Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Discovery Atlas : L'Italie

Le BluRay.

Le BluRay.

Nous continuons notre tour du monde avec à nouveau un documentaire de la série Discovery Atlas, pour la chaîne Discovery Channel. Cette fois ci c'est l'Italie que nous allons voir. Le doc date de 2006, et conserve ce côté "les images sont trop belles", avec un bon doublage français permettant de mieux apprécier la qualité de celles-ci. Durant 1h30 nous suivrons 6 portraits d'italiens, permettant, comme le Brésil précédemment, de voir la vaste richesse culturelle de ce pays qui ne se résume pas qu'aux pâtes ou autre pizza.

Après avoir sorti autant de cliché, je suis contraint de reconnaître qu'en fait ce documentaire ne m'a pas particulièrement passionné. Non pas que le pays soit inintéressant, au contraire, il se trouve que l'Italie et la France se ressemble vachement je trouve, avec des identités régionales ancrées dans le passé. Mais il y a la même structure que pour le Brésil, le doc je veux dire, ainsi on débute sur l'eau avec Venise, on nous cause du carnaval pour mieux conclure avec celui ci, on nous parle d'un sport essentiellement masculin qu'une femme essaye de conquérir, ici ce sera le sport automobile, pour le Brésil c'était le football. On nous parlera forcément de Ferrari d'ailleurs. Il y a aussi le côté cow boy, si au Brésil c'était un rodéo, ici c'est une course hippique ultra dangereuse.

Je reconnais par contre que le côté Alpes est très intéressant, tout comme pour la Sicile. Par contre le truc de la mode, non, clairement non, voir des tas d'os défiler devant de riches bourgeoises en surpoids, non, ça ne me fait pas rêver, et je crois que c'est pour ça qu'en fait je n'ai pas trop aimé. Surtout si on ajoute l'aspect religieux, sympa au Brésil, lourd en Italie je trouve.

Il y a aussi le fait que l'on reste pas mal sur Venise, oui, la ville impressionne, mais je n'aime pas l'eau, aaaah, j'allais oublier le plongeur en apnée aussi, purée, et pourtant c'est un des passage les plus exaltant, avec la victoire de la fille de 17 en championnat d'Italie de monoplace, première femme à décrocher le titre alors qu'elle passe son permis en même temps. Seulement c'est bien trop court je trouve.

L'endroit le plus impressionnant restera le passage dans les Alpes, où là les images sont encore plus mieux meilleures magnifiques de toute beauté. Je m'exprime mal je sais.

La vache, ça va vite aujourd'hui, alors je pense que c'est le fait que le documentaire a trop la même structure que celui sur le Brésil, genre on parle de batelier, de carnaval, de religion, d'une sportive s'imposant dans une sport masculin, d'un homme faisant un sport dangereux (ici la course hippique, le rodéo au Brésil), mais aussi le fait que l'Italie ressemble un peu trop à la France. Je n'aurai pas dû le voir à la suite du Brésil en fait, j'aurai mieux savouré. Oui, vous allez dire que quand ce sera au tour de la France je trouverai que c'est trop proche de nous, quoique ça dépendra comment ce sera tourné. Je sais que c'est débile comme explication du pourquoi je n'ai pas adoré, c'est juste mon ressenti, je m'y suis ennuyé devant, pourtant j'aime bien l'Italie, et j'avoue que c'est, avec la Belgique et l'Angleterre, un des premier pays que j'aimerai visiter en Europe, là je trouve que l'on ne nous a pas assez offert de chose magnifique, préférant s'attarder sur la mode milanaise ou sur une course de chevaux qui ne m'intéresse pas, dommage, je suis certain que le pays possède pourtant de magnifiques paysages, mais bon, ça reste une production étasunienne, pas grave. J'ai quand même hâte de voir comment ils vont aborder la France. Moins bon que le doc sur le Brésil, rien ne m'a marqué en fait. J'ai pas trop aimé.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article