Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

24 Underground - #1 et #2

Le bi pack.

Le bi pack.

Petite chronique aujourd'hui, j'annonce en effet la couleur car voulant faire la saison 9 de la série 24, j'ai constaté qu'il valait mieux voir, ou lire ces comics books, ça tombait bien, France Loisirs les proposait pas cher, à 5€ en soldes au moment je les ai pris. Quand en 2014, ou 2015, je ne sais plus, bon, quand fût décidé de relancer vite fait la série (cette fois ci de 12 épisodes seulement), il manquait un lien, qu'avait fait Jack Bauer pendant toutes ces années à fuir? Et bien ne voici pas la réponse, en fait on voit juste notre héros mener une vie pépère, nommé Borys, il bosse en Ukraine, est en couple avec une locale, et est employé par son beau frère au port.

En parallèle un trafiquant, euh attendez, je ne suis pas du tout sûr de ce que je raconte dans l'introduction, je constate que ni Sofiya, ni Mishka ne font partis des personnages de la saison 9. J'y comprends rien. Allez, on continue l'histoire, merde, il faudrait pas que ce soit après la saison 9 en fait, ça tiendrait debout avec le fait que la CIA le prend pour un terroriste, quoique la fin de la saison 8 laissait entendre ça aussi. Flûte alors. Double flutine, j'ai omis de dire que c'était le trio Brisson, Gaydos et Burcham qui faisait ce comic. Qui fait quoi ? Je ne suis pas devin, donc je ne vous le dirai pas. On a là 2 comics de 60 pages. Voilà. Elle va être bien naze cette chronique je sens.

Donc, on voit Jack, mais on comprend surtout qu'il va se retrouver impliqué dans un truc fou, encore. Un trafiquant, Mishka, n'hésite pas à abattre un homme lui devant trop de sous, dès lors il va demander à son frère de payer sa dette. De comme par hasard c'est le beau frère de Jack, et alors qu'on le voit mener une vie paisible, il va devoir livrer un chargement de métylani...., du truc pour faire de la meth ou des bombes, comme le diront les gens de la CIA présents en Ukraine. Et d'entrée Jack de se faire poignarder quand il veut prendre le contrôle du chargement, le mec n'a pas de bol. En plus il va devoir révéler son passé à son beau frère, sans trop en dire.

Les méchants sont méchants parce qu'ils ne sont pas gentils et qu'ils veulent s'en prendre à la famille. Très vite Mishka et la CIA constatent que c'est Jack Bauer et pas Borys (soirée Disco) qu'ils doivent affronter. Pour la CIA je me suis pissé dessus de rire, car ils n'arrêtent pas de perdre la trace du camion (la faute au mathos), mais la résolution est assez puissante sur les rares photos qu'ils ont pour dire que c'est Jack qui conduit le camion.

Le dessin est magnifique, à croire que ce sont des photos retravaillées pour faire BD, ça impressionne et le code couleur est somptueux. L'action est bien retranscrite, et on plonge dans ce qui est un (voire 2) épisode de la série, un peu comme 24 : Redemption, avec les trucs débiles et les trucs qui coupent le souffle. On devine ce qu'il va advenir de Petro, car le récit insiste trop lourdement sur sa famille et les dire de Mishka.

Oui, c'est court, mais vous le constatez, je n'arrive pas bien à en parler, malgré les clichés, j'ai adoré et lu les deux tomes rapidement, le dessin est bluffant, l'action étonne pour une BD américaine, et c'est un plaisir de retrouver ce poissard de Jack à nouveau, sur un autre format. Les fans de la série aimeront, les autres diront que c'est moyen niveau histoire, trop prévisible, mais que c'est beau quand même. Si vous le trouvez à 5€ (les 2 tomes), prenez le, sinon à n'acheter que si vous êtes fan. C'était sympa à lire.

@+

Le contenu du pack.Le contenu du pack.
Le contenu du pack.Le contenu du pack.

Le contenu du pack.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article