Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Mariés : 2 enfants - Saison 4

La box DVD.

La box DVD.

Mine de rien on se rapproche de la moitié de la série, en effet, 11 saisons en tout, et nous voilà déjà à la quatrième. Ce n'est pas si proche que cela de la moitié, mais quand même, nous dépassons le tiers en parlant de cette saison. Une saison où aura lieu un évènement très important dans la série, même si on l'ignore au tout début, et qu'à la fin on la laisse célibataire, mais c'est bien la fin du jeune couple parfait de banquiers, voisins des Bundy. Oh, ça vous énerve que je divulgâche ? Pardon, mais si vous aviez suivi la série sur M6, vous sauriez que tôt ou tard Marcy allait changer de mari, passant de Rhoades à ... non, je vous spoilerai ça plus tard. Ah, mais en fait vous n'étiez pas né ou trop petit pour voir cette série ? Meuh, ça va, ce n'est pas méchant, même si c'est évidemment le plus gros changement intervenant sur la fin de la saison. Comptant 23 épisodes d'environ 21-22 minutes, on aura l'occasion de s'esclaffer devant la famille la plus pauvre du petit écran. Car si j'étais réticent lors des premières saisons à me moquer d'une famille, ne s'aimant pas, ne mangeant pas à sa fin, ici, le ton de la série fait que l'on rigole forcément des déboires et de la poisse des Bundy. Mais petite vidéo.

Vidéo de missdo57.

Bon, je ne vais pas trop en parler du coup, parce que je pense vous avoir assez dévoilé de chose, on notera les apparitions de Milla Jovovich, un régal en VOSTFr car elle joue Yvette, une étudiante française que les Bundy hébergent pour avoir la prime mensuelle de 500$, ça part en sucette avec Kelly voyant en elle une concurrente à l'école niveau attrait de la gent masculine, Bud qui veut la ken, finalement Kelly aura raison d'elle la laissant copier sur elle en exam, Yvette ratera même l'épreuve de français. Puis cet épisode où la vraie Playmate, Brandi Brandt fera une apparition, ah, quel bonheur pour les mâles que nous sommes (les filles pourront aussi admirer sa plastique), j'ai trouvé le clin d'œil très sympathique. Puis les femmes verront l'homme le plus en forme de Chicago, Peggy gagnant 1 semaine de sport à domicile avec le professeur de Fitness. Une fois de plus ça partira en couille, avec une fin tragique, que je vous laisse découvrir.

La très jolie (dans les années 80) Tiffani Thiessen (sans le Amber), fait aussi une apparition en fin de saison, une fin de saison riche en gros épisodes. Car si le début est très drôle, je trouve la fin mémorable, entre le bowling de Peggy (le soir de son anniversaire), le discours de Al à son ancien lycée, durant lequel Bud essaiera de se venger d'une fille, qui finalement l'humiliera encore plus. C'est la rupture entre Marcy et Steve qui est la plus importante, ce dernier commençant à aimer sa vie de chômeur, allant au zoo avec les Bundy (sans Al toutefois), et tout ceci la faute à la tentative de lancer son entreprise "SOS Chaussures" de Al, une Hotline pour aider les gens avec leurs problèmes de pieds ou de chaussures, les publicités y sont hilarantes et très très mal jouées (volontairement), un grand moment. Surtout que Marcy se retrouve rétrogradée, et là je n'ai pas bien compris, mais j'ai l'impression qu'elle cumule deux jobs, un petit à la banque, et en plus elle sert à un Drive d'un restaurant rapide. Et finalement, alors qu'il cherche du boulot, un jour Marcy arrive en pleurs et déclare être redevenue célibataire, d'où la virée en deux épisodes à Las Vegas qui suit.

D'ailleurs lors de ces épisodes on constate que les Bundy sont de gros poissards, sachant que Kelly arrive à deviner le numéro qui va sortir à la roulette, grâce à sa capacité à faire le vide dans sa tête. Car dans cette saison les personnalités sont encore plus marquées, ainsi Kelly est l'ado blonde stupide un peu rebelle, Bud est le malin mais incapable de perdre son pucelage. Peggy est la femme au foyer plus douée pour dépenser l'argent de son mari dans les boutiques que pour faire les tâches ménagères. Buck est l'animal de compagnie, il parlera pour la première fois à la fin de la saison par ailleurs. Et enfin Al, le père de famille, qui bosse dans un magasin de chaussure où la plupart du temps ce sont des femmes obèses qui viennent lui acheter des chaussures, je repense aussi à cet épisode de noël où des personnes âgées viennent acheter des chaussures et que c'est la grand mère de l'une d'elle qui arrive et croit avoir l'argent, merde, je raconte mal, mais c'est hilarant.

Par contre les personnages ont tôt ou tard leurs moments de gloire, Peggy au bowling, rooh, l'état végétatif dans lequel ça laisse Al, ça vaut son pesant de cacahuètes même si on sent que ses pensées sont là pour combler un vide scénaristique. Mon passage préféré reste celui où Kelly venge son frère à l'école, on a tendance à la prendre pour une blonde stupide, mais elle sait piéger les gens aussi. Par exemple quand elle fait croire que Marcy et Bud ont couché ensemble, le plan est très bien conçu je trouve, même si il y a le côté débile du running gag "qui est stupide maintenant ?" et qu'elle se mange le mur comme une conne, je trouve ça bien pensé. Ou encore quand Kelly partage des moments de solitude avec sa mère ou son père et sort une bière pour elle avant de l'offrir à son père ou qu'elle dit à sa mère "je vais prendre 2 bières, euh, 1 pour toi et un jus de fruit pour moi". Ah, et le clip où elle joue la pouffiasse se frottant à tout le monde, voyant Al morfler à la fin pour des milliers de dollars qu'il ne verra jamais (poisse oblige). Et tout ceci n'est qu'un exemple (je m'attarde ici sur Kelly mais chaque personnage possède son moment). On y trouve la posture de Al, étalé sur la canapé, la main dans le pantalon. Par contre point de Nibards Bar, triste, on l'a un peu entendu au début de la série et depuis plus rien.

Le show trouve donc sa vitesse de croisière et l'on s'offusque moins de l'absence de nourriture dans le frigo des Bundy, on rigole des pics qu'ils s'envoient sans cesse, en constatant qu'ils s'aiment tout de même. On trouve des choses surprenantes, comme Al se retrouvant nez à nez avec des côtelettes d'agneau, à vous de voir comment, il y a même un passage avec le changement de voiture, le truc marquant restant le départ de Steve Rhoades, qui reviendra plus tard. Ah, et les acteurs, Ed O'Neill, David Faustino, Amanda Bearse, Christina Applegate mais surtout Katey Sagal, ils sont géniaux, je ne cite pas David Garrison, moins présent, mais purée, Katey Sagal est géniale avec les manies de Peggy, cette façon de bouger, cette voix qu'elle prend, rien à redire, cette fois ci on rigole de bon cœur, une série que je vous conseille, où l'on s'apitoie moins sur la pauvreté des Bundy. J'ai adoré.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article