Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Shark - Saison 1

Box de la saison 1.

Box de la saison 1.

Alors en 2008 je regardais pas mal de série, et sur M6 j'ai découvert ce petit programme initié en 2006 aux USA, Shark, ou Requin, raconte la vie de Stark, non pas Iron Man, mais un avocat particulièrement talentueux et prêt à tout pour faire gagner ses clients, souvent des méchants pas gentils qui sont méchants, mais blindés de thune. Dans l'épisode pilote de la série, réalisé par Spike Lee, excusez du peu, il défend un homme qui avait frappé sa femme. Stark arrive à l'innocenter alors que le type est méchamment coupable, résultat, peu de temps après, son client tuera sa femme sous ses coups, ce qui va faire prendre conscience à l'homme qu'il est que ça ne peu plus durer. Bon, c'est débile, genre d'un coup il va prendre conscience que c'est pas bien de défendre des pas gentils, et du coup il va accepter l'offre du maire d'intégrer le bureau du procureur, histoire de passer du "bon côté". Le truc improbable, une seule histoire va lui faire prendre conscience de ça, je me répète je sais, mais c'est sur ce fait que l'on découvre Sebastian Stark, et autant vous dire que ça commence mal. Même si ses méthodes donne un coup de pied dans une fourmilière tranquille de la justice américaine.

Il va se retrouver avec des assistants, Raina, Madeleine, Casey et Martin, des jeunes qui n'en veulent, et qui vont devoir se plier aux exigences du nouveau procureur, il n'hésitera pas à les brusquer. Tout ceci sous les ordres du DA, District Attorney, comme Phœnix Wright, pour Attorney je veux dire, pardon, Jessica Devlin, ex adversaire de Stark donc. Oh, mais pardon, j'oubliais, regardons une vidéo de merde sous titré en... grecque??? je n'ai trouvé que ça, pardon.

Mwahaha, la vidéo en euh, chais pas quelle langue, grecque? Vidéo de decemb06.

Alors, la série reprend le schéma instauré par CSI, le coup de l'enquête par exemple, tout en ressemblant méchamment à Lie to me, pourquoi? Un excellent acteur du ciné, James Wood ici et Tim Roth pour Lie to me, le coup aussi de l'enquête malgré tout, façon CSI même si ce n'est pas leur job, le fait aussi que la série n'est pas survécu longtemps, 2 saisons pour Shark, 3 pour Lie to me, bref, ça me rappelle un peu cette série, qui avait déjà des similarité avec Mentalist, datant de la même période, mais bon, ceci n'est que mon avis. Aaaaaaaaah, attendez, les personnages principaux entre Lightman et Stark se ressemblent, avec un fille ado, ils sont divorcés, bref, ça sent pareil.

J'aime bien Philadelphia, un, voir carrément, mon film préféré, j'aime bien ces histoires de tribunaux, et en faire une série est une bonne idée. On adhère instantanément au jeu de James Wood, brillant, et que dire de Jeri Ryan lui donnant la réplique, tout comme le reste du cast impeccable, on s'attache aux personnages, même Madeleine, la blonde un peu connasse de service et aux dents longues, en viendra à vous toucher.

Donc on suit à al fois les enquêtes, les phases au tribunal, et la plupart du temps les plaidoyer sont bien conçus. Bon, il y a des surprises par moment, mais dans l'ensemble rien de surprenant, ce qui nous maintient devant la télé est la personnalité de Stark, à l'opposée de ce que l'on s'attend d'un procureur normal. On verra aussi sa vie privée chamboulée par le fait qu'il doive éduquer sa fille parfaite de 16 ans, qui découvre sexualité, pression scolaire (elle est la parfaite fille intelligente) et qui montre le côté "père perdu" de Stark, plus humain en privé, même si il n'arrive pas à tout comprendre. Ce lien père-fille est bien exploité et rend le personnage de Stark plus humain, tout comme il fait écho de certaines affaires, genre on verra souvent Stark dire qu'il est père au tribunal, ce que le téléspectateur peut confirmer. Putain c'est con ce que je dis, mais je suis sur que vous pigez ce que je veux dire.

Par contre, si les épisodes ne sont pas trop mal écrit et tiennent en haleine, on devine souvent certains dénouement, ce qui n'est pas gênant, bon, là où on est plus embêté c'est quand on a droit au happy end digne de Disney, je ne me remet pas de cet épisode sur le pédophile, très bien conçu, émouvant, mais se terminant par une fin minable, genre, "oh, bah viens chez nous", putain, ça vient de nulle part et la pilule est dure à avaler quand même. Dois je parler du dernier épisode? Le 22ème, dans lequel un vieil ennemi revient, et nous une fin alambiquée de façon stupide, genre "tout était prévu", mais purée franchement, on nous prend pour des jambons là? Enfin bon, vous verrez vous même.

Alors en regardant bien, il n'y a pas d'immense épisode, genre un qui sort du lot, peut être celui voyant un membre de l'équipe se sacrifiant, mais c'est tellement mal filmé avec un ralenti pourri que Zack Snyder n'aurait pas renié, qu'on oublie malheureusement vite, surtout que l'épisode suivant on constate que tout le monde s'en bat les nouilles, enfin presque, et que l'épisode venant encore après, l'histoire était oubliée, classe. Ah, si, peut être cet épisode causant de l'univers du porno, non pas parce que c'est un univers fascinant ou dégueulasse ou ce que vous voulez, nope, mais parce les films soit disant "hard" spéciaux pour internet, du moins les extraits que l'on voit, sont tellement ridicules, qu'on a du mal à y croire, genre vous aurez mieux fait de ne rien chercher à montrer plutôt que de montrer des gens en sous vêtements nous faisant croire qu'ils jouaient un porno, là il faut reconnaître que c'est très mal fait.

Plus sérieusement, l'épisode le plus intéressant est celui de la prise d'otage, tapant une fois de plus dans les classiques du ciné, on pense aux braqueurs de Inside Man, ou au sublime mais incompris Mad City, voir à Négociateur, oui, j'aime bien ces films de prises d'otages avec négociation, et cet épisode est, pour moi, le meilleur de la série. Surtout qu'il montre comment le fait que Julie et Sébastian soient embrouillés est stupide. Putain, ma phrase ne veut rien dire. En gros, le père et la fille Stark ne se parlent plus trop, et il faudra une prise d'otage et voir Sebastian frôler la mort pour qu'ils comprennent que leur brouille est stupide, enfin bon, vous verrez par vous même une fois de plus.

Car oui, malgré ses défauts, voilà une série intéressante à voir, manque de chance la saison 2 n'est pas disponible en France, dommage car la fin laissait présager autre chose au bureau. Si les épisodes ne sont pas ultra géniaux, voir l'ambiance du tribunal, la personnalité charismatique de son personnage (ainsi que de James Wood) principal, et finalement les histoires qui parleront à tous, et bien tout ceci fait que l'on enchaîne les épisodes, bon, ce n'est pas la meilleure série du monde, mais elle divertit bien son téléspectateur, et si les fins sont souvent hilarantes de débilité et de monde magique de Disney, on continue malgré tout. Donc oui, si vous pouvez voir cette série, essayez là, en sachant que vous ne verrez peut être jamais les 16 derniers épisodes composant la saison 2, ceci dit la fin de cette première saison peut suffire si l'on est pas trop chiant. J'estime que cette série est à voir une fois, en VOST si possible, mais de là à acheter les DVD, j'avoue que c'est délicat de vous conseiller ça, si vous trouvez l'intégrale à une dizaine d'euros pourquoi pas? J'ai bien aimé en tout cas.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article