Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

24 - Saison 8

La box.

La box.

Tout ce qui a commencé doit finir, c'est avec cette phrase bien pourrie (disons la même tournure, j'arrive pas à la citer mot pour mot) que les ex-frères (désormais sœurs) Wachwoski vendaient Matrix Revolution. En 2010, une ultime saison est programmée pour le showrunner 24, nommé 24 heures chrono chez nous, 24 épisodes, avec un chronomètre omniprésent qui nous rappelle que les faits se déroulent en temps réel. Genre on passe une journée complète avec des personnages qui seront aux prises avec des gens pas très gentils, avec des complots, des taupes (salut Patrice Evra ;-)), de la torture, des barbus, des chinois, des russes, des présidents, géniaux comme Obama, euh Palmer pardon, ou cons comme Trump, euh Logan, re-pardon, la vache. Une intrigue terroriste mais aussi souvent politique, tout ceci tournant autour de Jack Bauer, un agent de la CTU (Counter Terrorist Unit), puis simple américain, puis héros du monde, enfin bon, il passe par tout les états, et là nous le trouvons rangé, à New York City, il a accueilli sa fille, son gendre et sa petite fille (Teri comme la maman de Kim, décédée lors de la première saison), mais cette vie paisible va forcément tourner court, sinon on se ferait un peu chié il faut reconnaître. Hein? Vous voulez voir la vidéo? Oki.

Vidéo de jenyalice MONKIEF.

Un accord de paix ultra giga méga important doit être signé au siège de l'ONU, d'où l'explication du transfert de la série entre la Californie et New York donc, on retrouve la présidente Taylor, qui, comme nous l'avons vu dans la saison précédente, n'hésite jamais à prendre les bonnes décisions, même si ça envoie sa fille en taule. Le président du IRK Islamist Republic of Kamistan (coucou l'Iran, on voulait pas te citer), Hassan, joué par le présentateur de qui veut gagner des millions dans Slumdog Millionaire, Anil Kapoor est le nom de l'acteur, donc le président de IRK est en partie instigateur de ce traité de paix, fleuron de la gouvernance de Taylor (Cherry Jones), manque de bol des opposant au président Hassan vont mettre en péril cet accord de paix en menaçant les USA d'un attentat atomique sur New York. La routine dans cette série.

Chloé O'Brian (Mary Lynn Rajskub, de plus en plus belle je trouve ^^), a intégré la CTU de New York et semble paumée au début, quand on pense où elle arrive à la fin, c'est difficile de la croire perdue en ce début de saison, mais bon, passons, avec son caractère bien trempé, elle est, avec Jack Bauer (Kiefer Sutherland), le personnage excellent à suivre de cette série. Bon, par contre, le problème, c'est que raconter ce qu'il arrive durant cette saison, ce serait vous spoiler la gueule, mais genre méchamment, un mini spoil serait de dire que Renée Walker revient, la mini Jack Bauer de la saison 7, ancien agent du FBI, revient, plus dérangée que jamais, elle a subit des choses graves, et elle sera à l'origine du pétage de plombs final de Jack. Un gros spoil serait de dire que l'on revoit cet enculé de Charles Logan, je ne vous dit pas comment, mais il revient, plus connard que jamais.

La série se découpe en plusieurs arcs en fait, au début c'est tout tranquille et l'on voit le couple parfait Walsh/Cole prêt à se marier, quand on repense à ce qu'il va se passer, c'est rigolo, mais chut. Donc au début on suit la recherche des terroristes et de la bombe, avec l'enquête qui passe par des russes, finalement pas vraiment les grands méchants, pour voir des gens du Kamistan, mais pareil, ce ne sont pas vraiment eux les méchants, en fait la tension monte doucement, et au 2/3 de la saison, la bombe est retrouvée, je vous raconte pas comment ni par quels états il a fallu passer pour mettre la main sur ce plutonium, mais bon, on retrouve le classique mélange d'action et d'enquête pas mal du tout, sauf que là il y a Arlo et ses drones qui ajoutent un peu de technique de pointe, pas terrible je trouve mais bon.

