Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Harry Potter et la chambre des secrets

Harry Potter et la chambre des secrets.

Harry Potter et la chambre des secrets.

Alors donc, après un premier tome tranquille, assez enfantin, décrivant la magie du monde des magiciens, l'univers est donc posé, et cette fois ci le mal va monter d'un tout petit cran, avec tout d'abord l'introduction d'un personnage qui me gonfle, Dobby, sorte d'immense pompage de Smeagol de la saga Le seigneur des anneaux / Bilbo, mais version pauvre quoi, le truc est énervant à souhait, et de plus il place Harry mal en point chez ses oncle et tante, qui déjà ne le porte pas dans leur cœur, et là, cette phrase est pourrie en français et doit être blindée de faute, je n'ai pas la volonté de réfléchir plus hein, désolé.

Forcément, un truc foire et Ron et Harry doivent arriver à Poudlard de façon "fracassante". Encore une fois, le côté spectacle pour enfant est assez lourd, mais c'est un aspect qui va s'effacer avec le temps, donc on passe quoi.

D'autant qu'un truc bizarre se produit à Poudlard, un mal rôde et pétrifie quiconque le croise, la soit disant chambres des secrets a été ouverte, et c'est un peu la panique quoi. Bon, j'annonce que je fais ça de mémoire assisté par wikipédia hein, faut pas déconner, je vais pas le relire, du moins pour le moment. Je constate que Malfroy s'impose comme le connard de service, le penchant maléfique et con de Harry quoi. Le Quidditch aussi est sympa, mais bon, une fois de plus c'est là pour balancer un peu d'action et des scènes rigolotes ou faisant rêver les enfants, perso, ça ne me cause pas trop.

Pourtant, l'intrigue de cette chambre des secrets est bien menée et on a du mal à croire que le fautif principal est cette personne.

Très facile à lire, parfois très gamin, J.K. Rowling arrive pourtant à me transporter dans cet univers magique, avec un sens du suspens pas dégueulasse, et en plus le fait que l'on commence à approfondir les personnages, avec la famille de Ron, mais aussi les parents de Harry, évidemment on retrouve toujours les personnages que l'auteure nous impose à détester, Malefroy et Rogue, un affrontement final plus terrifiant que ce que l'on s'attend d'un livre pour gosse, bref, ça commence à avoir une bonne petite saveur de "la suite va pas être dégueu", ce que l'on verra avec un troisième livre qui commence un peu à partir dans le côté sombre. Mais ça c'est pour plus tard. Un livre pas exceptionnel, mais qui reste agréable à lire, incrémentant des éléments à cet univers qui viendront plus tard (genre je dis ça, mais je ne me rappelle plus ^^). Bref, comme pour Harry Potter et la pierre philosophale, on sert les dents, et pardonnons les quelques gamineries de cet univers, à lire donc.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article