Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Donkey Kong Country

L'écran titre.

L'écran titre.

Il était outrageux de voir un plombier obèse dominer d'une telle façon les jeux de plateforme, oui c'était dingue, mais personne n'est arrivé à quasi l'hégémonie de Nintendo. Tain l'intro avec plein de mots bizarre j'vous raconte pas, pourtant c'est vrai, Super Mario World poutre à donf', et est une valeur sûre de la Super Nintendo, seulement, la couronne pourrait bien partir en Angleterre, du côté de chez Rareware, sur la même console en plus, un truc de fou, car une licence de la firme de Kyoto s'apprête à connaître une autre jeunesse en cette année 1994, Donkey Kong est un nom qui va revenir au premier plan, grâce à la descendance du méchant Kong des années 80 (il semblerait que Cranky soit impliqué dans un des jeux des années 80, le pire c'est que je n'en suis pas sûr), et c'est sur un jeu de plateforme que vont venir Donkey et Diddy. Intro bien merdique, mais regardons une vidéo.

L'intro, vidéo de Soap Isian.

Vous l'aurez deviné, j'ai pris la version dispo sur l'eShop de la WiiU, et donc ce qui suit va paraître ridicule, mais le premier point qui troue, ce sont les graphismes, magnifique pour l'époque, qui piquent les yeux sur une belle télé HD par contre, aaaah, mais quand t'es minot et que tu découvres ça, purée, mais ça déchire la rétine, trop beau le jeu. Le pire c'est que le reste suit, car à quoi bon avoir de jolis graphismes si c'est pour être injouable. En plus nous pouvons y jouer à deux, laissez moi vous expliquez après vous avoir donner le pitch. Donkey est peinard, jusqu'à ce qu'il se fasse voler sa réserve de banane par des reptiles, ni une, ni deux, il part à la recherche de son stock et va péter la tronche à différents adversaires, des croco, des euh tapirs je pense, des sal+pes d'abeilles, à travers un certains nombres de monde (on sent le journaliste d'investigation précis là hein?), l'île sur laquelle vit la famille Kong, on se retrouve à traverser différents environnements, la jungle, la glace, le feu, la montagne, bref, de quoi vraiment s'extasier devant une telle prouesse graphique, obtenue grâce au Silicon Nichon ou un truc du genre, bref, c'est du précalculé, un mot nouveau, et c'est magnifique. Mais ça je l'ai déjà dit.

Cranky Kong pas content, et donc le choix de mode de jeu.Cranky Kong pas content, et donc le choix de mode de jeu.
Cranky Kong pas content, et donc le choix de mode de jeu.Cranky Kong pas content, et donc le choix de mode de jeu.

Cranky Kong pas content, et donc le choix de mode de jeu.

Car en plus le jeu à deux est excellent. Bon en solo on peut "switcher" entre Donkey, plus lourd mais efficace face aux gros gabarits de certains ennemis, ou Diddy, plus agile, qui saute plus haut notamment. Du moment que l'on brise un tonneau marqué DK, notre ami poilu nous rejoint, d'ailleurs il existe plusieurs type de tonneau soit dit au passage, mais vous les découvrirez vous même. On peut changer de personnage donc, à la volée, autant que l'on veut, si l'on joue à 2 en Mode Team, on passe le relai à notre copain/ine, donc c'est pas tout le temps que l'on joue à deux, mais en cas de hi-five, façon catch que Inod ne renierait pas, ou en cas de décès prématuré, c'est le joueur 2 qui prend le relai. En mode Contest, je sais pas comment ça marche et j'm'en fout, ce mode ne m'intéresse pas, retour du journaliste pointilleux d'investigation pour le coup.

Ah, euh, après, à chaque fin de monde, la fameux boss est là, le castor avec son rire con est marquant, ou le conna.d de vautour aussi. Le principe reste comme un Mario, on saute sur le tête des adversaires, bon, pas les abeilles hein? Certains niveaux sortent du lot, ceux dans la mine où vous dirigez un wagonnet, mais pas façon pourrie comme Hugo Délire, nope, là c'est façon plateforme, et le par cœur ou d'excellents réflexes sont nécessaires, vous allez criser sur certains passages. Le jeu n'est pas hyper dur, mais il est loin d'être facile non plus. Mais il est faisable quand même, seul les joueurs émérites chercherons les 100% ou 101% quoi.

Ah, autre point positif, la musique, les bruitages, enfin bon, l'univers sonore est très très bon, comme cette intro toute tranquille avec Cranky, pis Donkey débarque avec sa Boum Boum Box, et la zic s'accélère avant que le vieux singe (à qui l'on apprend pas à faire la grimace) ne pète la tronche à Donkey, hilarante, cette toute petite intro met dans le bain du jeu quoi. Aaaah, j'ai failli oublié, y'a des trucs cachés, mais aussi (et rien à voir pour le coup) on peut utiliser des animaux, un peu comme Mario chevauche Yoshi quoi, là un rhino, une autruche et un espadon, car oui, il y a des niveau sous l'eau, que je déteste chez Mario, et là, ils sont superbes et jouables, un exploit. Pfiou, et il y aurait quoi de plus à dire sur ce jeu... je sais pas, bon, si je l'encense c'est parce qu'il y a ce côté nostalgique, je l'ai eu à sa sortie, y est joué nombres d'heures, aaaah, mais je pense que objectivement DKC reste un excellent jeu de plateforme, sauf qu'aujourd'hui le côté graphismes magnifiques n'est plus un argument, oh, mais concluons donc.

DK = Copaing à sauver, on chevauche divers aniamux, passage secret et obtention des KONG pour la one life.DK = Copaing à sauver, on chevauche divers aniamux, passage secret et obtention des KONG pour la one life.
DK = Copaing à sauver, on chevauche divers aniamux, passage secret et obtention des KONG pour la one life.DK = Copaing à sauver, on chevauche divers aniamux, passage secret et obtention des KONG pour la one life.

DK = Copaing à sauver, on chevauche divers aniamux, passage secret et obtention des KONG pour la one life.

Maniabilité nickel, mode 2 joueurs, nombre impressionnant d'environnement, musique au top, ennemis parfois rigolos, beau malgré tout, bien voilà un concurrent plus que sérieux pour Mario et sa clique, Rare aurait pu se contenter de faire un jeu magnifique, mais licence Nintendo oblige il fallait que le jeu possède moult qualités, et c'est bien le cas ici, un jeu à faire, bon, je confesse ne pas l'avoir fini, et pourtant qu'est ce que j'ai pu y jouer, comment j'ai ragé sur les passages avec le wagonnet, ouch quoi. Un jeu ayant un brin d'humour (ne fait jamais de mal ^^) avec Cranky et la plupart de la famille Kong, je vous laisse les découvrir, poilade assurée. Un excellent jeu donc, à découvrir au plus vite, en plus pour 8€, il serait dommage de ne pas le faire. Un must have donc.

@+

Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.
Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.
Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.

Plusieurs environnement, la carte du monde, des lianes et Cranky.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article