Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Campagne présidentielle

Campagne présidentielle de Mathieu Sapin.

Campagne présidentielle de Mathieu Sapin.

Loin de moi l'idée de faire de la politique sur ce blog, non, mais j'avais adoré le ton simple de Mathieu Sapin dans sa BD Le château, passionnante car nous révélant certaines coulisses de la présidence, le tout avec un humour normal, comme nous avons vous et moi. C'est logiquement que j'ai voulu voir ce qui précéda Le château, Mathieu Sapin ayant suivi le candidat François Hollande durant les 200 jours précédents sont élections à la tête de l'état.

Oui, donc bah c'est en 2012 que se présente l'action, l'auteur nous explique comment il y est allé au culot, et comment il a obtenu facilement le droit de suivre le candidat. Mathieu Sapin se présente rapidement au tout début, précise qu'il ne connait rien à la politique, et dans la BD, nous apprendrons qu'il est parisien de gauche, donc il ne se cache pas derrière une quelconque objectivité. Le dessin est assez similaire avec son œuvre suivante, normal ma direz-vous, et les couleur (BD mise en couleur par Clémence Sapin) sont agréables et douces.

Les informations que nous offrent cet BD sont toujours passionnantes, on y retrouve des personnages bien connus, et on voit les dires des journalistes, mais aussi de certaines personnes du Parti Socialiste.

On y voit les explications faites à la presse, les emplacements pour les journalistes, les places réservées, mais aussi les personnes de l'ombre, que l'on voit rarement. Pour résumé l'humour simple (mais efficace) de Mathieu Sapin, je prends au hasard, le déplacement au Creusot, lors du retour en car, les journalistes parlent de leurs photos "Il y a des photos qui vont rester..." et l'auteur de regarder ses photos en annotant "Photos toutes pourries" ^^. Oui chacun de nous peut faire ainsi, mais il n'hésite pas à être franc, à mettre au maximum ce qu'il peut mettre, la partie de la BD la plus intéressante étant les jours d'élections.

Bon, sur ma BD j'ai un défaut, les pages 33 à 48 sont en double, une erreur de reliage je pense (oui reliage, mot nouveau). Mais voyons, avant le jour des élections, ce dîner en compagnie de François Hollande, où l'auteur lui même avouera avoir fait le très gros fayot pour obtenir une dédicace pour sa mamie.

Des fois nous avons droit à des histoires courtes, sorte de brèves de comptoir hilarantes, tellement énormes qu'elles paraissent bien réelles.

On y sent aussi la montée du FN, et l'inquiétude que ceci provoque dans l'entourage du candidat, il ne faut pas oublié d'en parler. On y voit le brainstorming aussi, avec une grosse partie de l'équipe, afin de déterminer où aller pour démarcher des voix.

Mais venons en à la fin du livre et les jours d'élections, où l'on voit que c'est à partir de 16 heures que les estimations arrivent dans les différents bureaux, je ne m'attendais pas à ce que ce soit si tôt, ensuite on accède à l'entre deux tours et nous avons l'explication du Moi président qui a marqué les esprits, c'était tout simplement en répondant à la question de Laurence Ferrari débutant par "Vous président..." que François Hollande a repris et voyant que Nicolas Sarkozy ne répliquait pas il a continué, parfois ne trouvant plus quoi dire et improvisant à mort. Ah j'oubliais, il y a ce moment avant le premier tour, lors de l'émission de télé Des paroles et des actes sur France 2, où l'on voit un François Hollande détendu, chemise ouverte (chaîne en or qui brille ^^), en chaussettes s'empiffrant de petits fours, et là les caméras veulent venir dans la loge du candidat, panique à bord, les journalistes ne pourront pas entrer. C'est marrant de voir ce qu'il se passe de l'autre côté quoi.

Dans l'entre deux tours, Mathieu Sapin fera une visite au QG de Nicolas Sarkozy, où l'on verra que les gens sont investis pour que leurs candidats gagnent, des citoyens viennent pour faire des dons, savoir si ils ont besoin de gens pour voter par procuration. Le plus choquant étant ce retraité avec une très très faible retraite, venant demander de l'aide (Nicolas Sarkozy est encore au pouvoir), et repartant avec.... une boîte de gâteaux..... ouch. Sans parler des manifestants du 1er mai qui, pro Sarkozy, ont des propos déphasés, comme cet étudiant qui dit que dans son bahut seulement 66% on voté pour Sarko.... ce passage d'entre deux tours (comme le Seigneur des anneaux ^^) est un poil décevant car cassant ouvertement l'opposition à François Hollande, faisant passer les pro Sarkozy pour des personnes complètement connes, même si Mathieu Sapin reconnaîtra certains comportements similaires pour les sympathisant de gauche, il lui aurait fallu être un peu plus objectif, chercher à avoir des avis moins stupides je pense.

Hormis ce petit passage décevant, nous avons une fois de plus, à l'instar de Le château, une BD instructive, nous montrant avec humour et sans concessions (sauf le parti pris pro PS) les dessous de la campagne présidentielle de François Hollande. Ceux ne votant que pour la droite ne voudront pas s'abaisser à acheter une BD ouvertement pro gauche (sauf que mis à part l'entre deux tours, Mathieu Sapin est plutôt mesuré je trouve), ceux votants à gauche y verront une belle œuvre, leurs rappelant des bons souvenirs. Les autres, citoyens lambda (comme moi quoi), seront surpris par ce qu'il se passe en off, avec des moments drôles, les nombreuses réflexions sur les thèmes à aborder, où aller, sont passionnantes, on apprend des chose avec cet humour simple mais efficace, une BD à lire au moins une fois, sans pour autant être obligé de l'avoir car moins générale que Le château qui parle de l'Élysée alors qu'ici c'est un candidat et un parti politique que nous suivons (donc objectivité nulle, sachant qu'il aurait fallu contre balancer avec la même chose au moins avec Nicolas Sarkozy). À lire.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article