Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Garfield tome 63

Le 63è tome.

Le 63è tome.

Nous voilà donc au tome que je nomme, si vous me le permettez, le tome Puy-de-Dôme, vive l'Auvergne ^^. Le 63ème tome est paru le 07 Octobre 2016. Jim Davis, le créateur du chat orange, ne semble pas trop s'être foulé dans le titre, et si je n'ai jamais fait attention au lien entre le titre et le contenu, il sera effectivement question de soirée film d'horreur avec Jon son propriétaire. C'est donc édité chez Dargaud, valant une grosse dizaine d'euros, pour 48 pages de gags, entre comic strip de 3 cases et pleine page hebdomadaire.

En regardant bien les vignettes, on prend peur, les gags datent de 2010, soit 6 ans de retard, de quoi faire un paquet de mouflets à son idole favorite. Mmmmh, oui, je m'exprime de façon bizarre j'avoue, pardonnez moi, et n'étant pas dans le monde de l'édition, je ne ferai pas de critiques sur ce retard, question de droit, de traduction, de vente? Pas grave, l'important c'est que ça arrive chez nous. D'entrée, un gag automnal nous accueille, donnant le ton, l'humour simple, mais diablement efficace, montrant que les chats aiment bien foncer dans n'importe quoi, ici un tas de feuilles mortes humides, faisant de Garfield une sorte de monstre qui effraiera Jon. Le deuxième gag est lui vieux comme le monde, l'idée du râteau pris en pleine poire par le pauvre Jon qui sert définitivement de clown ici.

Les habitués de la BD seront ravis de retrouver les araignées, qui finissent systématiquement en crêpe, le coup de Grand-Croc je crois l'avoir déjà vu précédemment, mais bon, ça passe quand même et là, si on regarde encore les petits textes, on constate que l'on passe en 2012, de Novembre 2010 à Juin 2012. Je ne vous refais pas le coup de "je ne suis pas dans le monde de l'édition", mais bon, on se fout un peu de notre pogne là non? En même temps c'était peut-être déjà le cas avant, heureusement, jusqu'à la fin de ce tome, nous continuerons bien en 2012, ce qui veut dire que la série principale Garfield ne représente pas l'intégrale, bon, les gags restent pour la majorité hilarants, comme quand le chat conserve en stock un rôt immense pour que Jon se retrouve couvert de café, ou voir Jon, fier de lui, déclarer à Liz et Garfield qu'il vient de faire 100 pompes, sur un jeu vidéo, et qu'il s'est fait mal au pouce et à l'index.

Le doublage sera aussi de la partie quand un chien aboiera avant d'ouvrir la gueule. Il y a aussi ce resto entre Jon et Liz, le maître de Garfield sortant un truc improbable et débile pour remplir un blanc... et le gag sur une page suivant marque le retour des souris, faisant du saut à l'élastique sur l'interrupteur de la lumière,bref, on rigole toujours autant, à travers cet humour simple mais efficace. Je ne vous cause même pas de Garfield allant faire une caresse à Jon histoire de ne plus avoir la pâte qui colle, ou de l'attaque des fourmis qui effraient le gros chat dont la réponse (des fourmis) sera hilarante. Le gag m'ayant le plus fait marrer est clairement celui montrant Jon en train de cuire des steaks, trop cuire même, Liz lui disant qu'elle n'en donnerait pas à un chien, et Garfield offrant le sien à Odie qui semble s'en régaler.

Il y a aussi cette chasse à l'araignée avec une ventouse de toilette, ou Jon expliquant qu'il apprend beaucoup de Liz, comme le fait que les filles n'aiment pas qu'on vienne leur roter dans l'oreille. On verra même le classique kick de Garfield sur Odie, et alors que nous avions l'habitude de voir ça en bord de table, ici c'est un décollage auquel a droit le pauvre chien. Wooh, il y a aussi ce passage dans lequel Garfield trouve le meilleur cookie qu'il n'ait jamais mangé, malgré une féroce concurrence, en effet le chat s'est enfilé des dizaines de boîtes avant de pouvoir faire son choix. Le crime parfait intervenant juste après, la mimolette de Jon ayant disparu, ce dernier se doute que c'est son chat le fautif, manque de bol il a déjà les pattes oranges.

La fin du tome nous montre donc Jon et Garfield regardants des films d'horreur et ayants peur tous les deux. Et c'est sur la citrouille d'Halloween que s'achève ce tome. Nous montrant des classiques (les araignées, les souris, Jon en clown, Garfield mangeant), je trouve que c'est un peu mieux équilibré, on ne se retrouve pas avec une tonne de gags de souris d'affilés par exemple, et certains d'entre eux sont drôles, voire hilarants. La réaction du chat, Jon définitivement en grand clown, Odie en victime, tout fonctionne bien je trouve, et on rigole à la fois de la situation, souvent ridicule, mais aussi du visuel (via les visages des personnages), pas très français ce que je dis. Les réactions des animaux sont, de plus, réalistes, qui n'a jamais vu un chien manger n'importe quoi, un chat être mou puis se retrouver hyper rapide quand il s'agit de bouffe. Oui, ça fait souvent sourire, parfois rire, et c'est déjà bien, une BD à recommander donc, à tous, fonctionnant avec un humour simple par contre, mais qui me plait.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article