Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

The Walking Dead saison 3

La box DVD.

La box DVD.

Après avoir été contraint de quitter la paisible ferme des Greene et en plus de s'être séparé de Andrea, on retrouve nos survivants tout en quiétude, pour un début de saison en silence, la tension est palpable surtout quand le groupe se retrouve en mauvaise posture. Le tout premier plan, un zoom arrière rotatif partant de l'œil d'un rôdeur sera repris dans le seizième et dernier épisode de cet troisième saison. Donc sans vraiment suivre les événements du comic book de Adlard et Kirkman, le fil rouge y est pourtant, ainsi que certains personnages. Par exemple nous découvrirons Michonne d'une façon différente, vu qu'elle a recueilli et sauvé Andrea, et se retrouve à Woodbury, et non pas d'entrée à la prison. Oh, pardon, la série fut diffusée en 2012 sur AMC et voici un trailer.

Trailer saison 3 en anglais, vidéo de SerienTrailerMP.

Le premier épisode marque un peu, par son silence, le dégout de Rick quand Carl trouve des boîte de nourriture pour chiens ou chats, j'ai pas bien vu, sans un seul mot, on devine que le groupe a subi un hiver rugueux à fuir sans cesse, jusqu'à ce qu'il tombe de manière infortuite sur une prison. Oh, un mot nouveau? Infortuite? Bon. L'ironie de la chose, passage marquant du comic book, la prison ou comment les hommes sont contents d'y aller dans ces conditions, comment un bâtiment empêchant les gens de sortir devient un havre de paix car si il empêche les gens de sortir, ils empêchent les rôdeurs d'entrer. Après un petit ménage et quelques fortifications de fortunes, voilà un bien bel hôtel pour le groupe. Une fois de plus, les barreaux des cellules deviennent signes de survie et non pas d'abolition de liberté.

Un autre épisode marquera, la découverte par Andrea (quasi morte) et Michonne du paradis Woodbury, avec le Gouverneur, qui possède bien des secrets pourtant. L'épisode n'ira jamais voir du côté de la prison et permettra de s"imprégner de l'ambiance, mais aussi de s'attacher aux nouveaux personnages, Milton me rappelant un peu le professeur de Le jour des morts vivants de Romero, avec ses expériences, moins gores tout de même, sur la psychologie des walkers (pas Texas Rangers).

Bon, revenons au groupe de Rick, il faut faire le ménage dans la prison, et c'est délicat. D'autant quand ils y découvrent autre chose que des rôdeurs, en effet, il y a des prisonniers qui sont restés enfermé sans pouvoir sortir. Leur faire confiance ou pas? Toute la question et là, ainsi que plus tard, faut-il faire confiance aux autres gens, notamment pour Michonne, mais ceci c'est plus tard. En attendant, c'est bouffe à gogo, tout en se méfiant des nouveaux membres du groupe, enfin membre, ils restent enfermés dans une autre aile de la prison avant que la confiance n'arrive.... putain ça ne veut rien dire. En attendant, sur les survivants, bon nombre vont y passer. Tout ce que je peux vous dire c'est que si vous connaissez les comics, vous ne serez pas surpris.

Car la mort rôde sans cesse. Mais ce que nous apprendra cette saison avec le Gouverneur notamment, c'est que le plus grand danger ne vient pas des rôdeurs, mais bien des autres humains, voulant dicter leurs lois et leurs façon de vivre. Quand un combat est organisé, particulièrement énergivore, à Woodbury, c'est la fête du slip, et la comparaison avec les jeux du cirque de Rome est bien trouvée. Même si c'est "truqué", les morts-vivants n'étaient ils pas des humains avant? Après, je spoil vite fait, l'affrontement indéniable entre Rick et Philip son alter ego plus maléfique, plus taré quoi, est d'une violence assez choquante. Surtout qu'ils ne s'affrontent jamais directement. Bon, ne parlons pas de la discussion ridicule dans une ferme ou je ne sais plus quoi, c'était trop facile de le buter là? Chose qui sera reproché par Carl à son père, tu as laissé un tel vivant, il a tué telle personne, même chose pour le gouverneur. En pleine tronche, le côté glacial de Carl est flippant de la part d'un enfant de son âge. En même temps il n'a pas tort.

Bon par contre si vous avez kiffé et vomi devant la torture des comics, ici, c'est soft, trop soft même que ça en devient ridicule, dommage. Oh, et on découvre Tyreese d'une autre façon quand dans le livre. Peut être même que Tyreese et Sacha sont les personnages les plus normaux dans cette saison, les plus gentils, se faisant virer de la prison par un RIck sombrant dans la folie (géniale idée du téléphone), puis arrivant à Woodbury en pleine guerre face au groupe de la prison, ils n'ont pas de chance, mais Tyreese reste droit dans ses bottes, survivre en butant du rôdeur ok, mais en allant tuer des gens, non. Oui, c'est mon personnage préféré pour le coup, avec Glenn, Maggie et Daryl. Et eux ils morflent aussi dans la saison, mais je vous laisse découvrir comment.

Passons la trop grosse réaction de Rick à un événement qui le fera sombrer dans la folie, le pétage de plomb est ridicule à l'écran, je crois même qu'il fut moqué en son temps, mais passons, puisque le reste est de bonne facture. Les effets spéciaux et gores fonctionnent toujours, et l'histoire, quoique tirée par les cheveux, est bien contée, on n'échappe pas au méchant qui fait le méchant parce que les gentils peuvent pas faire des trucs méchants et qui finalement fait une bonne action.... je vous spoil, mais Merle va accomplir de grandes choses à la fin de la saison. La réalisation est plutôt bonne je trouve. En fait le défaut, c'est ce rythme lent, presque mou. Dans le comic on avance, tac tac, bing bing, c'est une fuite en avant. Là, on se pose tranquille, limite on se fait des piñas colladas, que je ne sais pas écrire, mais voilà quoi, c'est lent. En plus entendre les gros V8 des véhicules ronfler alors que bon, l'essence doit être difficile à trouver je pense, c'est un peu fort de café. Sans parler du, je respoil, retour vers la ville où habitaient les Grimes pour rechercher des armes et munitions, bah là j'ai pas bien pigé, on nous dit qu'ils ont passé tout l'hiver à fuir, mais en fait ils sont proche du point de départ? Genre ils tournent en rond? Et font des bulles? Bon, oui j'ai dû m'endormir a un moment j'avoue, mais bon, revenir aussi facilement sur leurs pas c'est un peu bizarre. Par contre je ne me souviens plus, mais peut être que c'est aussi dans l'œuvre originale, je ne sais plus.

Donc que dire de cette saison 3, elle met le show sur des rails pas trop mauvais, offrant quantité de morts de personnages que l'ont connait bien, elle marque surtout par la présence de Woodbury et son Gouverneur, l'introduction de Michonne et Tyreese aussi, mais en prenant son temps, ce qui peut être ennuyeux parfois, les effets des rôdeurs restent spectaculaires pour une série, et même si elle n'est pas parfaite, cette saison se regarde bien je trouve, et pourtant il y a des scènes ridicules mais bon, c'est signe que la série commence à prendre une grande ampleur. À voir j'estime, et à compléter avec le comics, beaucoup plus dynamique et violent. J'ai bien aimé cette saison tout de même.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article