Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cultivons la curiosité

Dire, ne pas dire - Académie Française tome 1

Le livre.

Le livre.

Aujourd'hui sera une petite chronique, déjà parce que j'ai la flemme et puis parce que le livre dont je vais parler est plus une leçon de français qu'autre chose, cela ne nous empêchera pas de voir que le français n'est pas si lourd et inintéressant que cela. Donc bon, je suis chez France Loisirs et parfois on trouve des petits livres sympathiques, et je reconnais que malgré mon ignorance dans notre belle langue (vous avez pu le constater avec mes nombreuses fautes sur ce blog), bah ça reste passionnant d'avoir droit à des explications, mais aussi cette sensation de joie quand on constate qu'entre deux orthographes, bah j'aurai choisi la bonne, comme quoi je ne suis pas une grosse tanche.

Donc, il subsiste dans notre belle langue des tournures, des anglicismes, ou même une orthographe que le temps nous a fait croire corrects. Or on emploie tous les jours des fautes de français, qui feraient faire des grimaces aux membres de l'Académie française. Ce livre est rédigé par la Commission du Dictionnaire avec la participation du Service du Dictionnaire. Et on y apprend pas mal de chose, ainsi dès le début, on tombe sur "à bicyclette / en voiture", avec l'explication simple mais efficace, si on peut s'installer dans le moyen de transport, on dit "en", sinon on dit "à". Et bon, je pourrai vous faire une chronique emplit de citations, mais ce serait de la triche, et surtout un méchant plagiat du livre en vérité.

Très bien écrit, on nous donne des petites indications utiles, classées par ordre alphabétique, bon, j'ai honte de l'avouer, mais parfois je galère sur des terme un peu bizarres, article partitif, conjonction de subordination, des compléments d'objet directs ou indirects, des adjectifs pouvant être adverbes, putain, ça remonte à loin mes cours de français, et si en se concentrant un peu (et surtout en lisant les exemples donnés) on pige vite de quoi il retourne, je concède me sentir un peu con par moment, avant de piger. Sur la plupart des fautes indiquées, il y a des anglicismes, auxquels on nous donnera toujours un équivalent français simple mais souvent plus efficace en vérité, de quoi vous trouer le fion par moment, si si, carrément, ah, non, il ne faut pas dire carrément pour approuver, c'est indiqué dans ce livre.

Ah, je me permets de rajouter une petite chose, pour le genre, masculin ou féminin. Vous avez pu le constater (et le constaterez certainement pour des articles à venir déjà écrit), par moment j'emploie le masculin et féminin, comme pour les joueurs/ses, or j'ai lu dans ce livre un truc m'ayant fracassé l'anus (c'est une image hein?), le pluriel du genre masculin est plus général et permissif que le pluriel féminin. Ce dernier impose obligatoirement le genre féminin, en excluant le masculin, alors que le pluriel classique masculin lui est plus gentil en vérité, il ne juge pas quoi. Oui, je sais, je m'exprime mal, mais dire "joueurs" permet d'inclure tout le monde, sans exclusion, de plus ajouter "/ses" à la fin pour faire plaisir aux filles est une erreur de français. Employer le pluriel du féminin est excluant pour tout ce qui est masculin, à vouloir être gentil avec les filles j'en viens à exclure un peu moins de 50% des habitants de notre planète, ce qui s'apparente à du racisme en fait. C'était juste pour dire ça.

Oui donc bon, petite chronique, pour un livre passionnant pourtant, offrant en toute simplicité une solution aux nombreuses fautes de langages et d'écritures que nous commettons chaque jour. C'est bref, bon, parfois des termes m'ont rebuté avant de les comprendre grâce aux exemples (souvent salvateurs), donc oui, je vous le conseille, car déjà il se lit bien, et de plus vous devriez l'avoir a portée de main, quand vous avez un doute. Bon, je continuerai à faire des erreurs, car je ne connais pas le livre par cœur, mais ça lève le doute sur certaines choses, comme pour deuxième/second, enfin bon, j'ai bien aimé ce livre, qui fait le taff, et si je ne suis pas plus intelligent après l'avoir lu, je ne suis pas plus con non plus. À lire j'estime.

@+

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article