Quand je repense au petit soucis de Dana Walsh avec son ex, ben merde, en fait quand on se rend compte de ce qu'il se passe par la suite, c'est peanut quoi. Car la série manie l'art du cliffangher avec brio, et il n'est pas rare qu'un épisode se termine par une furieuse envie d'en savoir plus quoi. Car même si on devine ce qu'il va suivre, il y a toujours des choses qui surprennent. Et une fois les 2/3 passé, on vire dans un autre style, nous n'abandonnons pas l'action pour autant, mais on verra que la présidente Taylor commettra de grosses erreurs, elle qui avait fait les bon choix dans la saison 7 et en ce début de saison, va totalement imploser vers la fin de cette saison, même si elle fera tout pour réparer ses erreurs sur le dernier épisode. Oups, respoil, pardon. Là je vais vous dire un immense spoil, donc passez au paragraphe suivant, car ça peut vraiment gâcher ou divulgâcher la vision de cette saison, dès lors que la meuf de Jack décède après qu'il l'ai ken ken, survivant de l'enfer ^^), il ne sera plus question que de revanche, Orangina rouge n'est jamais bien loin quand on parle de revanche, mais là c'est Jack Bauer, le mec est ouf, quand il attaque la limousine de Logan, on croirait un mec qui joue au jeu vidéo quoi, le mec est incroyablement balèze. Même Chloé n'arrivera pas à le raisonner. Cette fin de saison est impressionnante pour cela, car on se demande jusqu'où il ira, menaçant de buter le président russe, car celui qui était gentil sous le règne de Logan, n'est pas... merde je spoil trop là, puis les gens qui ne voulaient pas se faire spoiler attendent alors paragraphe suivant.

En fait, ce qui déçoit un peu, c'est cette idée de temps réel, au début de la série, les personnages possédaient des failles (Jack manque de s'endormir, les gens mangent des fois, même si il ne font jamais caca...), là non, l'intensité reste la même, et on voit une grande partie des personnages tout du long, genre ils pioncent peut être 1 ou 2 heures, mais restent frais comme des gardons, et dans cette saison c'est juste incroyable, Jack va se faire poignarder, 2 fois, oui, 2 fois, se prendre une balle, se tataner, se faire torturer aussi, et le mec est frais comme tout à la fin de la série. Oui, mini spoil, mais c'est pour vous montrer comment ce côté temps réel est devenu une plaie pour les scénaristes, difficile de faire du sensationnel quand les personnages ont besoin de s'alimenter ou de pioncer. Et je cite Jack, car il prend cher, mais les autres personnages restent éveillés aussi longtemps, Cole par exemple, Chloé aussi, enfin bon, difficile à croire, surtout quand la saison débute à 16h00 et non pas le matin comme ce fût souvent le cas. Ceci dit, l'échange final est plein d'émotion, même si on nous force à avoir une larmichette, ça fonctionne. Ce n'est pas surprenant de voir qu'un comic book et une saison 9 (de seulement 12 épisodes) verrons le jour quelques années plus tard, car Jack Bauer est un personnage fascinant, super héros n'hésitant pas à abattre des gens, à les torturer, à menacer un ancien président, et je dois reconnaître que c'est avec un certain plaisir que je chroniquerai la BD et la dernière saison. Finalement on s'y attache à ces personnages, et même si le scénario est vu, revu, et cherche trop le sensationnalisme, bah ça diverti. Oups, mais je conclus là.

Non, cette saison n'est pas la meilleure, allant dans le too much général, les scénaristes semblent embêtés par ce temps réel qui normalement devrait rendre les personnages faillibles, ce qui n'est pas le cas ici. Franchement, à 16h00, après un Kinder Pingui ou votre goûter au Nesquik, essayez de tenir 24 heures, oh, sans faire le foufou façon Jack Bauer, sans sauver le monde non plus, juste essayez de tenir, sans pioncer, vous verrez que c'est hyper pas facile, alors si en plus vous essayez de vous poignardez (ne faites pas ça chez vous, don't try this at home comme le disent les catcheurs), vous verrez que pétard, c'est compliqué. Oui, conclusion merdique en fait, mais malgré ce côté "parfait" ou "immortel" et "infatigable" des personnages, nous sommes assez attachés à eux pour suivre cette saison, qui reste passionnante, quand même, surtout la fin façon Orangina rouge, c'est captivant, mais il y a pas mal de défauts, à voir sans son cerveau. Au final j'ai bien aimé, la saison comme la série, même si celle ci n'a jamais su trouver le côté impressionnant et bien écrit de la première saison. À voir tout de même, et ceci met fin à la fausse intégrale DVD que j'ai donc, on retrouvera Jack dans le comic book, puis la saison 9.

@+

L'intégrale des 8 premières saison.
L'intégrale des 8 premières saison.L'intégrale des 8 premières saison.

L'intégrale des 8 premières saison.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article