosse surprise, Marcy, la voisine, et Peg sont enceintes. Une façon originale de "jouer" avec la grossesse de Katey Sagal (Peg), sauf que je viens de lire (et comprendre) sur wikipédia, que si c'est bien ce que je pensais, que l'actrice principale était enceinte, elle a malheureusement fait une fausse couche en cours de route, expliquant son absence durant 4 ou 5 épisodes. Expliquant aussi pourquoi les scénaristes (Spoiler à venir) ont décidé de faire passer ça en rêve de Al. Résultat on tombe sur 10 épisodes ne servant à rien. Si j'ai pendant un temps cru que c'était volontaire, un peu à la "Dallas" quoi (qui avait fait passer toute une saison comme un rêve, afin de ressusciter un personnage), on s'aperçoit que la vérité est plus triste. D'ailleurs les passages sans Katey Sagal sont correctes, mais on sent qu'elle manque, au bout de 2 épisodes on s'attriste de l'absence de Peg.

Mais quel bonheur quand elle revient. Entretemps Kelly est devenue une animatrice d'émission télé presque célèbre, allant jusqu'à Los Angeles. Une façon originale pour les scénaristes de se moquer du monde de la petite lucarne et de ses émissions pourries (sans parler des producteurs....). Il y a cet épisode un peu bizarre, mais finalement qui trouve son sens avec la révélation de l'épisode 11, Al découvre qu'il est bigleux. Essayant des lunettes, pour finalement tout abandonner. Alors qu'on ne l'a jamais vu avoir du mal à lire, d'un coup il n'y arrive plus et découvre l'horreur d'y voir correctement, ce qui va le pousser à abandonner les lunettes. Disons que sur le coup on ne comprend pas bien, jamais il ne s'était plaint de mal y voir, pendant 5 saisons quand même. Heureusement l'épisode 11 sauvera la situation.

On verra aussi une admiratrice de Al, un canon comme pas permis. Une fois de plus, malgré l'attrait que peut avoir Al pour les belles femmes, il n'y touchera pas. On se rappelle ainsi des jumelles que le patriarche Bundy aurait pu... euh, mince, je n'ai pas de terme propre là, enfin bon, on se souviendra de ce passage dans la saison 1 ou 2 où Al reviendra vers sa femme, lui restant fidèle. Le passage aux 18 ans de Bud est génial, avec le cultissime Nibard Bar, je ne me souviens plus du nom original Hooker, ou un truc du genre, mais c'est sous titré Nibard Bar. Rien que le nom me fais marrer. C'est con, mais c'est un des trucs que je retiens de cette série quand je la voyais sur M6. Woh, il y a aussi cet épisode avec le groupe Anthrax, absolument hilarant.

Mais le plus impressionnant reste le final, un triple épisode où les Bundy vont aller à Londres. Pour de vrai en plus. Sur fond d'une malédiction disant qu'un petit village britannique restera dans la pénombre jusqu'à l'extinction du dernier mâle Bundy. Ces épisodes, qui clôturent la saison, sont marquants car il y a pas mal d'extérieur, vraiment à Londres, mais aussi par ses cascades. Oui, ses cascades, attention, ça va spoiler, mais lors de la joute, affrontement entre Al et Igor, et surtout le sauvetage de la famille en chariot, certes, l'angle est large, permettant de montrer des cascadeurs, mais nous ne sommes pas habitué à voir autant d'action dans cette sitcom. En plus les Français en prennent pour leur grade, une fois de plus, ce qui ne manquera pas de nous faire marrer, même en étant de ce pays. Ou alors quand le mec prend un accent français hilarant en servant le bien nommé "la bombe". Un triple épisode excellent, sortant des sentiers battus, et marquant donc.

Une saison partant bizarrement, jouant sur la grossesse et les besoins des femmes dans ce cas là, parlant aussi du lourd fardeau de la paternité (Al et Jefferson pensent quitter leurs femmes pendant un moment avant de se raviser). Sans compter la critique acerbe du milieu de la télévision, du mannequinat, mais aussi de la haute société intellectuelle qui invite des gens stupides à une sorte de "dîner de cons". On peut être gêné par le côté objet de certaines femmes, passant pour stupides, mais l'épisode où Jefferson et Al assemblent un établi équilibre le machisme de la série je trouve. D'ailleurs cet épisode me fait dire qu'il y a un côté dessin animé en "live" dans cette série. En plus de comparer ce moment aux Loony Toons, comme Peg le fait, le coup de la bombe dans l'ascenseur en fin de saison, ouais, pas mal de chose font dire que c'est un dessin animé en réel. Au final on passe à nouveau un très bon moment, malgré le flottement du début de saison, qui est effacé lors de l'épisode 11, une série toujours aussi drôle que j'adore et vous conseille.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article